Regardez la haine et la laideur des féministes et des LGBT qui s’en sont pris aux “Survivants”

Regardez la haine et la laideur des féministes et des LGBT qui s’en sont pris aux “Survivants”

ce samedi.

Un mouvement activistes pacifiques non violents, « Les Survivants », rassemble des jeunes nés après la loi de Simone Veil en 1975 autour d’une même souffrance, celle de se sentir comme des rescapés de l’avortement, face à la planification froide des naissances et aux souffrances et injustices provoquées par l’avortement.

Des jeunes de ce mouvement pro-vie se sont enroulés de papier adhésif où était inscrit « conforme » et distribuaient des tracts de sensibilisation aux passants. Ils se sont rassemblés aux abords du parvis du Centre Georges Pompidou aux slogans de « Survivants un sur cinq » ou « Nous sommes tous des rescapés » sous les yeux attentifs de la Police Nationale. Ils exigent que des alternatives à l’avortement soient développées.

Des contre-manifestants haineux étaient présents, encerclant « les Survivants ». Jetons un petit coup d’oeil à leurs slogans : « Mon corps, mon choix… ta gueule, casse-toi », « Mon corps, mes joies… ta gueule, casse toi » ou « Tout le monde déteste les cathos ». Imaginez un instant les réactions s’ils avaient osé dire “Tout le monde déteste les musulmans” ou “Tout le monde déteste les juifs” !

> Les Survivants

Autres articles

13 Commentaires

  • Fikmonskov , 7 Juin 2016 à 15:26 @ 15 h 26 min

    “Imaginez un instant les réactions s’ils avaient osé dire “Tout le monde déteste les musulmans” ou “Tout le monde déteste les juifs” !”

    Prout.

  • c , 7 Juin 2016 à 15:36 @ 15 h 36 min

    Quel courage montrent ces jeunes qui osent dire qu’ils sont des survivants et comme ils méritent notre admiration pour vouloir mettre en avant une évidence qui est devenue une contre-vérité dans notre société complètement folle, suicidaire et nihiliste.
    Et comme ces pauvres filles qui hurlent aux “machos” en les voyant ne se rendent pas compte que c’est, au contraire, en considérant que l’amas de cellule n’est rien qu’elles laissent encore plus les “machos” se servir d’elles comme des choses en les privant de la véritable liberté. Comme c’est triste et comme elles sont dignes de pitié malgré la haine qu’elles montrent envers ceux qui manifestent pour leur rendre leur dignité de femmes.
    Terribles images.

  • Tonio , 7 Juin 2016 à 17:19 @ 17 h 19 min

    Et pour paraphraser Orwell, ces contre-manifestants haineux auraient pu clamer :”La vie , c’est la mort.”
    Le monde est en plein cauchemar orwellien et ces courageux contre-manifestants haineux ne le savent pas, ne le sentent pas, mais s’y prélassent avec délices.
    Que faire ?

  • Tonio , 7 Juin 2016 à 17:21 @ 17 h 21 min

    Un grain de sable n’est pas un tas de sable; deux grains de sable …; trois …
    Une cellule n’est pas un être humain; deux cellules …; trois…; ces contre-manifestants haineux en sont là de leurs réflexion!

  • Michel , 7 Juin 2016 à 19:10 @ 19 h 10 min

    Sans entrer dans la polémique du droit à l’avortement, j’ai du mal à comprendre la logique des contre-manifestants : un groupe de personnes vient sur la place publique pour exprimer une opinion, un second groupe vient s’interposer et tente de manière agressive (verbalement) d’empêcher le premier groupe de s’exprimer. Et c’est ce second groupe qui traite le premier de fasciste ?
    Il n’y a même plus d’idées derrière tout cela, c’est juste le plaisir de gueuler, quitte à raconter n’importe quoi, scander des mots “chocs” sans en saisir le moindre sens (un peu comme leurs gueules)… 2016 aura été l’apologie de la connerie, pourra-t-on faire pire ? (pas la peine de répondre hein, c’était juste rhétorique, je connais la réponse :D)
    Tout mon soutien aux courageux “Survivants”, car même si je ne partage pas la globalité de leurs idées, ils aurait du avoir le droit de s’exprimer librement sans être dérangés par une armée de gremlins…

  • Chevalier-de-Moncaire , 7 Juin 2016 à 22:14 @ 22 h 14 min

    Ces féministes radicales et leur LGTB sont un veritable poison cancerigène qui créent des problèmes tout a fait bête et jusqu’à présent inexistant. Ellles nous cassent les pieds dans notre Europe Occidentale.

  • Gisèle , 7 Juin 2016 à 23:24 @ 23 h 24 min

    Comment voulez vous qu’elle ait un utérus, alors qu’elle a les cheveux bleus ! :))
    Des petites pestes frustrées qui ont fait une overdose de pilule !
    Les effets secondaires de la pilule : des phlébites, des embolies pulmonaires, et des psychoses .

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen