L’ESSEC recrute son-sa dénonciateur-trice / en chef-fe des comportements déviants / persécuteur-trice de la majorité aux ordres des minorités

L’ESSEC recrute son-sa dénonciateur-trice / en chef-fe des comportements déviants / persécuteur-trice de la majorité aux ordres des minorités

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • zouzou , 7 octobre 2021 @ 16 h 52 min

    Ca y est, nous sommes entrés en dystopie. Et regardez-moi la petite tronche fiérote de la Maud Trucmuche, toute contente de recruter sa cafetière en chef…

  • Paule C , 7 octobre 2021 @ 18 h 56 min

    “la communauté ESSEC” : on dirait, à le lire, que l’ESSEC est une secte avec ses propres lois. Le communautarisme, quel qu’il soit, est une peste, qui se répand à une vitesse vertigineuse.

  • Jean , 8 octobre 2021 @ 1 h 07 min

    On parle de peste brune concernant Zemmour, mais cette annonce de l’ESSEC ressemble fort à une gangrène qui frappe toutes les institutions de la société, en s’attaquant d’abord aux écoles pour mieux diffuser au reste dans la suite. La France ne se relèvera pas si facilement même si Zemmour est élu, car l’infection est générale…

  • sezanne-bert jean-daniel , 8 octobre 2021 @ 22 h 15 min

    Heureusement que le ridicule ne tue pas , car je pense qu’ il y aurait une hécatombe au sein de l’ESSEC , des écoles comme ça doivent former des soit disant élites de demain ? mais c’est un cauchemar , il y a vraiment des coups de pieds au cul qui ce perdent .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *