Folles dépenses en Réunion : une route du littoral de 12km à 3,5 milliards d’euros !

Challenges nous informe de cette nouvelle folie de nos élus :

Le confetti français au milieu de l’océan Indien va signer un chèque de 1,66 milliard d’euros pour s’offrir une nouvelle route du littoral (NRL) de… 12 kilomètres ! A 133 millions d’euros le kilomètre, c’est du jamais-vu. Ce projet pharaonique d’un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer est une prouesse technique mondiale. Sept ans de travaux titanesques seront nécessaires pour planter cette autoroute sur pilotis, supportant cyclones à 150 kilomètres-heure et vagues de 10 mètres. “Une nécessité absolue”, justifie Didier Robert, le président de la région Réunion, qui a commandité l’ouvrage. (…)

La vraie problématique soulevée porte sur le coût de l’opération. Le budget à 1,66 milliard, déjà si élevé, devrait être insuffisant. L’architecte François Payet évalue à 600 millions d’euros le dépassement : “Il y a l’indice des prix du BTP, de l’ordre de 2% par an.” Le budget initial d’1,66 milliard d’euros date de 2010. Et la livraison est prévue pour 2020… Compter 300 millions.

Il y a ensuite les immanquables “aléas de chantier”, ces surprises géologiques ou climatiques durant les travaux qui font grimper la note de 10 à 20%. Didier Robert l’assure : “Je serai intraitable avec les entreprises !” Mais Catherine Gaud, opposante de l’Alliance, rappelle : “A La Réunion, tous les chantiers débordent. La route des Tamarins est passée de 850 millions au départ à 1,2 milliard. Le pont de la rivière Saint-Etienne a explosé de 50%.”

Autre inconnue : comment raccorder cette rocade à la ville de Saint-Denis, sujette aux embouteillages monstres ? Rien de prévu. Un tunnel coûterait 450 millions d’euros de plus ! Et la rutilante route plantée dans l’océan et soumise aux vents cycloniques et secousses sismiques récurrentes doit durer cent ans.

Quelle solution de secours en cas de pépin ? “Tout est prévu !” répond Egis, filiale de la CDC, qui assure le financement. Le dossier de consultation publique le précise : “Si cette situation, exceptionnelle, se produit, le basculement de la circulation sur la route actuelle nécessitera de réaliser un raccordement.” Encore un petit budget pour cet aménagement et l’entretien de la vieille route de la corniche que l’on cherchait à éviter ! La rallonge ajoutera 600 millions aux dépenses.

Autres articles

27 Commentaires

  • xrayzoulou , 7 Avr 2014 à 21:32 @ 21 h 32 min

    Nous sommes riches pour entreprendre de tels travaux !!!!!!!

  • Aligabis , 7 Avr 2014 à 21:37 @ 21 h 37 min

    J’ai bien du mal à y croire…

  • Alainpsy , 7 Avr 2014 à 22:26 @ 22 h 26 min

    Indécent ! heureusement qu’en métropole on ne manque de rien. Juste une parenthèse, en France un agriculteur se suicide tous les deux jours, essentiellement pour des raisons d’ordre financier. Si vous prenez 1% de la somme citée ici vous pouvez sauver la vie à tous les agriculteurs en danger pour les cinq prochaines années, il faudrait juste être un peu moins “généreux” avec les intermédiaires et autres entreprises corrompues qui vont se graisser sur ce projet

  • ranguin , 8 Avr 2014 à 6:51 @ 6 h 51 min

    Il me semble que dans les îles se sont les socialistes qui sont aux manettes.
    Ceci expliquant celà, ne vous étonnez pas des dépenses.
    Ce qu’on peur faire avec l’argent du contribuable…..

  • Sympathisant , 8 Avr 2014 à 8:20 @ 8 h 20 min

    Pour une fraction de la somme on construit une navette d’aéroport en aérien, peu bruyante, sans conducteur, et au vrai voisinage des zones à desservir. Dont la fréquentation déchargera d’autant le trafic sur les axes existants. Et dont le réseau peut ensuite être enrichi pour desservir l’intérieur.

    La capacité de passer du trafic des 2×3 voies est limitée à la capacité d’absorption des échangeurs en entrée de zone urbaine, c’est à dire nulle. En termes pratiques cette “autoroute de la mer” sera un gigantesque bouchon / parking sur l’eau. (200 véhicules par voie et par km sur 12 km et trois voies stockeront 7200 véhicules)

    Mais que font les Verts ?
    Pour une fois qu’ils peuvent faire des propositions constructives …

  • Gisèle , 8 Avr 2014 à 11:22 @ 11 h 22 min

    Et la ligne grande vitesse qui détruit tout sur son passage dans le sud ouest ????
    Prenez le train jusqu’à Bordeaux et au delà … c’ est une immense ** saignée *** qui ampute le paysage sur des centaines de kilomètres . Un désert de mort ….des expropriations …et le silence des écolos de Notre Dame des Landes ….

  • amolev , 8 Avr 2014 à 11:23 @ 11 h 23 min

    poisson d’avril, évidemment !

Les commentaires sont fermés.