Monsieur le Président, arrêtez de nous prendre pour des abrutis!

Monsieur le Président, arrêtez de nous prendre pour des abrutis!

Monsieur le Président, arrêtez de nous prendre pour des abrutis !

Vous avez une fois de plus voulu faire le malin à votre retour des États-Unis. J’espère que le décalage horaire fut le responsable des mensonges que vous avez proférés dans ce camp des Milles qui vit la terreur nazie dans sa plus épouvantable tragédie.

Vos paroles, ont été soutenues le lendemain par des tweets insistants donc sur ce que vous considérez comme la seule vérité. Vous avez sans doute voulu en rajouter après ce qu’avez déclaré au micro de Radio J votre cher mais néfaste ministre de la Désintruction Nationale. Répondant à la très mauvaise question du journaliste acquis à vos thèses qui parlait du poison diffusé par votre ennemi principal, Eric Zemmour,

Alors quelle est la vérité que vous avez voulu nous asséner devant ce misérable fourgon à bestiaux de la SNCF qui ont conduit 2000 juifs vers les camps de la mort ? Voici vos paroles et votre écrit via twitter que votre nouvelle connaissance, Elon Musk, devrait vite faire effacer de Tweeter.

« Seul l’enseignement pourra briser la répétition de la tragédie qui eut lieu ici, au camp des Milles où 10 000 femmes, hommes et enfants juifs furent internés. 2 000 d’entre eux déportés, victimes en zone libre de la France du gouvernement de Vichy. ” C ‘est à peu près la seul vraie vérité que vous avez exprimée. Celle là est factuel. Vous auriez peut-être du expliquer que si le gouvernement de Vichy avait été conduit à agir aussi cruellement, c’est par Hitler interposé, qui surveillait les faits et gestes de ce gouvernement. Si vous aviez été Pétain, qu’auriez-vous fait ? Auriez-vous risqué le peloton d’exécution ?

Ensuite, voici votre point de vue : « Ouvrons les yeux sur la montée de la xénophobie et de l’antisémitisme, tendons l’oreille aux résurgences du racisme. Ne soyons pas dupes des habits neufs que les mêmes idéologies de division adoptent pour nous leurrer » C’est là où vous prenez les Français pour des abrutis prêts à écouter toutes les sornettes que vous et votre gouvernement nous déversez à longueur de déclarations. ( Écoutez, par exemple, votre chère ministre Mme Pannier Runacher ).

Les Français de souche ou non ouvrent les yeux tous les jours devant leur petit écran pour réaliser d’où vient l’antisémitisme et le racisme. Les habits neufs des idéologies nauséabondes sont une réalité. Hier, le racisme était effectivement dirigé  contre les populations récemment immigrées, aujourd’hui et depuis Chirac, il est le fait de ces même populations contre les Français dits de souche ou immigrés européens. Le nier comme vous le faîtes, c’est vous isoler dans un mensonge ignoble. Et la division que vous semblez décrier, elle est hélas votre fait, et c’est grave, très grave de la part d’un Président Français dont la première mission est de rassembler.

« L’escalade de la haine dont le camp des Milles fut un exemple hier et reste le témoin aujourd’hui, peut cesser. Ce passé advenu ne dit rien de notre destin. À nous de résister à ceux qui falsifient l’Histoire, feignent d’adopter la République tout en trahissant ses valeurs ». Mais, cher Président, l’escalade de la haine c’est votre fait, car laisser les portes de la maison France ouvertes à tous, et notamment aux africains en majorité musulmans, c’est un crime qui laisse présager que l’avenir de notre pays sera sombre. Pensez à ce qui arrive à la Grande Bretagne où désormais, moins de 40% de la population est d’origine. Vous êtes celui qui falsifie l’Histoire, et hélas, depuis votre première élection. Vous avez eu l’indéniable talent de bourrer le crâne des Français qui n’ont pas vu plus loin que leur propre existence et vous ont élu et même réélu.

Et vous terminez votre discours par « Notre Nation doit être la voix de l’humanisme, de l’État de droit, du refus de la haine. ». Oui, la France est humaniste, oui la France est sous la coupe de l’Etat de droit qu’il va falloir modifier de fond en comble pour que justement la haine, la violence disparaisse de nos rues. Mais je crains que vous ne soyez pas celui qui amènera la paix dans nos foyers divisés.

Floris de Bonneville

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • nicole lereg , 6 décembre 2022 @ 17 h 09 min

    “… de nous prendre pour des abrutis!…” pourquoi il arrêterait, puisque ça marche ? de plus comme son intelligence n’est orientée que vers sa réussite personnelle, il persistera tant qu’il ne sera pas chassé du pouvoir !
    “les **** ça ne change pas d’avis; d’ailleurs c’est à ça qu’on les reconnait…”

Les commentaires sont clôturés.