Russie : depuis la chute du communisme, la pratique de l’avortement s’est effondrée

Alexey Komov, membre de la Commission pour la famille de l’Eglise orthodoxe russe, a déclaré à une agence de presse italienne que de gros progrès ont été réalisés dans la défense de la vie humaine, du mariage et de la famille en Russie.

La Russie, a-t-il expliqué à SIR Europe, verse désormais 10 0000 dollars à chaque famille lors de la naissance du 2e enfant. Elle interdit toute forme de publicité pour l’avortement, comme d’ailleurs “la propagande agressive en faveur d’un mode de vie homosexuel à destination des moins de 18 ans”.

“Le nombre d’avortements s’est effondré, il a été divisé par plus de 5 ces 25 dernières années, passant de 4 millions par an à moins de 700 000 aujourd’hui”, ajoute Komov. “Cependant, il reste beaucoup à améliorer”, continue-t-il.

Komov explique également que l’Eglise orthodoxe russe souhaite “activement travailler avec nos frères et soeurs chrétiens du monde entier dans le domaine de la protection de la vie, de la famille, des valeurs traditionnelles et sur tout autre projet social” alors que “des tendances négatives” sont à l’oeuvre un peu partout sur la planète.

Autres articles

9 Commentaires

  • Pitch , 6 Mar 2015 à 10:47 @ 10 h 47 min

    Jacques Marseille (RIP) avait donc raison, lorsqu’il comparait la France à une “Union Soviétique qui a réussi”… 🙁

  • Charles , 6 Mar 2015 à 12:42 @ 12 h 42 min

    Impressionnante synthèse sur l’assassinat de Boris Nemtsov à Moscou.
    L’auteur franco russe(comme Jacques Sapir et autres) sort d’une vision enfantine
    et se base sur des faits étalés depuis 20 ans (1994-2014).

    Nemtsov était un agent de l’empire UERSS sous les années Elitsine,
    proche de Boris Berezosky (+) et de son associé Mikhaeil Khodorkovski.
    Il était le petit neveu (il s’en réclamait) de l’assassin de la famille impériale.

    Il avait le ministère de l’énergie sous Elitsine, domaine d’enrichissement
    des 2 associés qui l’avaient nommé à cette place sous l’alcoolique de service.

    Originaire de Solchi, il avait échoué aux dernières municipales avec 14 %.
    Il s’était recyclé à Kiev dans la révolution orange de 2005.
    Ensuite, il avait repris du service pour Korochenko qui avait fini par le virer.

    En 2014/2015 il était en perte de vitesse sans aucune influence politique.
    Sa présence était plutôt favorable à Poutine car cela décrédibilisait l’opposition.
    Il avait abandonné sa femme et ses 4 enfants pour une mannequin de 30 ans sa cadette.

    Sa disparition a permis de donner un second souffle à l’opposition Russe.
    Son départ permet de mettre en place un nouvel acteur pour diriger l’opposition.

    Il se trouve que depuis 2008 (la crise), Poutine n’a cessé de marquer des points.

    Il s’est construit un nouveau réseau d’influence qui part du grand Est (Chine)
    et qui débouche vers l’ouest (Chypre et Grèce), en passant par l’Inde,
    le Vietnam,les 2 Corèes, l’Iran,la Turquie, la Syrie, l’Egypte….

    La chute du Rouble s’est stabilisée a 50% de sa valeur de début 2014,
    ce qui permet de relancer (comme en 2008) l’économie Russe
    et donc de renforcer son président.

    http://www.polemia.com/reflexions-sur-lassassinat-de-boris-nemtsov/

  • V_Parlier , 6 Mar 2015 à 15:22 @ 15 h 22 min

    C’est quelques années après la chute du communisme que l’avortement s’est effondré, mais il est vrai que la banalisation de l’avortement comme acte “médical” courant (donc un “droit”, un “dû” méritant services de l’Etat) était un point commun flagrant entre l’URSS et l’UE d’aujourd’hui.

  • Colargol , 6 Mar 2015 à 19:13 @ 19 h 13 min

    J’ai cherché sur la toile le nombre d’avortements en Russie, je n’ai pas trouvé le chiffre de “moins de 700 000” dont parle M. Komov.
    Ce que j’ai trouvé de plus détaillé c’est ce site: http://www.johnstonsarchive.net/policy/abortion/ab-russia.html
    Mais même si on en est encore à 880 000 avortements en 2013, c’est intéressant de voir qu’en 1991 on en était à plus de 3 600 000.
    Il manque juste à la Russie un mouvement pro-vie issu de la société civile qui soit un bon relais de l’Eglise orthodoxe.

  • V_Parlier , 6 Mar 2015 à 20:07 @ 20 h 07 min

    Colargol, vous seriez très mal vu par les “opposants” russes que notre presse suit avec tant d’admiration, avec des projets pareils! Pour eux, vous seriez un “anti-libéral” (“libéral” en Russie signifie non seulement pro-ouest mais aussi anti-conservateur. Ce sont eux qui ont pris la place des communistes contre l’Eglise, alors que même la plupart des communistes russes s’accommodent à présent de la pratique religieuse).

  • lors , 7 Mar 2015 à 7:16 @ 7 h 16 min

    la baisse est d environ 100000par an elle a du s accetere depuis l arrivee de POUTINE 700000semble vraisemblable

  • Boutté , 7 Mar 2015 à 9:23 @ 9 h 23 min

    Nous comprenons ainsi pourquoi la Russie actuelle ne saurait plaire aux avorteurs U.S.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France