Cannabis : Condamnations en cascade des propos de Cécile Duflot

Henri Guaino a condamné, mercredi, la prise de position de Cécile Duflot qui a demandé la dépénalisation de la consommation de cannabis.

Interrogé sur LCI, l’ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy et candidat aux élections législatives a déclaré : « C’est vraiment un désastre moral, cette idée de légaliser le cannabis, les drogues douces comme si elles étaient douces, comme s’il n’y avait pas de rapport entre drogues douces et drogues dures ! » Et de s’interroger : « mais comment va-t-on élever nos enfants, si on continue de cette façon ? ».

Mardi dans l’après-midi, Rachida Dati s’était également offusquée de la prise de position de Cécile Duflot. « Une ministre de la République n’a pas à faire l’apologie d’une drogue. Le cannabis n’est pas un produit anodin. Les enjeux de santé et de sécurité liés à sa consommation et à son trafic sont trop graves », a-t-elle déclaré avant d’insister sur le fait que l’usage de cette drogue peut avoir des « conséquences irréversibles sur le cerveau ».

À gauche, on s’effraie aussi de ce genre d’initiatives. Jean-Marc Ayrault a pris ses distances avec son ministre, assurant mardi que « le gouvernement n’a rien dit sur ce sujet ».

Mercredi matin, c’est Claude Bartolone, député et président PS du conseil général de Seine-Saint-Denis qui a également dénoncé les propos du ministre écologiste du gouvernement. “C’est une erreur, une erreur de jeunesse gouvernementale”, a-t-il jugé sur France Info.

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Rom Dyli , 6 juin 2012 @ 16 h 21 min

    Cette droite, mais quelle catastrophe.
    Aucune, mais aucune réflexion sur la responsabilité individuelle.
    On sait très bien que les motivations de Mlle Duflot pour légaliser le cannabis sont complètement différentes d’un libertarien.

    Un libertarien parlera plus d’une “dépénalisation” des drogues qu’une “légalisation”. Le sens de ces deux termes est radicalement différent.

    L’interdiction des drogues ne va pas de soi, contrairement à ce que pense la droite française (la plus étatique et la plus “déresponsabilisatrice” du monde).

    En effet, quelle est la légitimité de l’État pour nous dire: “la cigarette c’est légal, pas le cannabis.”?

    Pourquoi l’État aurait-il le droit de définir ce qui bon, toléré ou interdit pour nous?

    Le pionnier en matière d’interdiction de tabac dans l’espace public est Adolf Hitler… On voit bien d’où nos lois de santé publique sont inspirées.

    Je voudrais revenir sur l’article “les libéraux conservateurs sont-ils de droite”? Et bien il est facile de répondre: Non, surtout quand on a une droite comme celle là.

    Le libéral conservateur croit en la responsabilité individuelle et non au patriarcat étatique. Le libéral-conservateur veut en principe interdire uniquement le meurtre (avortement, euthanasie…) car une société ne peut pas marcher lorsque le meurtre est légalisé.

    Le débat sur la légalisation du cannabis est parti de la mauvaise personne car l’on a l’impression que ce thème est uniquement écologiste. Mais non, le libéral (au sens français du terme) est plus scandalisé par les propos de M. Guaino que de Mlle Duflot.

    La France a un gros problème avec la responsabilité individuelle.

  • LECONTE DE PARIS , 6 juin 2012 @ 17 h 09 min

    Où avais-je donc lu cet article sur les barons du P.S. ? Etait-ce dans “le Monde Diplodocus” ou dans “l’Evènement du Jeudinosaure” ? Un joint plus tard, tout était clair: c’était un papier de Jean-François Came dans “Marie-Jeanne” :”les éléphants roses”…

  • Rolland , 6 juin 2012 @ 22 h 18 min

    Comment ne pas comprendre que la Gauche veut faire du fric avec la drogue ? La gauche a toujours alimenté le vice pour mieux le taxer …

  • Nico de paris , 7 juin 2012 @ 0 h 00 min

    Elle veux aussi légaliser la jean au conseil des ministres … ??? 😉

  • garcia , 7 juin 2012 @ 8 h 42 min

    Xavier Cantat, au cours de l’émission « les Grandes Gueules » sur RMC info, a déclaré : « Je me fiche pas mal de la France. La France est un hasard historique (…) je ne me sens pas plus Français que Sénégalais » !

    Il faut savoir que Xavier Cantat est le mari de madame la ministre Duflot qui ne veut pas assumer son nom d’épouse;

    Voilà avec Madame la Garde des sceaux la qualité des ministres de François Hollande.
    Il faut endiguer le “tsunami ” de la vague rose, inepte moralement , ne vivant que de symboles écoeurants: drogues , laxisme juridique , passés politiques anti français et j’en passe

  • J'ai voté NICOLAS SARKOZY , 7 juin 2012 @ 8 h 45 min

    Si un parti est responsable, c’est bien la droite !!
    je n’ai pas envie de répondre à vos bêtises.

    Responsabilisons ces parents qui prénomment leur fillette : “térébentine” !!!
    comme l’a fait cette femme.

    Je ne comprends pas qu’une telle irresponsable soit membre d’un gouvernement.
    Gouvernement par défaut, çà va de soi compte tenu que le nouveau a été élu par défaut et non par adhésion !

  • Denis Merlin , 7 juin 2012 @ 10 h 19 min

    Selon wikpedia madame Duflot est dans situation suivante :

    “De son mariage, Cécile Duflot a eu un garçon et deux filles. De sa relation avec Xavier Cantat, photographe de profession et également élu écologiste, frère aîné de Bertrand Cantat (ex-chanteur du groupe Noir Désir), elle a eu une fille.”

    Le nom de son mari n’est pas mentionné dans l’article de wikipedia.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9cile_Duflot

    Un usage du tabac ne rend pas fou ni n’incite aux délits ou aux crimes. Il est « seulement » dangereux pour la santé physique (en particulier des femmes, plus sensibles).

    Un simple usage du cannabis a des effets psychotropes dangereux et abaisse les barrière morales. Le cannabis est appelé aussi le “poison de l’intelligence”. Bernard Cantat sous l’emprise du haschisch, avait tué sa copine Marie Trintignant. il est vrai que le haschisch fait perdre la mémoire, c’est sans doute pourquoi madame Duflot milite pour le haschisch.

Les commentaires sont clôturés.