Brignoles : la droite nationale en hausse de 20%, le FN stable

Ces courbes électorales du Monde le montrent : à Brignoles, le Front national ne progresse pas en valeur absolue. Tout juste est-il stable lorsque les autres partis s’effondrent, ce qui est déjà une victoire même si la véritable gagnante du scrutin de dimanche reste l’abstention (seuls 33,35% des inscrits se sont déplacés pour voter).

Les 2 718 voix (40,4%) récoltées par le FN au premier tour de cette cantonale partielle doivent en effet être comparées aux 2 734 suffrages enregistrés en 2012 (34,9%) et aux 2 757 bulletins comptés en 2011 (33%).

Mais il ne faut pas oublier le score de Jean-Paul Dispard, candidat FN en 2012 passé au Parti de la France et bien implanté localement, soit 612 voix (9,1 %). Au total, cela fait 3 330 voix pour la droite nationale, soit une hausse de 596 voix par rapport à 2012 et de 573 par rapport à 2011. Si le FN est stable à Brignoles, malgré l’impopularité grandissante du Gouvernement, la droite nationale dans son ensemble (qui comprend le FN) affiche un score un hausse de 20% par rapport aux dernières années.

Autres articles

15 Commentaires

  • alain , 7 octobre 2013 @ 16 h 33 min

    La compétition au sein de la droite nationale élargit la mobilisation et la clientèle.

    C’est l’effet Pepsi-Cola

    Il y a de plus en plus d'”intouchables” dans ce pays !

    et même d”innomables” (pour Béatrice Bourges, les bougeois bien-pensants de la LMPT etc)

  • Luc+ , 7 octobre 2013 @ 16 h 47 min

    Au moins un parti dont les électeurs sont stables c’est déjà pas mal !!!!!

  • Charles , 7 octobre 2013 @ 17 h 12 min

    Cette stagnation en valeur absolue est un élément très important.

    Le fait de citer le seuil de 40% sans tenir compte de la stabilité
    en nombre de voix empêche de comprendre la varie nature du problème
    électoral qui se déroule sous nos yeux.

    Les électeurs rejettent les partis du système mais ont encore
    du mal franchir le Rubicon consistant à voter pour le nouveau candidat du FN.

    Dans ce cas ci,le FN a perdu d’un coté 600 voix qui ont soutenu le dissident
    et a gagné approximativement 550 voix en nouveaux électeurs.

    Dans plusieurs circonscriptions,il y a un problème d’investiture FN.
    Exemple Strasbourg et Nice.
    Le choix de la direction nationale n’est pas celui des militants de base.

    En fait,il manque quelque chose d’autre qui séduise les abstentionnistes
    pour constituer un complément au FN qui ne soit pas du système.

  • Luc+ , 7 octobre 2013 @ 17 h 16 min

    Avec le nombre d’abstentions toute analyse est sans effet ! Du vent ! du blabla !

  • mariedefrance , 7 octobre 2013 @ 18 h 57 min

    Dans plusieurs circonscriptions,il y a un problème d’investiture FN.

    et aussi de parité.
    Ils cherchent des femmes !

  • UNPOURTOUS , 7 octobre 2013 @ 19 h 39 min

    Ce n’est pas avec les déclarations “BIDOUILLEUSES” de Florian Philippot que le FN risque de progresser.

    Au contraire, tous les hommes et les femmes de bon sens et la masse des français attachés aux valeurs catholiques, à la défense intrinsèque du mariage homme-femme avec l’objectif “naturel” de fonder une famille, à la “liberté de conscience” des Maires et élus municipaux de ne pas célébrer de mariages (ou de pacs améliorés =blanc bonnet, bonnet blanc) homos et de celles des médecins de refuser d’avorter ou d’euthanasier, sauront le faire savoir au moment des élections.

    L’UMPS et autres Partis de la pensée unique peuvent dire “merci” à Monsieur Philippot qui vient de faire perdre au FN-BLEU-MARINE la coquette somme de “un million et demi” de voix et peut-être d’avantage, sans pour autant que les Partis désignés puissent prétendre récupérer ces voix.

    Cette tiédeur dans l’affirmation concrète et précise des “principes et des valeurs” sort tout droit de l’eau stagnantes des marécages politiciens. Quiconque y plonge en sort contaminé et la morale républicaine reprend ses droits…

    Pour s’en prémunir, rappelons nous les paroles du Christ : “Je vomis les tièdes”.

  • Bernard , 8 octobre 2013 @ 8 h 35 min

    Le problème est bien là, les tiedes ou les insensibles OU les j’en foutistes…
    Mais ce premier résultat sert de motif au déchaînement – hargneux ou pas – des Merdias
    La haine enfle, le danger les rend de plus en plus haineux
    Mais les Français n’ont encore pas compris, alors que la situation du pays s’effondre
    QUE LEUR FAUT IL ?

Les commentaires sont fermés.