Halles aux horreurs !

Halles aux horreurs !

 

Malgré tous ses efforts de com’ et son raout à 2.000 invités, Hidalgo n’a pu masquer l’évidence du désastre des nouvelles Halles. Le couvercle jaune pisseux, la carapace convulsive plantée sur les Halles est pire que feu le forum de Willerval qui avait au moins l’avantage d’une certaine légèreté. Cerise sur l’étouffe-parisien : la propriété du coeur de Paris a au passage été bradée à Unibail, nouveau maître des lieux, qui s’est offert un centre commercial dans un endroit unique au monde à vil prix.

Nos lecteurs connaissent par le détail la genèse de ce désastre urbain : un Delanoë qui par lâcheté et désintérêt pour tout ce qui n’était pas communication facile a capitulé devant Unibail, des riverains manipulés, l’apathie de l’opposition municipale.

Le projet de Rem Koolhaas dont vous voyez la maquette ci-dessous aurait propulsé Paris dans le 21ème siècle. Il résolvait de plus brillamment la contradiction entre sol et sous-sol, problème majeur du site.

9258676-14784981

Celui de Mangin/Berger, retenu par la mairie, est une horrible resucée d’architecture d’aérogare soviétique. Et encore l’architecture soviétique a-t-elle produit des bâtiments très estimables.

Je dois à mes lecteurs une confidence qui est aussi une sorte de confession.

Jeune homme, entre 1980 et 1986, voyant sortir de terre avec consternation l’ancien Forum, j’avais rêvé à sa destruction. Je dois immodestement avouer que, conseiller du maire puis directeur général de la Sem en charge du projet, forçant le destin lors du lancement de cette opération en 2002, j’ai atteint cet objectif.

Mais le chemin de l’horreur architecturale est pavé des meilleures intentions. Ejecté du projet, je n’ai pu empêcher le désastre subséquent. Peut-être que, dans vingt ou trente ans, quelqu’un de plus habile ou chanceux aura l’occasion de réparer enfin la meurtrissure que fut la destruction de l’oeuvre de Baltard.

Serge Federbusch – Delanopolis

Articles liés