Dans le Tennessee, un sondage encourageant pour les “pro-vie”

A la fin du mois de septembre, la célèbre famille Duggar, vedette du show télévisé “19 Kids and Counting” sur la chaîne TLC, a présenté aux médias américains les résultats d’un sondage commandé par le Family Research Council – Joshua Duggar, l’aîné, est désormais le responsable de la division législative de l’organisation conservatrice) qui donne 50% de votes favorables à l’Amendement 1, un amendement constitutionnel énoncé tél quel et proposé par référendum aux habitants de « l’État des volontaires » le 4 novembre prochain (le vote anticipé commence le 15 octobre), qui restreint l’accès à l’avortement. Seuls 22% d’entre eux ont prévu de s’y opposer, le reste étant indécis. Ces résultats sont un cruel désaveu pour le camp “pro-choix” dont une organisation,Tennesseans for Preservation of Personal Privacy, a fait parler d’elles en misant sur la diabolisation des “pro-vie”, les traitant de “talibans” à coups de pleines pages achetées dans les journaux : The Knoxville News Sentinel et The Chattanooga Times Free ont accepté la publicité en l’état, tandis que The Tennessean et Memphis Commercial Appeal ont, eux, refusé de la publier avec l’image d’un taliban qui marche sur une femme à terre. Les défenseurs de l’avortement sont pourtant plus riches (objectifs de leur levée de fonds : 4 millions de dollars) que ceux de l’enfant (2,1 millions). En avril-mai dernier, un sondage d’opinion réalisé par l’université Vanderbilt donnait 71% aux opposants à l’Amendement 1 qu’elle avait toutefois choisi de résumer avec ses propres termes.

Autres articles