Recruteuses, membres de la police islamique… Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh

Recruteuses, membres de la police islamique… Ces femmes qui ont tout quitté pour Daesh

En 2017, près de 300 djihadistes françaises étaient présentes en Syrie et en Irak. Si la plupart d’entre-elles n’ont pas été forcées de partir, RT France s’intéresse aujourd’hui au portrait de celles qui ont tout abandonné pour rejoindre Daesh :

Autres articles

1 Commentaire

  • jpr , 7 Août 2018 à 22:46 @ 22 h 46 min

    Elles ont tout quitté, elles n’ont donc plus rien ici ! Qu’elles soient condamnées dans les pays où elles ont portés le glaive, le sang, la mort et les larmes.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France