Crash avion russe! L’attentat “revendiqué” aussi  par les boîtes noires!

Crash avion russe! L’attentat “revendiqué” aussi par les boîtes noires!

https://www.youtube.com/watch?v=tlkZ-lObf2Y

Le 31 octobre 2015, la province du Sinaï de l’Etat islamique (EI) a publié une déclaration revendiquant la responsabilité du crash de l’avion de ligne russe KGL9268 dans le Sinaï. L’avion, qui avait quitté Charm Al-Cheikh en direction de Saint-Pétersbourg, s’est écrasé une vingtaine de minutes après le décollage. Les 224 passagers ont été tués. L’EI a déclaré que les « soldats du califat » avaient réussi à mettre à terre le jet russe, tuant la totalité des « 220 croisés » à bord.

L’attaque, a déclaré l’EI, a été perpétrée en représailles au bombardement russe de musulmans en Syrie : « Comprenez, ô Russes et quiconque s’allie à vous, que vous n’êtes pas en sécurité dans les terres et les cieux des musulmans. Et que le meurtre quotidien de dizaines de [musulmans] en Syrie par les frappes aériennes de vos jets vous causera des calamités. Et que par la volonté d’Allah, de la façon dont vous tuez, vous serez tués… »

La déclaration ne précise pas comment l’EI aurait réussi à atteindre l’avion qui, selon divers rapports, était à une altitude de croisière de plus de 30 000 pieds quand il s’est trouvé en difficulté. L’EI a déjà démontré qu’il possède un nombre inconnu de roquettes MANPAD, qu’il a utilisées pour attaquer au moins un hélicoptère de l’armée égyptienne.

Source

NB La thèse de l’attentat se précise. Selon un enquêteur qui s’est livré à nos confrères de France 2, les boîtes noires de l’appareil ont permis d’entendre le bruit d’une explosion pendant le vol, l’explosion ne procéderait donc pas d’une panne du moteur, écartant ainsi la thèse de l’accident…

Dés la revendication de ce crash  par l’EI, nombre d’experts avait confirmé cette hypothèse:  David Thomson, journaliste français, spécialiste de l’Etat islamique a posté un tweet précisant: « Il s’agit d’une revendication officielle de l’EI qui, jusqu’à maintenant, n’a jamais diffusé de fausse revendication. »,  « Un communiqué crédible et authentique, confirme Yves Trotignon, ex-agent de la DGSE, analyste pour Risk&co. Le canal de diffusion est habituel, de même que le timing de la revendication. » Le groupe Etat islamique aurait-il pu s’attribuer la paternité d’un drame dont il n’était pas à l’origine ? Possible, mais difficile à croire, « Il en va de sa crédibilité, abonde le politologue Mathieu Guidère. S’il était avéré que Daech a fait une fausse revendication, il perdrait son crédit, notamment vis-à-vis des combattants. »

Articles liés