L’acteur Franck de Lapersonne  rejoint le FN et se fait insulter par Stéphane Guillon! (Vidéo)

L’acteur Franck de Lapersonne rejoint le FN et se fait insulter par Stéphane Guillon! (Vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=8h_MTDlX6v4

Le ralliement ce 5 février de l’acteur Franck de Lapersonne au Front National et son discours lors du meeting de Marine Le Pen à Lyon a surpris bon nombre de personnes. Ainsi, plusieurs de ses proches ont pu s’étonner en privé de ce choix. Stéphane Guillon a lui préféré en parler en public dans une lettre ouverte sur Facebook dans laquelle il revient sur ses années auprès de Franck de Lapersonne.

Franck de Lapersonne n’est certes pas l’acteur le plus connu de France, mais avec des rôles récurrents dans des séries comme Palace ou No Limit ou des films comme Palais Royal ou Case Départ, il est visage bien connu des français. Son ralliement à Marine Le Pen, pour lui qui est issu d’une profession très à gauche, a plus que surpris. Pour certains de ses proches, c’est même carrément une déception. C’est le cas de Stéphane Guillon qui vient donc de publier une lettre ouverte sur Facebook. Comme il l’explique dans sa lettre, Franck de Lapersonne ont été très proches durant leur jeunesse et à l’écouter son potentiel était immense. “Nous avions 17 ans et étions élèves au cours Raymond Girard. Franck était un comédien extrêmement doué, doté d’une force comique incroyable, un mélange de Jacques Charon et de Louis Seigner. Sa seule présence, le simple fait de traverser une scène, sans rien dire, suffisait à déclencher les rires. Reçu haut la main au Conservatoire National d’Art Dramatique, élève de Michel Bouquet, l’avenir de Franck semblait tout tracé : la Comédie-Française et les plus beaux rôles du répertoire.”

“J’ai cru à une mauvaise blague”

Mais Stéphane Guillon regrette déjà qu’il cède à la facilité et aux “pantalonnades, mais les gens du métier, qui connaissaient son incroyable puissance comique, continuèrent à lui faire confiance sur des projets ambitieux : Valérie Lemercier dans Le Derrière, Fabrice Éboué dans Case Départ”. Après quelques anecdotes émouvantes et amusantes sur leurs années d’amitié, il parle alors de sa déception de le voir se joindre à Marine Le Pen. “Hier soir, sur Twitter, j’ai aperçu son visage aux côtés de Marine Le Pen et de Florian Philippot. J’ai cru à une mauvaise blague, un personnage de farce. […] Franck est enfin une tête d’affiche, mais pas celle que tout le monde espérait. Tête de gondole au Front National ! Dimanche, Franck a de nouveau entendu les applaudissements d’une salle pleine. Triste standing ovation, aux cris de “On est chez nous !””

“Pardon d’avoir tellement cru en toi”

Plus qu’une attaque violente contre un ancien ami qui ne partage pas les mêmes idées politiques que lui, la déclaration de Stéphane Guillon est celle d’un amoureux déçu, trahi. Avant de conclure plus durement sa lettre : “Pardon d’avoir douté de tes capacités Franck, pardon d’avoir tellement cru en toi, moi ton ami. Je pensais que tu étais quelqu’un, lourde erreur, tu n’es Personne, Franck.”

Source

Lettre de Stéphane Guillon

J’ai connu Franck Lapersonne en 1981. A l’époque, il ne s’était pas encore affublé d’une particule*. Nous avions 17 ans et étions élèves au cours Raymond Girard. scène, sans rien dire, suffisait à déclencher les rires. Reçu haut la main au Conservatoire National d’Art Dramatique, élève de Michel Bouquet, l’avenir de Franck semblait tout tracé : la Comédie-Française et les plus beaux rôles du répertoire.
Étonnamment, Franck se complut très vite dans des choix faciles : présentateur d’une émission pour enfants, « Vitamine », puis d’une autre pour grands enfants, « Sexy Zap », une série érotico-comique, à base de plagiats… Pendant des années, Franck enchaîna les pantalonnades, mais les gens du métier, qui connaissaient son incroyable puissance comique, continuèrent à lui faire confiance sur des projets ambitieux : Valérie Lemercier dans « Le Derrière », Fabrice Éboué dans « Case Départ ».
A chaque fois, c’était la même rengaine : « Quel dommage que ce garçon si doué n’ait pas plus d’ambition, de rigueur ! »
Dans la vie, Franck est un garçon attachant. Je me souviens de vacances à Biot où il passait son été à s’enduire de graisse à traire pour essayer de bronzer. Avec sa peau de roux, le résultat était catastrophique. Franck était joyeux, royaliste, réactionnaire mais tellement drôle… Nous nous étions perdus de vue ces dernières années. Et puis hier soir, sur Twitter, j’ai aperçu son visage aux côtés de Marine Le Pen et de Florian Philippot. J’ai cru à une mauvaise blague, un personnage de farce, comme quand il surgissait sur scène grimé en Thomas Diafoirus. Je me suis dit, ce n’est pas lui, c’est un sosie… et puis non, c’était bien lui, c’était Franck.
Depuis dimanche, on n’a jamais autant entendu parler de Franck (de) Lapersonne et de sa petite phrase : « Victor Hugo n’a pas appris l’arabe à l’école et moi, ça me fait plaisir de le savoir ! ».
Franck est enfin une tête d’affiche, mais pas celle que tout le monde espérait. Tête de gondole au Front National ! Dimanche, Franck a de nouveau entendu les applaudissements d’une salle pleine. Triste standing ovation, aux cris de « On est chez nous ! ».
Pardon d’avoir douté de tes capacités Franck, pardon d’avoir tellement cru en toi, moi ton ami.
Je pensais que tu étais quelqu’un, lourde erreur, tu n’es Personne, Franck.

 

*Franck de La Personne est le fils de Jacques de La Personne et de Jacqueline Charlotte Poinson. Il a aussi des frères et sœurs. Passionné de généalogie, il a effectué, avec sa famille, des recherches sur ses ancêtres jusqu’au début du xive siècle, qui comprend de son côté paternel toute une lignée d’écuyers de Picardie et de Brie, seigneurs de Dhuisy et d’Hermensis, vicomtes d’Acy et seigneurs de Variscourt3[réf. insuffisante]. Cependant, dans les génériques de films, il est souvent crédité du patronyme Lapersonne qu’il a utilisé pendant plusieurs années, le « la » attaché sans la particule « de ».

Après des études au cours Raymond-Girard (sous l’égide de Henry van Gray), dès 1980, il remporte le premier prix Jean-Paul Belmondo. Il intègre ensuite le conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris dans la classe de Michel Bouquet, dans laquelle il restera jusqu’à son diplôme de sortie en 1986. En parallèle de ses cours au conservatoire, il tourne déjà pour la télévision et le cinéma.

En 1981, il collabore à l’élaboration de son personnage de Hubert pour French Intermedia, devenu plus tard, La Leçon du Dr Taylor avec la firme Transatlantic Video. Programme d’enseignement du français mis au point par l’université Yale (États-Unis), en plusieurs épisodes, interprété intégralement en français et diffusé sur la chaine PBS, d’abord en réseaux locaux, puis repris sur l’ensemble des États[réf. souhaitée]. La diffusion sur le continent américain s’est prolongée de 1983 à 2000. Ce programme d’enseignement du français lui vaudra d’être fait chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres, au titre de la Francophonie.

(Wikipédia)

*

Articles liés