Le sirop qui guérit tout !

La nouvelle taxe d’aujourd’hui est censée nous guérir des abus du micro logement !

Il y a un personnage récurent dans les westerns, que l’on retrouve d’ailleurs dans Lucky Luke (qui a arrêté de fumer en 1983…), c’est le camelot qui, avec son chariot, vend dans toutes les communes le même sirop en affirmant à chaque fois qu’il guérit un mal différent.

A l’instar de ce personnage, notre gouvernement nous sert la “taxe panacée”. Le thème d’aujourd’hui est “la lutte contre le micro logement”. Constatant qu’il existe trop de micro logements, en particulier en région parisienne et sur Paris, le secrétariat au logement annonce deux mesures :

La première est l’institution d’une taxe pour les loyers dépassant 40 € le mètre carré dès lors que la surface du bien loué est inférieure à 13 m².

La seconde, l’application des dispositions de la loi Carrez en matière de location d’habitation. L’effet de l’application de cette loi faite serait de conduire à une réduction proportionnelle des loyers des locations dont la superficie annoncée au bail serait supérieure à la superficie réelle des lieux loués.

Que cherche-t-on à faire par ces deux dispositions? A supprimer les petites surfaces? C’est toute une population, personnes âgées ayant toujours vécu à Paris, étudiants provinciaux qui risque de disparaître. Mais si cette volonté politique est affirmée, ne serait il pas plus judicieux d’inciter les propriétaires à améliorer les logements ou à les agrandir? En quoi une taxe va-t-elle modifier quoi que ce soit?

A moins que la volonté soit de faire baisser les loyers. Alors là, il n’y a que dans la tête d’un fonctionnaire que l’on peut croire qu’instaurer la CSG/CRDS (disposition de l’année dernière) et une nouvelle taxe cette année va inciter les propriétaires à baisser les loyers! D’autant que la plupart des locataires de ces logements perçoivent l’APL…

Cette page est produite par maviemonargent.info

Autres articles

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France