“Il m’a déçu… Sinon, je vais voter Macron !” La galère des militants fillonistes

“Il m’a déçu… Sinon, je vais voter Macron !” La galère des militants fillonistes

“Non, merci!” Les partisans de François Fillon entendent fréquemment cette réponse lorsqu’ils tentent de distribuer les tracts vantant les mérites de leur candidat. Pour tenter de convaincre les électeurs, ces militants ont des stratégies différentes. Certains font valoir que François Fillon n’est pas mis en examen, d’autres préfèrent ne parler que de son programme :

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hermeneias , 6 février 2017 @ 17 h 26 min

    BFM NDF même combat

    Les partisans de F FILLON entendent “fréquemment” …..blablabla .

    Merci pour l’info mais à quelle “fréquence” . Voilà encore de “l’info” approximative et en trompe-l’oeil .
    Mais attention au retour de manivelle .
    Le vrai peuple , celui qui bosse et trime , les gens sains d’esprit , en ont marre du diktat des médias et de la démagogie gaucho-lepéniste du “demain on rase gratis” , le vrai “opium du peuple” ( le marxisme EST l’opium du peuple ! ).
    Le bombardement médiatique va revenir en boomerang violemment à la gueule de l’envoyeur et des populistes du fn ….

  • emmanuel , 6 février 2017 @ 17 h 46 min

    Il vaut mieux laisser planer le doute en ne disant rien plutot que de donner la certitude qu’on est un crétin en disant n’importe quoi.
    Certains devraient méditer cette maxime.

  • jsg , 6 février 2017 @ 20 h 28 min

    Il faut être pragmatique et pas dupe. M. Fillon a parfaitement raison, cette affaire est sortie par une bande de pourris qui en plus de n’être que des seconds couteaux, incapables de mener le pays comme il devrait l’être. Ses discours nous indiquent, une personne très au fait des affaires de la France, qui a dit le plus clairement quels sont les problèmes de la France au travers de l’Europe. C’est le seul qui est conscient des dangers de cette culture islamique dont personne ne veut en occident. Cette culture est indirectement responsable du moral en berne de tous les européens.
    Alors, oui, Je fais entière confiance à M. Fillon, et quoi qu’il arrive c’est le plus apte à gouverner.

  • Parole , 7 février 2017 @ 8 h 37 min

    MACRON CET AMBITIEUX QUI SE PREND POUR LE ROI, JAMAIS !
    FILLON N’A RIEN A SE REPROCHER IL N’A VOLE PERSONNE, CET ARGENT ÉTAIT A LUI IL Y AVAIT DROIT./
    JE NE VOIS PAS POURQUOI IL DEVRAIT LE REMBOURSER.

    Mais dans ce début de siècle proche des années folles , l’adultère est élevé au rang de président et l’homme droit est lynché écrasé par la bien-pensance adultérine .

    Un homme adultère qui ne respecte pas le couple et ne vit que pour gagner beaucoup d’argent , reste adultère dans tous les domaines de sa vie et donc prostitue pour obtenir .

    Macron est en train de prostituer la France pour se l’assujettir ….Mais ça plaît aux chercheurs de belles paroles gratifiantes qui caressent les oreilles, pourtant sans fondement .
    La masse du troupeau de Panurge qui fonce vers la fosse ne s’en relèvera pas .

    Moi je vote Fillon qui n’est pas riche ni adultère et encore moins franc- maçon en ne les jugeant pas , il est resté fidèle à la parole de Dieu et pour cela moi protestant je vote pour lui.

  • jejomau , 7 février 2017 @ 10 h 09 min

    Patrick Drahi, homme d’affaires et entrepreneur franco-maroco-israélien, est le président-fondateur du consortium luxembourgeois “Altice”, une multinationale spécialisée dans les télécommunications et les réseaux câblés. Il est donc le patron de “BFM-TV” et “RMC” aussi. Il est bien le propriétaire d’une holding personnelle, Next Limited Partnership, immatriculée à Guernesey, laquelle est l’actionnaire majoritaire d’Altice. Pour rappel, Altice est le principal actionnaire de l’opérateur français “SFR Group”, de “Virgin Mobile”, de l’opérateur israélien “Hot”, mais aussi “Portugal Telecom”, “Orange Dominicana” et l’américain “Suddenlink”. SFR Group étant propriétaire des médias “Libération” et “L’Express”, Patrick Drahi est donc aussi le patron de ces Gauchistes.

    En 2015, selon le magazine Forbes, son patrimoine serait évalué à 14 milliards d’euros

    Personne – et surtout pas RMC ou BFM-TV avec Bourdin … ne dit que ses filiales sont situées pour certaines dans des pays connus pour être des paradis fiscaux comme le Luxembourg, la Suisse ou le Panama.

    Pourquoi tous ces médias s’acharnent sur Fillon et jamais sur Macron ou Hamon ?

    Demandez à tous les journaleux qui travaillent dans ces médias justement combien ils sont payés par Patrick Drahi…..

  • jejomau , 7 février 2017 @ 10 h 43 min

    Regardons du côté de Médiapart. 3 fondateurs.

    C’est là qu’on s’aperçoit que les dirigeants de Mediapart sont des gauchistes qui ont des liens avec d’autres médias de Gauche qui, depuis le début, lynchent Fillon:

    – François Bonnet:

    Il a débuté au « Matin de Paris » puis à l’hebdomadaire « VSD » en tant que secrétaire de rédaction de 1983 à 1985.

    En 1986, il rejoint le quotidien « Libération » , où il est successivement secrétaire de rédaction, rédacteur au service Société puis Politique. Il devient en 1992 chef adjoint du service Politique. En 1994, il participe au lancement de la nouvelle formule de Libération en étant chef adjoint du cahier « Métro ».

    Il rejoint le quotidien « Le Monde » en 1995 comme chef adjoint du service Société puis est, à partir de 1998, correspondant du quotidien à Moscou. Nommé rédacteur en chef, il dirige le service International de 2001 à 2005. Rattaché ensuite à la direction générale du Monde, il travaille sur un projet de quotidien gratuit.

    En octobre 2006, François Bonnet quitte le groupe Le Monde.

    Du 1er janvier au 15 novembre 2007, il est directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire « Marianne ». Il est l’un des fondateurs en 2008 de « Mediapart », dont il assure la direction éditoriale.

    – Edwy Plenel:

    Il fut directeur de « Le Monde » de 1996 jusqu’à sa démission en novembre 2004. Le groupe était dirigés à l’époque par Jean-Marie Colombani et Alain Minc (soutien de Macron) quand il est licencié le 31 octobre 2005. Il a depuis cofondé le site Mediapa

    – Gérard Desportes:

    Ancien rédacteur en chef de « Libération » et de « La Vie » et journaliste au « Quotidien de Paris », « Le Monde »

    Voilà ce qu’on appelle l’indépendance de la Presse : tous les mêmes issu des mêmes moules dans lesquelles ils ont leurs « copains » et qui s’amusent sur le dos des Français….

  • Parole , 7 février 2017 @ 11 h 32 min

    La justice a-t-elle voulu aller trop vite, trop fort?

    le débat provoqué est censé ouvrir les yeux de l’opinion sur une possible instrumentalisation de l’affaire par le pouvoir. Bien sûr, le PNF peut toujours ouvrir une information judiciaire, seul moyen de mettre en examen le candidat Fillon… Mais tant que ce débat juridique n’est pas tranché, difficile d’imaginer les magistrats avancer sans base solide.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/06/35003-20170206ARTFIG00297-affaire-fillon-le-parquet-national-financier-est-il-competent.php

Les commentaires sont clôturés.