Trisomie 21 : vers un eugénisme à deux vitesses ?

Lu sur Slate.fr :

Un laboratoire privé français commence à commercialiser (650 euros) un test « non invasif » qui simplifie la recherche précoce de ce handicap génétique. 2 000 femmes y ont eu recours. Sa prise en charge par la Sécurité sociale n’est pas à l’ordre du jour.

«Pour le moment, seules les femmes qui en ont les moyens peuvent accéder à l’examen, résume Medscape France. Les autres n’ont pas d’autres choix que d’opter pour le dépistage combiné, moins performant, mais couvert par l’assurance maladie.» «Une situation inadmissible», estime le Pr Benachi.

L’Etat-providence est appelé à la rescousse. Sans lui, pas d’eugénisme pour tous !

Autres articles

3 Commentaires

  • eric-p , 7 Nov 2014 à 10:24 @ 10 h 24 min

    Vu les comptes de la sécu et de la solvabilité de l’Etat en général, c’est pas près de changer !
    Je ne pense pas que l’Etat socialo-libéral interdira ces tests au nom deu principe de
    “l’égalité”.

  • C , 7 Nov 2014 à 10:37 @ 10 h 37 min

    l’état (enfin grâce aux impôts qu’il ponctionne et aux emprunts qu’il fait sans compter) a les moyens pour mener sa politique mortifère. Ne doutons pas qu’il trouvera un moyen. C’est un effet d’annonce de la part de la boite qui vend ce nouveau test pour obtenir un remboursement

  • eric-p , 8 Nov 2014 à 16:59 @ 16 h 59 min

    Oui, il y a du lobbying industriel derrière, c’est certain.
    Ceci dit il y a du lobbying de la part d’autres industriels du lobby pharmaceutique
    qui sont peut-être plus urgents pour l’Etat, non ?

Les commentaires sont fermés.