Moins de contraception chimique = moins d’embolies pulmonaires

Le Nouvel Obs nous apprend que

Le nombre d’embolies pulmonaires a baissé de plus de 11% en un an, un chiffre directement lié au plongeon des ventes de contraceptifs de dernières générations, vient d’annoncer l’Agence du médicament.

Autres articles

5 Commentaires

  • Charles , 7 Nov 2014 à 18:06 @ 18 h 06 min

    Il se trouve que les analyses statistiques
    en lien avec la doxa progressiste sont strictement interdits par l’empire.

    Que cela soit pour la stérilisation hormonale (et non “contraception”)
    ou pour les effets post abortifs sur les femmes piégées par l’empire.
    Ce qui est amusant (ou presque) c’est que la nature se venge de la manière suivante:

    Les oëstrogènes contenus dans les urines des femmes sous stérilisants hormonaux
    se retrouvent dans le circuit des eaux usées,puis dans les stations d’épurations.
    Celles ci sont incapables d’extraire les dits produits qui retournent donc
    avec l’eau “filtrée”dans le circuit de l’eau “potable”, disponible au robinet.

    A force de tourner ne rond la quantité d’oëstrogènes qui était faible
    au début des plans de stérilisation, finit par être significative.

    Cela se constate sur certains élevages de poissons en circuit fermé
    dont l’eau vient des réseaux urbains ayant “filtré” les eaux usées….
    Les poissons mâles deviennent hermaphrodites ….

    En conséquence , toute personne dans une métropole,
    qui utilise de l’eau du robinet pour sa cuisine, prend une dose d’hormones…

    Moralité:
    Il faut utiliser l’eau de montagne pour sa cuisine et pour boire.

    NB-Je ne vous parle même pas des traces porcines persistantes
    que ce soit dans l’eau potable et dans l’air, donc dans les légumes.
    Toute personne qui vit en France est exposée en permanence
    à l’omniprésence du cochon dans tous les composants de notre vie courante.
    Cela fait plus de 4.000 ans que le cochon traîne ses guêtres sur notre sol.
    Je ne vous parle même pas de la Bretagne qui est imprégnée comme une éponge.

  • eric-p , 8 Nov 2014 à 16:34 @ 16 h 34 min

    J’ai pas de chance ; je n’ai pas de montagne près de chez moi…

  • eric-p , 8 Nov 2014 à 16:37 @ 16 h 37 min

    La baisse des embolies est une bonne chose pour la santé des françaises qui devraient leur ouvrir les yeux sur la réalité du marché de la contraception:
    UN FOUTAGE DE GUEULE PERMANENT.

    À titre personnel, je suis marié depuis 9 ans, j’ai 2 enfants et nous n’utilisons AUCUNE contraception.

    Comment font les autres ?

  • JCDusse , 8 Nov 2014 à 23:29 @ 23 h 29 min

    Il y a une solution partielle à ce problème des hormones:
    Les toilettes sèches.

  • eric-p , 9 Nov 2014 à 23:57 @ 23 h 57 min

    Non le problème, c’est qu’on entretient une sorte de psychose chez les femmes
    en leur faisant croire que l’arrivée d’un enfant:

    -Va bousiller leur jeunesse

    -Va ruiner leur carrière professionnelle

    -Et au delà de 40 ans, elles ont des risques “considérables” d’avoir un enfant anormal.

    En réalité, on oublie souvent de dire aux femmes de > 43 ans que le risque
    de tomber enceinte est très très très limité.

    Et ça marche, la plupart des gonzesses se laissent manifestement endoctriner
    par le système (faut dire que le système de propagande anti-nataliste tous azimuth est REDOUTABLE dans ce pays !)
    et celà aboutit à la situation dramatique que nous connaissons:

    -Les femmes pauvres + stériles ont le droit …de ne pas avoir de gosse
    parce que la sainte mère l’Etat providence l’a décidé !!!

    -Les célibataires ou les homos riches, éventuellement encartés, pas de problème. C’est sans doute la conception très particulière de l’Etat d’assurer
    L’É-GA-LI-TÉ !

    -Les couples “politiquement pas corrects” n’ont pas le droit d’adopter
    …parce que le psychologue l’aura décidé !
    En fait les critères de sélection restent à l’appréciation de l’Etat, ce qui fait que le citoyen n’a AUCUNE POSSIBILITÉ de recours.

    Avant la loi Veil, les choses ne se passaient pas comme ça.

    Ilfaudrait d’ailleurs qu’on fasse la comparaison avec d’autres pays comme la Pologne ou l’Irlande pour appr´cier les “merveilles” du système d’adoption de
    la France. Je suis sûr qu’on aurait des surprises.

    Ne comptez pas trop sur F2 pour qu’un tel reportage soit effectué de sitôt, hein…

Les commentaires sont fermés.