En éradiquant tout héritage culturel et artistique, l’Etat islamique se comporte comme les communistes

Gérard Leclerc, philosophe et spécialiste des religions, réagit dans Le Figaro à la destruction du site de Nimrod par l’Etat islamique :

il y a une volonté d’éradication du passé comme si les islamistes voulaient refaire l’humanité à neuf. A travers l’application rigoureuse de la charia, ils cherchent à créer une société nouvelle et un homme nouveau. On peut faire l’analogie avec la révolution culturelle chinoise et la volonté des gardes rouges d’éradiquer tout héritage culturel et artistique, de faire table rase du passé.

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • charles-de , 6 mars 2015 @ 11 h 19 min

    “Du passé, faisons table rase !” (L’Internationale).

  • Quéniart , 6 mars 2015 @ 12 h 36 min

    cela n’a rien a voir avec la charia c’est plutôt la bêtise d’ignorants non musulman,comme dit l’autre l’islam a bon dos

  • Austrasien , 6 mars 2015 @ 13 h 30 min

    Qu’ils soient ignorants certes, mais ils sont aussi musulmans.

  • hermeneias , 6 mars 2015 @ 14 h 16 min

    “Comme les communistes” ??!!

    Pas seulement , mon bon G.Leclerc ecclésialement correct , comme la ré-publique laique , comme l’UE , qui pratique la déculturation massive par médias et l’endoctrinement national et qui pratique un grand remplacement-islamisation que nombre dévêques et papes affectent de ne pas voir , les yeux “pieusement” tournés vers le ciel ou baissés vers leurs pompes

  • samovar , 6 mars 2015 @ 22 h 10 min

    “En éradiquant tout héritage culturel et artistique, l’Etat islamique se comporte comme les communistes ».
    Comme les communistes sans doute, mais surtout comme les révolutionnaires de l’ignoble révolution de 1789 qui voulaient détruire la monarchie bien sûr jusqu’au dernier enfant, la noblesse, les scientifiques mais aussi les églises et tous les chefs-d’oeuvre de la Culture … et ils se rapprochent aussi pas mal des idéologues actuels du socialisme forcené !!!

  • jsg , 7 mars 2015 @ 7 h 19 min

    Cette rage à tout détruire de leur passé, est un aveu de faiblesse d’individus complexés, à bout d’arguments pour prouver la justesse de leur idéologie stupide et affligeante.
    Bref, ces gens pratiquent un crime contre l’humanité, car ces vestiges ne leur appartiennent pas, ils sont la propriété de l’Histoire des Hommes.
    Bref, voilà ce qui arrive quant on laisse un groupe d’hommes faire n’importe quoi, sous couvert d’humanisme, de tolérance émanant des loges, où, là, d’autres individus se satisfont de leurs élugubrations.

  • DitratoKa , 7 mars 2015 @ 9 h 20 min

    Nous avons connu cela en France quand les terroristes révolutionnaires décapitaient aussi les statues des églises (1789/1793)

Les commentaires sont clôturés.