Cahuzac : Un compte non déclaré d’au moins dix millions d’euros ?

“On ne peut pas bénéficier de l’expertise financière d’un grand conseiller financier parisien articulée à une société financière genevoise articulée à la plus grande banque de gestion de fortunes du monde, UBS, à Genève, et ensuite à Singapour sans mettre sur la table non pas 600 000 euros mais au moins dix millions d’euros. C’est le ticket d’entrée pour bénéficier de ce genre de services”, affirme Antoine Peillon, journaliste à La Croix, au JT de 20h diffusé vendredi par France 2 :

Lire aussi :
> Affaire Cahuzac : Qui savait ?

Articles liés

37Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charly , 6 avril 2013 @ 14 h 46 min

    Corrections :
    supprimer : “Mais ce n’est que suppositions.”
    lire “du menu fretin compte-tenu des enjeux”

  • Tintin , 6 avril 2013 @ 15 h 48 min

    Pas de paie pas de vocation.

    Les écoles de médecine sont vides et la pénurie de médecins est telle, qu’on va en chercher de mauvais jusqu’en Afrique… à cause de cette nationalisation déjà intégralement à l’oeuvre en France !

    Comme en URSS on nous dit que “nous avons le meilleur système de santé que le monde entier nous envie”.

    Un chirurgien français de Hong Kong, avec lequel j’en débattais, m’expliquait au contraire, qu’il était atterré par la pauvreté de la chirurgie française, il disait “en France vous ne faites rien, il n’y a rien en chirurgie” !

    La rareté est couteuse.

    Un médecin s’il est qualifié, il est rare, il est donc forcément couteux.

    Un médecin s’il excelle et qu’il est de surcroit altruiste (un mot qui n’existe plus dans la médecine collectiviste et hautaine française), alors il sera encore plus couteux paradoxalement !

    Vous voulez une médecine collectiviste avec des armées peu payées, vous serez soigné en conséquence…

    Le paradoxe de toute cette collectivisation, c’est qu’en France, les cliniques privées n’ont pas un volume d’affaires suffisant pour faire de la qualité, résultat, même les cliniques privées sont généralement bien pire en France, que les hôpitaux publics…

    Résultat, nous avons dans les cliniques privées des escrocs du type de Cahuzac, qui trainent de temps en temps leurs guêtres dans les hôpitaux publics et des hôpitaux publics qui sont à peine correct, qui ont soit dit en passant le record mondial des maladies nosocomiales parmi les pays développés… (les maladies attrapées dans les hôpitaux, à cause du manque d’hygiène des hôpitaux !)

    Bientôt on attrapera la gale dans les hôpitaux, comme à Rouen actuellement et on continuera à nous dire, il faut nationaliser les hôpitaux !

    http://www.grand-rouen.com/lutte-contre-la-gale-sur-les-hauts-de-rouen/breves-d-ici/33535

    Voilà le retour de la gale, les coupures d’électricité récemment dans l’Ouest parisien à cause de la vétusté des installations, la braqueur de l’éléphant du muséum d’histoire naturel remis en liberté suite aux mesures Taubira à cause du collectivisme des prisons…

    http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/le-voleur-de-defense-d-elephant-remis-en-liberte-7916867.html

    Le collectivisme républicain est en train de se casser gueule.

    Tout cela ressemble à la situation qui prévalait avant le chaos en Argentine.

  • Paul-Emic , 6 avril 2013 @ 16 h 20 min

    enfin on entre dans le concret et on comprend tout de suite mieux les aveux précipités de type contre-feu

  • Pat64 , 6 avril 2013 @ 18 h 08 min

    Sans blaguer !….Antoine est vraiment le frère de Vincent ????

    Il doit y avoir du “rififi” dans les réunions de famille !! mdr

  • Etienne Robert , 6 avril 2013 @ 18 h 10 min

    Oui, Vincent et Antoine sont des frangins ; voir la fiche de Vincent Peillon sur wiki. Je me demande comment il a pu atterrir au journal La Croix !

  • patrhaut , 6 avril 2013 @ 18 h 51 min

    La Droite qui a été au pouvoir de 2007 à 2012 et qui a autorisé que le PS et l’assemblée donnent le poste de président de la Commission des Finances à Cahuzac après avoir nommé Migaud à la Cour des comptes (on croit rêver!) devrait se méfier. En effet, l’argument que le PS, Hollande et Eyrault savait tout sur Cahu va inévitablement se retourner contre eux en boomerang car, eux aussi, ont été à la tête de la France : Finances, Impôts, Douanes, Intérieur et Justice, tous services utiles pour investiguer, et le “bruit” sur ce compte circulant sans discontinuer depuis au moins dix ans dans les dîners en ville, on finira par leur demander comment ils ont fait pour passer à côté ou pourquoi ils se sont tu !

    Quant à Edwy Plenel, ancien et toujours trotskiste, il marche pour sa chapelle (Besancenot, Mélenchon ) … Et quand il dit “non, ce n’est pas un scandale d’Etat (c’en est un), c’est un scandale de la république”, vous aurez compris que c’est à la République qu’il en veut et c’est la République que lui, et ses camarades, ont toujours voulu faire tomber, eux les chantres de la Révolution permanente, du chaos perpétuel et de la dictature du prolétariat. Ils sont en train de jouer les apprentis sorciers car, après la République – qui est pourrie c’est vrai, et c’est intrinsèque, consubstantielle, chez elle depuis 1789, en même temps qu’elle est haineuse et qu’elle a toujours divisé les Français en deux parts irréductibles – quoi y mettre, quoi pour la remplacer, les Français n’étant même pas foutus de s’apercevoir qu’ils sont incapables de se diriger dans une démocratie apaisée et qu’il leur faut un régime autoritaire (monarchique ou bonapartiste). Comme on parle de trotskiste, il est intéressant de voir qu’au dernier sondage du Figaro (celui qui donne Hollande à 27%), Besancenot refait surface au même niveau que Mélenchon qui perd des points…

    Il fut un temps où on a connu “(nous sommes)responsables mais pas coupables”. Aujourd’hui, nous sommes passés, de la part des mêmes, au “(il est)coupable, mais (nous ne sommes)pas responsables” !

  • degabesatataouine , 6 avril 2013 @ 20 h 00 min

    ,” les cliniques privées n’ont pas un volume d’affaires suffisant pour faire de la qualité ”

    La faute aux hôpitaux publics qui leur piquent les patients et au gouvernement qui pratique un contingentement étatiste des épidémies seul moyen pourtant, de ne pas tomber dans la mesurette pour relancer la clinique privée.

Les commentaires sont clôturés.