“Les Grandes questions” : Peut-on vivre sans frontières ? avec Zemmour seul contre la clique habituelle

Ce 6 novembre dans “Les Grandes questions” sur France 5, Eric Zemmour se coltine une brochette de féministes hystériques et de cosmopolites littéralement obsédés par la Shoah. Attention, vous allez avoir envie de casser votre ordinateur !

Autres articles

61 Commentaires

  • charlotte , 7 Nov 2014 à 19:23 @ 19 h 23 min

    Cette émission a priori pénible possède une grande vertu…. elle démontre l’inculture et le manque de capacité, ou de volonté, de compréhension intellectuelle et culturelle de nos penseurs dominants donneurs de leçons.
    Pour moi, un grand moment de…. CQFD.

    Et bravo à Eric Zemmour pour son sang-froid et sa capacité de résistance.

  • Charles , 7 Nov 2014 à 19:53 @ 19 h 53 min

    Le principe des frontières est l’application pratique
    de la théorie mathématiques des ensembles et des sous ensembles.

    Lorsque on définit un critère A, on liste la population d’éléments
    appartenant à ce critère A par comparaison à celle qui ne lui appartient pas (Non A).

    Ceci est la base de la définition de toute politique d’orientation collective.
    “Nous avons décidé ensemble d’aller ensemble vers un point A ou B ou C”.

    La théorie de suppression des frontières prend son origine généralement
    chez des gens qui sont eux mêmes paranoïaques pour leurs propres frontières.

    Sans frontière, plus aucune initiative politique n’est possible.

  • sergio , 7 Nov 2014 à 20:10 @ 20 h 10 min

    Débat , quel débat ?…..Toujours le même topo : la meute habituelle des bobos gaucho-fémino-multiculturo-LGBTistes s’ acharnant comme des hyènes hideuses sur l’ un des rares chroniqueurs honnêtes et français francophiles !…
    Mais notre Zézé ne se laisse pas démonter par ces charognards , porte-paroles de l’ idéologie libertaire au pouvoir . Encore bravo Zemmour !

  • jerry , 7 Nov 2014 à 20:24 @ 20 h 24 min

    3 juifs face à 3 intellectuelles ? Zemmour s en tire bien faceà lamazarine

  • DN , 7 Nov 2014 à 21:49 @ 21 h 49 min

    C’est assez savoureux d’entendre Attias partir dans une grande démonstration sur certains aspects pervers de la mondialisation, et notamment des réseaux pédophiles…en présence de Cohn-Bendit…

  • Gisèle , 7 Nov 2014 à 21:50 @ 21 h 50 min

    La parole d’un pédophile ne vaut rien , elle contamine . Je n’écouterai pas , j’ai trop peur de contracter une otite .

  • Gisèle , 7 Nov 2014 à 21:54 @ 21 h 54 min

    Ils ne peuvent pas faire preuve de culture , alors que , la cul – culture est leur seule valeur .

Les commentaires sont fermés.