Free : une leçon d’éco sur les vertus du marché libre

Free a brisé la troïka qui régnait sans partage sur le marché du téléphone mobile, affirme Nicolas Doze ce vendredi matin sur BFM TV. L’entreprise a démontré les vertus de la concurrence et a fait plus pour le pouvoir d’achat des Français que n’importe quel gouvernement. Faire entrer Free dans le CAC 40 aurait été un symbole, celui d’un pays qui n’est pas enkysté dans un malthusianisme étatique éternellement nourri par la dette et l’impôt, mais non, Free n’entrera pas cette fois-ci dans le CAC 40, regrette le chroniqueur.

Autres articles

21 Commentaires

  • J.75 , 6 septembre 2013 @ 23 h 11 min

    Ce qu’a fait Free a permis de faire évoluer les prix de la concurrence, qui demeuraient bien élevés…désormais des prix élevés existent encore, mais pour des forfaits appels illimités avec internet 2/4/6 Go!

  • Sully , 6 septembre 2013 @ 23 h 53 min

    Au prix de l’esclavagisme , on vient de le rappeler . Merci pour les liens , monhugo .

  • Sully , 6 septembre 2013 @ 23 h 55 min

    En ce qui me concerne , je suis volontairement resté chez “orange” . Je boycotte les esclavagistes , doublés de maquereaux . Mais peut-être que les bons ktos “sociaux” , ça ne les dérange pas …

  • Sully , 7 septembre 2013 @ 0 h 01 min

    Posséder un sex-shop relève du proxénétisme déguisé . Que la concurrence ait utilisé ce point faible pour le plomber , je dirais que c’est de bonne guerre entre requins . Il n’avait qu’à ne pas se livrer à cette activité qui devrait être interdite ds un Etat civilisé (c’était le cas de la France avant Giscard) ..

    P.S.(pour les cons) : merci pour les gousses d’ail . Ce qui est inspiré par le Malin , c’est la chosification et la marchandisation du corps de la femme . Mais l’amour véritable , lui , vient de Dieu (“Et il vit que cela était bon”) .

  • goturgot , 7 septembre 2013 @ 0 h 03 min

    Ne vous inquiétez surtout pas, on peut réduire en esclavage, avec des suicides à la clé, tout en vendant bien plus cher, ça ne pose aucun problème…

  • Sully , 7 septembre 2013 @ 0 h 22 min

    Il serait intéressant de comparer le taux de suicides chez France-Télécom , puisque c’est à cela que vous faites finement allusion , chez free , et ds l’ensemble de la population française (toutes choses égales par ailleurs) … Décidément , je ne savais pas que la défense des maquereaux était en passe de devenir le sport national sur ndf …Le libéralisme forcené mène décidément à tout (et ‘y a même pas besoin d’en sortir !!) …

  • goturgot , 7 septembre 2013 @ 7 h 13 min

    Loin de moi l’idée de défendre le proxénétisme et l’esclavagisme. Il s’agit seulement de faire des constats objectifs: Un entrepreneur, grâce à la concurrence et à la mondialisation, est entré sur le marché et a cassé les prix. Quel que soit son passé et abstraction faite des techniques de management (qui ont pour cause le chômage ainsi que la nature humaine et non le libéralisme), certes odieuses, mais que l’on peut, hélas, retrouver dans beaucoup d’entreprises y compris artisanales, bien françaises, cet entrepreneur nous a permis de diviser notre facture de téléphone par trois, a œuvré pour l’emploi à l’étranger ainsi qu’en France et a mis fin a une situation de rente insupportable. Je comprend bien que cela gêne fortement l’anti-libéral forcené que vous semblez être, mais c’est effectivement encore une preuve, s’il en fallait, que dans un marché, même plus ou moins libre (vous ne pouvez que constater avec moi que le libéralisme “forcené” dans lequel nous vivons est plus que relatif), les situations de rente ne durent pas, les cartels ainsi que les positions dominantes sont constamment menacées, les prix ont tendance à baisser et la qualité des prestations à s’améliorer. Et tout ceci en dépit de l’intervention de l’état omnipotent “quinousveutquedubien”.
    Évidemment, je déplore avec vous le passé scandaleux de Xavier Niel, mais malheureusement, en cherchant bien, j’ai peur que vous ne trouviez beaucoup de grands patrons infréquentables, ce qui serait plutôt à mettre sur le compte de la déchristianisation ultra-étatique que nous subissons depuis quelque décennies.

Les commentaires sont fermés.