Zemmour fait un carton… à Londres !

Eric Zemmour était invité par la délégation UMP de Grande-Bretagne, ce mardi 4 novembre, à présenter et à dédicacer Le Suicide français lors d’une réunion publique, relate Le Monde :

Plus de 250 Français de Londres ont payé 12 livres (15,30 euros) pour participer à l’événement. « On aurait pu vendre 600 billets, s’enthousiasme Emmanuel du Chaffaut, chargé de mission UMP pour le Royaume-Uni. Nous n’avons pas peur de recevoir Zemmour, nous voulons être une plate-forme de débat. »

Autres articles

13 Commentaires

  • patrick Canonges , 7 Nov 2014 à 12:55 @ 12 h 55 min

    Ses hôtes le trouvent trop tendre avec François Mitterrand et se raidissent quand il date de la présidence Sarkozy la véritable déliquescence du politique. Surtout, ils lui reprochent son hostilité à l’égard du libéralisme, qu’il qualifie péjorativement d’« anglo-saxon ». «L’ensemble des grands moments de l’histoire correspondent aux moments où l’Etat détient le pouvoir économique. Le libéralisme, c’est aussi l’absence p frontières, c’est l’immigration », tonne l’orateur, visiblement agacé que Gaspard Koenig, ancienne plume de Christine Lagarde et vice président du parti libéral-démocrate français, ose critiquer son livre.

    Plusieurs quiproquos surgissent très vite entre des sympathisants de droite, libéraux et ouverts sur le monde – comment ne pas l’être lorsqu’on vit à Londres ? –, et le nostalgique du gaullisme dirigiste.

    Désigner la féminisation de la France comme source de dégénérescence, a aussi du mal à passer. « Pensez-vous qu’il y a trop de magistrates ? Trop de maîtresses d’école ? », interroge Agathe Blanquart, militante UMP londonienne. « Des maîtresses, il n’y en a jamais trop ! », esquive grassement Eric Zemmour. De la salle fusent aussi des doutes et des inquiétudes : « La France en ruines, vraiment ? N’êtes-vous pas excessivement pessimistes ? », « Prévoyez-vous une guerre civile ? La paix, c’est pas mal aussi ! ». La riposte est glaçante : « Les pacifistes finissent collabos ! ».

    M. Zemmour préparerait-il son entrée en politique ? Le conférencier flaire le piège : « Avec ce livre, j’ai l’impression de faire plus de politique que la plus grande part des hommes politiques », assène-t-il. Le futur chaotique et suicidaire qu’il promet à la France provoque d’autant plus le malaise que le prophète de malheur ne propose aucun remède. « Où sont vos propositions ?, questionne un père de famille expatrié de longue date. Quel avenir proposer à mes enfants après avoir lu votre livre : rester dans l’élite française expatriée ? Ou devenir soldats ? »

    L’UMP londonienne voudrait lui faire dire que la France déclinante devrait prendre modèle sur l’Angleterre thatchérienne qui « a su faire des choix douloureux ». Le pamphlétaire balaie avec mépris le parallèle : « Ce n’est pas le modèle économique de la France, c’est son âme qui peut ¨être atteinte. »
    Zemmour ou le gaucho-gaulliste camouflé en homme de droite…

  • admajo , 7 Nov 2014 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Les hiatus étaient prévisibles, la condition d’expatrié Londonien incarne le fait que la France est affaiblie.
    Et à la fois “l’esprit UMP” à participé à cet affaiblissement dont parle Zemmour, même si cette initiative d’invitation est un premier sursaut de prise de conscience, dont il faut féliciter chaleureusement les organisateurs, plus visionnaires qu’ils n’en n’ont l’air.
    Si les expatriés, qui, par définition ont souvent une excellente capacité d’adaptation, entendent ce qui est dénoncé ici avec les causes et conséquences, ils ne seront pas les moins aptes à trouver des solutions pour l’avenir de notre pays.
    Vu de l’Hexagone, nous comptons sur eux !

  • Pascal , 7 Nov 2014 à 14:54 @ 14 h 54 min

    Pourquoi « camouflé en homme de droite » ? Il n’a jamais rien caché. Et en effet son discours peut difficilement être classé à droite.

  • patrick Canonges , 7 Nov 2014 à 16:29 @ 16 h 29 min

    Posez la question autour de vous: Zemmour est-il de droite ou de gauche? Vous aurez 90% de réponses: “il est à droite”…
    Or il vient du chevènementisme, comme Philippot, c’est à dire d’un syncrétisme entre socialisme et gaullisme, qui est en train de conquérir le FN par ailleurs, au grand dam du vichyste Le Pen père.

  • Pascal , 7 Nov 2014 à 17:01 @ 17 h 01 min

    90% des personnes répondrait que Chevènement est à droite parce qu’ils pensent à tort que la patriotisme est de droite alors que Chevènement est le dernier homme à gauche à être réellement de gauche.

    Idem pour Clemenceau, même quelqu’un de lettré comme Bruno de la Palme était persuadé que le socialiste Clemenceau était un homme de droite. http://www.enquete-debat.fr/archives/interview-integrale-de-bruno-de-la-palme-auteur-de-100-ans-derreurs-de-la-gauche-francaise-29411

    Mais Zemmour n’est pas responsable de cette perte généralisée des repères !

  • patrick Canonges , 7 Nov 2014 à 17:39 @ 17 h 39 min

    Lors de la Révolution française, contemptée bêtement par Zemmour, les révolutionnaires s’appelaient le Parti patriote et c’étaient la droite aristocratique qui trahissait à l’étranger (les “émigrés) et Louis XVIII est rentré “dans les fourgons des Alliés”.
    Mais ça c’est trop compliqué pour Zemmour et surtout pour les adeptes du binarisme gauche/droite qui n’a jamais rien signifié.
    Moi j’aurais rêvé d’une alliance entre le jacobin Saint-Just et le vendéen La Rochejacquelin, tous deux morts avant leur trente ans.

  • Pascal , 7 Nov 2014 à 19:22 @ 19 h 22 min

    La Révolution a été en partie cela, une conjonction de tout un peuple, des Sans-culottes à Louis-Philippe en passant par les bourgeois et le clergé (Abbés Sieyès et Grégoire).

    L’affaire vendéenne est une tragédie. Et c’est l’homme le plus à gauche de Révolution, Babeuf, qui dénoncera à la fois la terreur et les crimes de Carrier. Voilà qui plombe un peu plus le binarisme gauche/droite.

    Je n’ai guère de sympathie pour Saint-Just. Je ne lui pardonne pas sa responsabilité dans l’exécution de Camille Desmoulins qui, comme Robespierre, avait pour ennemis les salopards qui tenaient le Comité de sûreté générale.

Les commentaires sont fermés.