Dénaturation du mariage : Le Nouvel Obs a reçu de nombreux courriers mécontents

Dans son numéro du 31 janvier, Le Nouvel Obs confie avoir reçu « une avalanche de lettres » exprimant « une franche hostilité » à la dénaturation du mariage et au droit à l’enfant en faveur desquels l’hebdomadaire a ouvertement pris position. « Beaucoup de courriels émanent d’abonnés » ou de « lecteurs réguliers » qui ont « parfois » voté Hollande et qui disent se sentir « méprisés » suite aux difficultés rencontrées par les organisateurs de la Manif pour Tous pour être reçus par le Président de la République, précise Le Nouvel Obs. Même à gauche, le « mariage » homo ne fait donc pas l’unanimité…

Articles liés

31Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Yaki , 8 février 2013 @ 17 h 54 min

    Sur le couple, comme le langage évolue, on peut imaginer la modification des mots « homme et femme » par « deux personnes »
    Dans vos exemples, que je sache, 2 bœufs attachés au même jougs n’ont pas de relation « affectives et physiques », tout comme deux jumeaux…

    Le slogan était « le droit à la différence dans l’indifférence » ; en troquant l’argument devient fallacieux. Il est alors normal que des homos réclament le mariage pour mis en application ce slogan.

    Ensuite sur la stérilité naturelle des couples homos : entre impuissance, stérilité et ménopause, bien des cas de stérilité naturelle arrive aussi aux couples hétéros, ce n’est pas pour autant qu’on leur interdit l’adoption, que certains ne recourent pas à la PMA ou à la GPA.

    Enfin, pour un éminent linguiste, je trouve étonnant que vous n’ayez pas vu que le slogan était un jeu de mot entre « paire » et « père ».
    Si j’employais votre mauvaise foi, je dirai que vous-même avez employé le terme de « couple homosexuel » et que même entre guillemets, rien ne vous y obligeait. Votre rigueur linguistique aurait plutôt due vous faire écrire « paire homosexuelle »…

  • Yaki , 8 février 2013 @ 17 h 59 min

    l’église n’est pas concernée parce que le mariage religieux n’est pas concerné.
    Sans approuver les agissements d’act-up, si l’église n’avait pas crié au scandale sur un mariage civil qui ne la concerne pas, Act-up n’aurait sans doute pas fait cet acte…

  • FIFRE Jean-Jacques , 9 février 2013 @ 8 h 22 min

    Votre argumentation n’est pas de bonne foi ;
    1) Dans le développement remarquable et incontestable de Franz, tout laisse observer qu il ne sagit pas dune évolution sémantique, mais bien au contraire d une réelle appréciation de la nature des choses relative au couple. Vous, comme dautres , sévertuent à faire du mariage une affaire d amour (ce qu il peut être) mais c est avant tout une institution sociale disposant dune définition et d une motivation définie.
    2) Concernant la question de la stérilité, vous tentez de faire considérer que celle des homosexuels et de même nature que celle qui peut toucher occasionnellement certains couples hétérosexuels. La première est sans alternative déterminée, la seconde, outre quelle soit accidentelle peut connaitre des parades thérapiques, mais elle na pas la même caractère dabsolu.
    Enfin, concernant votre dernier argument concernant la prise encompte dun slogan navrant par son absence de dignité, bien sûr que tout le monde a entrevu le pseudo jeu de mot, mais il est des exercices de se style qu il vaut mieux éviter au risque de se montrer sous un jour détestable. Je n aurais pas le mauvais goût d en rappeler certains qui ont durablement pourri le climat poltique Français.

  • Yaki , 9 février 2013 @ 12 h 33 min

    Sans faire référence à Franz, Olivier ou Gilbert (exercice de style que vous n’aimeriez certainement pas), il s’agit d’une évolution de la vision du couple, fondée sur l’amour et le lien émotionnel et physique plus que sur la différence sexuelle.
    A considérer le mariage n’a comme principal but que la filiation, on plonge dans un passé, sans tenir compte des évolutions actuelles.
    Si le mariage est l’institution principale pour avoir et reconnaître des enfants, alors mon argumentation sur la stérilité des couples hétéro n’en que plus de force: il faut également leur interdire de se marier. Sans parler des couples qui se marient sans vouloir d’enfant.
    Les femmes seront certainement bien aise d’apprendre que la ménopause est « occasionnelle » !
    Je suis ravi d’apprendre qu’il existe une solution thérapeutique pour les hommes et les femmes stériles (avec un caractère absolu, ne vous en déplaise), autre que la PMA ou la GPA.

    Avec l’ouverture du mariage aux homosexuel-les-s, eh bien, ce ne serait qu’un cas de plus de mariage sans enfant.

  • isidore , 10 février 2013 @ 13 h 55 min

    C’est vrai que,dans le passé,la pluie descendait de haut en bas !

  • Goupille , 10 février 2013 @ 14 h 09 min

    Excellente nouvelle…
    Entendue au journal de RTL, dimanche 10 février 2013, 12h30

    L’adoption plénière « pour tous » est tout simplement inconstitutionnelle car :
    * Contraire au Droit français sur la filiation ;
    * Contraire au respect de la vie privée et familiale des enfants ;
    * Contraire à l’égalité de tous les enfants.

