Absentéisme : l’Éducation nationale est devenue une vraie poubelle

Quand les enseignants (très souvent absents) sont remplacés, c’est pas des intérimaires inaptes au poste. L’Éducation nationale est le deuxième poste de dépense publique après la charge de la dette et voici ce que l’État fait de l’argent des contribuables : il paye des fonctionnaires ceinture noire de l’absentéisme et les remplace par des gens incompétents pour cette fonction. Et ensuite on s’étonne des résultats toujours plus mauvais des petits Français aux tests PISA :

> L’article de Stéphane Loignon

Autres articles

6 Commentaires

  • Goupille , 6 octobre 2014 @ 13 h 15 min

    Effarant : un enfant scolarisé en Seine-Saint-Denis de 6 à 16 ans perd une année de scolarité pour non remplacement des absentéistes…

    Questions :
    Où passe l’argent de l’EdNat ?
    Continuerons-nous longtemps à tolérer ce tonneau des Danaïdes ?

    Et nous nous abstiendrons de parler des écuries d’Augias. Ce serait polémique.
    Streng verbotten !

  • Goupille , 6 octobre 2014 @ 13 h 18 min

    Pour les profs désespérés, et pour les empêcher de pleurer tout seuls dans leur petite chambrette : le Collectif Racines.

    Ah, évidemment, c’est proche du RBM.
    Mais si cela peut leur éviter une dépression…

  • C.Corday , 6 octobre 2014 @ 13 h 27 min

    Désolée de vous contredire. La plupart des remplaçants sont compétents et ont pour eux d’avoir exercé un autre métier avant. Connaissant mieux le monde du travail , ils racontent moins d’âneries que les titulaires qui n’ont rien fait d’autres que profs. J’en suis et si je ne suis pas la meilleure des profs je suis loin d’être la plus mauvaise. Pas besoin d’un bac + 5 en collège et lycée classique. Une bonne culture générale et l’envie de transmettre et tout va bien. Et c’est toujours mieux que le titulaire toujours absent

  • charles-de , 6 octobre 2014 @ 16 h 17 min

    Il y a aussi la dette (épée de Damoclès) et son remboursement aux calendes grecques !

  • baldag , 7 octobre 2014 @ 10 h 33 min

    Il faut mettre les fonctionnaires au niveau du privé : 3 jours de carence en as d’arrêt de travail. Tant que cela ne sera pas fait, et ce gouvernement ne le veut pas, il en sera ainsi de l’absentéisme d’une certaine couche au sein des enseignants.

  • jeanluc , 7 octobre 2014 @ 18 h 43 min

    En collège ou en lycée technologique, non. En lycée “classique”, surtout en 1ère et Terminale, si (les secondes sont en fait des collégiens). Quant aux remplaçants incompétents, j’en ai vu quelques-uns, en général ayant droit au réemploi. A l’une d’elle au bout de quelques semaines, j’ai interdit l’accès au CDI (où elle effectuait un remplacement à l’année), de guerre lasse, après avoir alerté l’IPR compétent et j’ai fermé le CDI hors prêts de livres et utilisation par les enseignants et ce n’est qu’un exemple parmi une douzaine. Il y parfois de sacrés cas.(J’étais Chef d’Etablissement). J’en ai aussi vu de très valables (et parfois le titulaire du poste ne l’était pas, en effet) mais ce n’est pas la majorité.

Les commentaires sont fermés.