Réchauffement climatique : le GIEC ne sait plus comment mentir

Le CO₂ n’est pas un polluant, il est essentiel à la vie. De plus on constate une décorrélation évidente entre l’augmentation du CO₂ et la courbe de la température globale qui n’augmente plus depuis une quinzaine d’année dans la troposphère. Un débat entre François Gervais, relecteur critique du dernier rapport du GIEC, et Jean Jouzel, vice-président du GIEC, qui confond Arctique et Antarctique, diffusé le 1er octobre 2013 dans “C dans l’air” sur France 5.

Lire aussi :
> Réchauffement climatique : l’innocence du carbone
> Analyse critique des auteurs de « Climat : 15 vérités qui dérangent » sur le dernier rapport du GIEC

Autres articles

27 Commentaires

  • JohnDeuf , 6 octobre 2013 @ 22 h 29 min

    En réalité l’atmosphère ne se réchauffe pas parce que la concentration de CO2 augmente. Les données les plus récentes indiquent que l’augmentation de température ne suit pas celle du taux de CO2 mais la précède. Donc la concentration de CO2 augmente parce qu’un réchauffement naturel- dû entre autre à l’activité solaire- réduit la capacité d’absorption des océans et de plus ceux ci relâcheraient une partie des gaz stockés.
    Cela change tout quant à la responsabilité humaine.
    De plus le rythme du rechauffement global a marqué le pas durant la décennie écoulée alors que la quantité de CO2 a continué de croitre.
    Enfin la concentration de gaz carbonique est très faible dans l’atmosphère, inférieure à 0,04%( 4 pour 10000 – 4 °/°°°) alors que son taux pourrait être centuplé sans risque pour la vie terrestre.
    Mais les chercheurs et les climatologues qui défendent cette position sont l’objet d’attaques voire de haine de la part des partisans qui soutiennent que l’atmosphère se réchauffe parce que la concentration de CO2( dûe à l’activité humaine) augmente. Pourquoi tant de haine sinon parce que des intérêts sont en jeu ?
    Le GIEC qui n’est plus depuis la démission des climatologes qu’un regroupement, un ramassis de scientifiques et non un institut de recherche ne fait qu’une synthèse d’opinions. Il est à l’image de l’Europe qu’ils nous imposent. Quelle valeur lui accorder?

  • Gisèle , 6 octobre 2013 @ 22 h 41 min

    Quant on voit que les prévisions météo ne sont même pas fiables à 24 h , on s’imagine le bordel chez les climatologues !
    Quand un sujet fait la une de l’actualité plusieurs années durant …. nous devrions quadrupler de vigilance .

  • CHARLET ANNE , 7 octobre 2013 @ 8 h 49 min

    ON DIT N’IMPORTE QUOI…CLAUDE ALLEGRE AVAIT RAISON..

    TOUT CA POUR DE NOUVEAUX IMPOTS…

    Ceci n’est pas un doublon

  • FIGAROCB , 7 octobre 2013 @ 10 h 52 min

    le GIEC = gauchistes ! C’est bien connu, les verts écolos sont verts à l’extérieur et rouges à l’intérieur : ils veulent nous imposer le système marxiste par le biais du fameux réchauffement climatique, lequel, vient de le démonter le scientifique invité n’existe que dans les “vapeurs” du GIEC composé uniquement de politiques d’extrême gauche !
    Voilà la vérité : tout çà, bien entendu, servira de prétexte à de nouvelles taxes et d’imbécilité sur le plan économique comme le bonus/malus pour les véhicules à moteur vendus en France !
    Au lieu de “phosphorer” sur une nouvelle taxe qui serait anti-économique, il existe, par contre, un moyen simple d’éviter la diffusion dans l’atmosphère de particules néfastes pour la santé : rehausser la taxation du diésel sur celle de l’essence : les moteurs à carburation essence sont moins polluants avec les pots catalytiques installés, maintenant, sur tous les véhicules de cette catégorie.

  • Mathé , 7 octobre 2013 @ 11 h 07 min

    J’ai entendu il y a peu que le trou d’ozone s’était rebouché naturellement et presque en totalité. Pour ma part, je pense qu’ECOLO joue sur la peur. Obligation de faire construire des maisons passives, obligation de changer les châssis simple vitrage pour un double vitrage, des panneaux solaires pour lesquels on a ajouté des taxes contrairement à ce qui avait été promis….et j’en passe.
    Les éoliennes……à revoir ? Je ne suis pourtant pas favorable au nucléaire mais il serait temps de réfléchir à des alternatives. Je ne comprends pas, depuis les années que l’on en parle, pourquoi nos têtes savantes n’en n’ont pas profité pour chercher des solutions, si besoin !
    Je pense que tout est fait pour ceux qui ont trouvé une bonne place et le pouvoir dans le parti ECOLO. Et ceci sans compter sur les taxes qui tombent et vont tomber !

    Et je vous prie de croire : CECI N’EST PAS UN DOUBLON !!!!!!

  • pascal , 7 octobre 2013 @ 11 h 29 min
  • V_Parlier , 7 octobre 2013 @ 15 h 37 min

    Presque tout le monde parmi les commentateurs présents ici semblent s’accordent sur le fait qu’ils accordent peu de crédit à la théorie de l’accusation du CO2. Là où je pense que nous allons diverger, c’est à propos du but caché de la campagne anti CO2.

    Beaucoup croient qu’elle a pour but de nous encourager à la restriction pour supporter une crise. Or celà va totalement à l’encontre des principes du mondialisme consumériste dominant (socialiste ou pseudo-libéral, ici l’intérêt est le même). Ca ne me semble donc pas logique du tout. Il apparaît comme bien plus probable qu’au contraire, l’insistance avec laquelle on ne parle que de CO2 n’a pour but que d’encourager le scepticisme face à tout appel éventuel à la modération raisonnable (contre la surconsommation de produits-déchets, les transports irraisonnés de part le monde, le gaspillage en tout genre, etc…). Cette campagne bidon a pour but même d’être bientôt mise en défaut, ceci afin de torpiller par extension toutes les campagnes indépendantes de modération pragmatique. En effet, le seul moyen d’entretenir un système moribond le plus longtemps possible est de le pousser à fond jusqu’à la rupture, afin d’en tirer la substantifique moëlle jusqu’au bout. (Et peu importe l’avenir de nos enfants. Je dis bien NOS enfants directs et immédiats et non notre lointaine descendance).

Les commentaires sont fermés.