    Tout leur projet bricolé se casse la gueule !

    Une fois de plus, ces zozos ont donné la pleine mesure de leur amateurisme et de leur incompétence.
    Alors, quelles que soient les suites de ce nouveau rebondissement : ne mollissons pas.

    Tous à Paris le 24 mars. Si ce n’est plus contre le « mariage » LGBT, que ce soit pour demander la démission de Taubira, la dissolution de l’Assemblée, la démission du « Gouvernement », la destitution de Hollande pour nullité ayant entraîné mobilisation des forces de l’Etat, avec frais afférents (Commissions, rédaction du nouveau code, forces de l’ordre pour les manifs de novembre, la manif de janvier, les manifs délocalisées de février, idem pour les manifs pro-mariage homo, les frais de remise en état de la pelouse du Champ-de-Mars, les dépassements d’indemnités de l’AN pour séances de nuit, etc), ou toute autre cause qui plaira à chacun.
    La désindustrialisation, l’islamisation, la délinquance, l’immigration incontrôlée, le laxisme judiciaire, le copinage, les gaspillages… La carte est vaste.

    Enfin sortir de ce cauchemar !

    Et quand nous en aurons fini avec la politicaillerie, nous nous occuperons de la média sphère aux ordres.
    Il fallait entendre le désarroi intégral du journaleux de RTL, scié à la base.
    Car RTL, « station des chauffeurs de taxi » depuis que les concierges ont disparu, a pris fait et cause pour cette niaiserie, sans doute pour complaire à Marc-Olivier Fogiel, homo PMiste militant, et tous les autres dévastés-du-bulbe de la rédaction…

    Tous à Paris le 24 mars !

  • FIFRE Jean-Jacques , 10 février 2013 @ 18 h 01 min

    Par parenthèse j’observe que vous faites feu de tous bois pour occuper, ici même, l’espace avec une belle pugnacité qui serait appréciable si elle ne dénotait une forme d’acharnement un peu puéril à défendre l’indéfendable.
    Je vais vous le démontrer.
    1) Votre mauvaise foi, dont je parlais ici, n’a d’égale que votre esprit démagogue. En effet, je me demande, en 1er lieu, par quelle forme de droit vous vous octroyer le droit d’affirmer que certaines références propre à F ou O ou G ne soient pas à même de s’intégrer dans mon système de pensées. Vous n’en savez strictement rien et ce procédé est tout simplement du même type que celui des fachos étroits d’esprit (ce que sans doute vous n’êtes pas). L’évolution des choses, selon votre expression, ne peut s’appliquer à la nature même des choses quelles qu’en soit la vision (désir) des uns ou des autres. Le mariage est ce qu’il est (c à d l’union d’une femme et d’un homme établi au motif de la procréation) ou bien il n’est pas. L’amour est un plus, appartenant au domaine du privé et en aucun cas une affaire de contrat (fut-il contrat de mariage). Dans tous les autres cas que celui de l’amour d’une femme et d’un homme, il faut une autre institution qui prenne en compte l’union de 2 êtres qui s’aiment. A cet égard, le PACS me semble être ce qu’il faut. Le mariage est précisément affaire de complémentarité sexuelle et non de tendance sexuelle. A considérer le passé comme le présent aussi bien que l’avenir, rien d’autre n’est envisageable et nul n’y peux rien. Les « évolutions » actuelles sont loin, par ailleurs, à être considérées universellement positives.
    2) Le mariage n’est pas comme vous le dites la voix unique de la filiation, car il demeure que dans l’union libre, il est aussi possible de concevoir des enfants. Cependant, quelles que soient les gesticulations des « évolutionnistes », il n’arrivera jamais qu’un être humain naisse d’une autre façon que par la rencontre d’un ovule (provenant d’une femme) et d’un spermatozoïde (provenant d’un homme). A l’origine de chacun il y a une mère et un père. C’est donc cela la vérité et tout le reste n’est que construction intellectuelle sans intérêt et qui fait appel à un pseudo « droit à l’enfant » qui s’oppose au seul droit qui existe, en la matière, celui de l’enfant, à vivre dans une famille formée de sa mère et son père, parents naturels ou adoptifs mais étant les seuls à pouvoir correspondre à la réalité intangible et absolue de la famille.
    3) Enfin, vous n’êtes pas sans savoir, probablement, que la ménopause (comme l’andropause) est une « stérilité » due à l’âge. Ce qui laisse bien entendu, une large place à la fertilité avant qu’elle n’intervienne. En ce sens elle n’est pas de même nature que celle des personnes infécondes.
    4) La solution médicale contre la stérilité évoquée concerne les couples stériles et non les personnes stériles…Je pense que si vous aviez correctement lu vous auriez pu comprendre cela.
    5) L’ouverture du mariage à tous serait un mariage sans enfant de plus, dites-vous ? donc à quoi servirait-il en tant que tel. A rien, bien entendu, sinon à détruire une institution, qui quoiqu’en pensent certains, fonde la famille comme cellule de base de la société et à faire courir le risque de l’ouverture du marché aux bébés qui existe déjà partout où l’inconséquence du législateur à permis la mesure que vous appelez de tous vos vœux.

Les commentaires sont clôturés.