Lecteurs ayant souscrit un prêt immobilier ou un prêt à la consommation entre 1996 et 2012, récupérez plusieurs milliers d’euros

2 750 euros en moyenne, indûment conservés par votre banque :

Dans le cadre des crédits immobiliers et des crédits à la consommation, la banque demande à l’emprunteur de souscrire une assurance “emprunteur” permettant de couvrir les risques de décès ou d’invalidité. A la fin de chaque année, si le risque couvert par l’assurance ne s’est pas réalisé, la loi impose à la banque de reverser à l’emprunteur une somme d’argent appelée “participation aux bénéfices”. Les sommes en jeu sont considérables; elles représentent 40% de la prime dans le cas d’un prêt immobilier et 70% dans le cas d’un crédit à la consommation. Or, les banques reçoivent des assureurs cette participation aux bénéfices mais ne la reversent pas aux emprunteurs comme la loi les y oblige pourtant.

Pour participer à l’action judiciaire de groupe et contraindre l’oligarchie bancaire à respecter la loi française, c’est ici et c’est gratuit.

Autres articles

1 Commentaire

  • Cygne noir , 7 Juin 2014 à 10:29 @ 10 h 29 min

    Un pour tous
    Tous pour un
    Et, dix pour cent

Les commentaires sont fermés.