VIDÉO | BHL : “Il est urgent de réhabiliter Judas (…) en raison de la présence de Satan en lui”

“J’attends avec impatience que vous écriviez le testament du diable”, se moque un des contradicteurs du pseudo-philosophe, alors beaucoup plus jeune :

Autres articles

10 Commentaires

  • Luc+ , 7 octobre 2014 @ 16 h 25 min

    Les délires mégalomaniaques sont irréversibles voilà un ‘ sujet ‘ d’études édifiant …

  • capucine , 7 octobre 2014 @ 19 h 46 min

    un megalo de première !

  • Gisèle , 8 octobre 2014 @ 0 h 46 min

    Ben alors .. il est aussi urgent de réabiliter Hitler ……..

  • Monsieur T , 8 octobre 2014 @ 3 h 42 min

    Le judaïsme talmudique est une religion satanique.

  • Denis Merlin , 8 octobre 2014 @ 7 h 56 min

    Le Jeudi Saint, Judas fut probablement déçu de s’apercevoir que finalement le royaume de Jésus ne serait pas un royaume terrestre et que ses espoirs d’une vie de luxe dans les palais nationaux s’évanouissaient. Perdu pour perdu, il allait monnayer ce qui lui restait de pouvoir en donnant des renseignements sur les habitude de Jésus, lui, l’intime de Jésus, aux ennemis de Jésus. Ce sont ses dispositions au soir du Jeudi Saint.

    Le Vendredi Saint, toujours sous l’influence du diable mais sur un autre mode, il est pris de remords s’apercevant de la vacuité de sa vie et de la folie de son attitude. Il se fait horreur à lui-même. De plus, il s’aperçoit de sa pauvreté et de son extrême solitude. C’est le sort des traitres, ils font horreur, même à ceux qui les emploient, même à leurs compagnons de bamboche. Il choisit alors le suicide.

    Faire de ce misérable qui excite l’indignation, mais aussi la pitié, un homme d’une extrême intelligence, plus intelligent que saint Pierre et saint Jean réunis signe une volonté de se faire remarquer à bon compte… une tentative de dissimuler son inconsistance sous des déclarations fracassantes…

  • Denis Merlin , 8 octobre 2014 @ 8 h 10 min

    Judas, en effet, menait probablement une double vie. Une vie avec Jésus et une vie à dépenser dans une vie de bamboche l’argent qu’il volait dans la caisse commune (Jn 12,6) étant trésorier du groupe. On peut donc imaginer qu’il avait d’autres compagnons différents des apôtres, des amis interlopes avec lesquels il dépensait l’argent piqué dans la caisse du groupe des apôtres.

  • ostrogone , 8 octobre 2014 @ 9 h 49 min

    déjà complètement allumé, le “Béachèle”.
    on pourrait lui objecter qu’il passe sous silence la double incarnation du Mal : Lucifer et Ahriman (selon R. Steiner) mais même en s’en tenant à la vision classique, Lucifer, porteur de lumière, a trahi, s’est révolté, a chu et est devenu le prince des Ténèbres. Cela échappe à notre histrion dont la véritable motivation est de se faire mousser …
    comme à la Samaritaine, on trouve tout chez BHL…

Les commentaires sont fermés.