L’écrivain Philippe Ébly est décédé

Jacques Gouzou, dont le pseudonyme “Philippe Ébly” dira sans doute quelque chose à nos lecteurs, est décédé le 1er mars 2014. Voici le faire-part de décès publié dans La Libre Belgique :

Philippe Ébly a notamment créé et animé les séries suivantes : Les Conquérants de l’Impossible, Les Évadés du Temps, Les Patrouilleurs de l’An 4000 (d’abord publiés par la Bibliothèque verte entre 1971 et 1996). Ses récits les plus marquants restent, de mon point de vue : L’Éclair qui effaçait tout (1972), … Et les martiens invitèrent les hommes (1974), La Ville qui n’existait pas (1975), La Voûte invisible (1976), L’Île surgie de la mer (1977) ainsi que Le Matin des dinosaures (1982). RIP.

Autres articles

4 Commentaires

  • xrayzoulou , 6 Mar 2014 à 20:19 @ 20 h 19 min

    Que Dieu ai son âme. et que sa famille trouve la paix.

  • bingo , 9 Mar 2014 à 12:39 @ 12 h 39 min

    Un de mes auteurs préférés, à la bibilothèque verte à l’époque…. Il partageait l’étagère avec Jules Verne !
    Existe-t-il des auteurs pour les jeunes de cet acabit aujourd’hui ?
    Mes condoléances à ses proches.

  • Julien , 30 Avr 2014 à 13:05 @ 13 h 05 min

    Quel choc! C’était l’écrivain de mon enfance/adolescence. 🙁
    D’autres grand romans sont “Le Robot Qui Vivait Sa vie”, “Celui qui revenait de loin”, “Le Navire Qui Remontait le Temps”.
    Je les ai tous, et il m’arrive encore de les relire avec grand plaisir.

  • Julien , 30 Avr 2014 à 13:07 @ 13 h 07 min

    Et dans la série des évadés du Temps, “Le Voyageur de l’Au-Delà” était excellent aussi.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France