La pause déjeuner diminue fortement la productivité des salariés

Plus la pause déjeuner est longue moins les salariés sont productifs, révèle une étude de la très sérieuse université Humboldt de Berlin. En effet, une longue pause déjeuner diminue fortement les fonctions cérébrales des salariés avec les troubles de la concentration, de l’éveil et de la vigilance ainsi que la mise en danger d’autrui que l’on peut imaginer. De plus, toutes ces sources d’erreurs, de distractions et ce manque d’éveil nuisent à la productivité et ont de lourdes conséquences sur la santé des entreprises françaises…

Autres articles

36 Commentaires

  • Eric Martin , 8 août 2013 @ 12 h 33 min

    D’accord avec vous. Idem aux USA.

  • bingo , 8 août 2013 @ 12 h 54 min

    Mouais, au dessus de tout cela se trouve la suppression des identités nationales, et ici, en France, notre rapport à la nourriture est particulier et de surcroît porté par l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Quoi qu’on en dise et quoi qu’on en pense, il serait donc appelé à disparaître, comme le reste……….
    Car un Français s’assoit à table, c’est ainsi, et c’est bon pour la santé !

  • Yves , 8 août 2013 @ 13 h 53 min

    Certes, mais la France est le pays de la gastronomie et les Etats-Unis celui de la malbouffe.

    Franchement, le quart d’heure ou la demie-heure de travail à la place de la pause déjeuner, je le leur laisse.

    C’est bien de vouloir une rentabilité optimisée, mais ne perdons jamais de vue que le but du travail est d’assurer la subsistance de l’homme, et non la production de richesse (et c’est un chef d’entreprise qui reprend cette maxime de la Tour du Pin).

  • bernique , 8 août 2013 @ 14 h 27 min

    – 5 !

    Les américains obèses et cardiaques sont ba-ba devant notre régime “crétois” (!) avec crudités, grillade accompagnée, fromage et fruits, nonobstant foie gras, cassoulet, canard au sang, marcassin aux pâtes fraiches et autres pots-au-feu, nous maintient en queue de peloton des maladies cardio-vasculaires.

    Tous les DRH vous le dirons : un français correctement nourri abat en 3 heures le boulot qu’un allemand plein de kartöffel tartine en 8 heures, quand on ne sabote pas son travail par une administration stupide ! Concorde, Pierrelatte, Ariane ont quand même étonné le Monde, sans compter Brigitte Bardot et le poulet “vallée d’Auge” (éviter les imitations !) !

  • Le patriot en furie , 8 août 2013 @ 16 h 07 min

    Non mais c’est le retour du fouet chercheur = négrier moderne ho
    les bachots c’est ça que l’on vous apprend a l’université ?
    Vous pouvez bien faire les hautains

  • patrhaut , 8 août 2013 @ 16 h 48 min

    c’est également la façon de concevoir la vie des 150.000 Kataris faisant travailler des centaines de milliers d’autres gens, étrangers, de manière à n’avoir rien d’autre à faire que dépenser leur argent à Paris, Cannes, Londres ou ailleurs…idem pour tous les musulmans de la Péninsule arabique.

  • labolisbiotifool , 8 août 2013 @ 18 h 18 min

    La France industrielle triomphante des années 50 et à suivre faisait des
    repas de deux heures … à la gamelle ou au restaurant, arrosés de bons ou moins
    bons picrates,
    terminés par une goldo, une P4, ou un gros baton de chaise et un calva ou
    un café rhum 🙂
    Nous étions repus, heureux, et bossions comme des dingues – bon, pas tous, mais
    beaucoup – et si parfois rentrions tard à la maison, c ‘ tait avec la fierté du devoir
    accompli, et la certitude d’ un bon souper !
    On peut préférer le système Yankee, avec ses obèses omniprésents …

    L’ ambiance était détendue alors …

    Signé : Papi 🙂

Les commentaires sont fermés.