Liberté d’expression : Quand “Charlie Hebdo”, Charb et Cabu réclamaient l’interdiction du Front national

Les 173 704 signatures de Charlie Hebdo

Le 26 avril, Cavanna, Val et Charb (trois piliers du journal Charlie Hebdo) débarquent en estafette dans une annexe du ministère de l’Intérieur. Dans leur coffre, des cartons remplis de signatures qu’ils apportent à un conseiller de Jean-Louis Debré. En huit mois, 173 704 personnes ont répondu à l’appel « pionnier » de l’hebdomadaire pour demander l’interdiction du Front national. Loin de l’anonymat des sondages ou de la sempiternelle discussion sur la montée du FN, ces milliers de signataires ont apposé leur nom, profession, adresse, au bas d’un texte réclamant « de dissoudre le Front national, cette ligue dont le but politique est de faire disparaître la République ». Adressé au président de la République et au ministre de l’Intérieur, la pétition est précédée des articles 1, 2, 4, 6 et 7 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (elle constitue le préambule de la Constitution), avec lesquels « le Front national est en contradiction flagrante ».

Fin juin 1995, Cabu dessine, à la une de Charlie Hebdo, Jean-Marie Le Pen menottes aux mains entre deux policiers. En titre: « Que faire contre le Front national? L’interdire ! »

Source : Libération du 12 septembre 1996 via FDesouche.

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xavier , 8 janvier 2015 @ 9 h 34 min

    Merci pour ce salutaire rappel.
    C’est pour cela que les patriotes ne sont pas en deuil aujourd’hui car ce qui s’est passé hier est un simple règlement de compte entre deux factions rivales : les gauchistes complices de l’Islam et les islamistes non gauchistes.
    Aujourd’hui le FN est au porte du pouvoir et les initiateurs de la pétitions sont morts.
    Ironie de l’histoire

  • Tonio , 9 janvier 2015 @ 7 h 36 min

    A qui profite le crime ?
    La liberté d’expression n’est qu’un outil politique dans les mains de la gauche, rien d’autre; elle s’en sert quand elle n’a plus de munitions pour abattre les opposants: “ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi” disait Lénine et répètent ses petits descendants idéologiques. Le Mussolini catalan n’a pas d’autre rhétorique: son ennemi le FN qui une autre idée de la France que Hollande, que Moscovitch, que Cambadélis que Méluche…
    L’unité nationale est une farce régulièrement reprise par la gauche quand elle se trouve désemparée: alors elle rameute le citoyen pour neutraliser son libre arbitre, pour anesthésier sa sensibilité anti-gauche et en faire un adhérant soumis à ses desseins du moment; Staline, grand athée devant l’Éternel, appelait lui aussi à “défendre le territoire sacré de la sainte Russie” et les mêmes qu’il faisait joyeusement liquider pour le bien du peuple, étaient appelés à lutter pour ce même peuple: la gauche n’a jamais craint les paradoxes, encore moins le ridicule…
    Non, je n’irai pas hurler avec les loups de gauche;: je ne suis pas “Charlot”

  • Le Pog , 9 janvier 2015 @ 7 h 57 min

    Qu’en signe ” d’unité nationale ” tous les Français de souche se rendent ce dimanche à la messe, par millier, par centaine de millier, que les églises débordent, que les trottoirs soient encombrés de gens pour rendre hommage aux policiers assassinés pour avoir protéger les personnels d’un journal satirique.

  • vikinglenormand , 9 janvier 2015 @ 8 h 46 min

    IL ne faut pas oublier que Charlie est un journal de Gauche,mais delà à tuer des hommes et des femmes pour des caricatures c’est autre choses,mais nous avec MARINE nous sommes des Républicains.

  • Moana83 , 9 janvier 2015 @ 8 h 46 min

    Moi je ne suis pas en deuil pour ces “loustiques”, mais pour les deux fonctionnaires de police qui étaient comme tous leurs collègues des forces de l’ordre méprisés par les “Charlies” et pourtant y ont laissé la vie, on les oubliera vite pour ne parler plus que des trublions ! Souvenons-nous d’eux avec respect.

  • tournesol , 9 janvier 2015 @ 9 h 50 min

    On voit bien que la gauche essaie de tirer un bénéfice politique de ce triste événement. Mais chez elle, la main gauche dit le contraire de la main droite , pour brouiller les cartes et ratisser large.C’est l’accueil de Sarkozy par Hollande ” le père de la nation” pour renforcer le Front républicain contre le FN, c’est l’invitation à Marine LE PEN , d’un autre côté c’est l’exclusion de la préparation de la marche unitaire de la France,exclusion orchestrée par Cambadélis le tricheur de diplôme universitaire,nommé premier secrétaire du PS par Hollande lui même.
    l’UMP , s’est faite piégée , ce qui démontre que le sigle UMPS , est confirmée.
    Des millions de français sont exclus de cette manifestation concoctée par la gauche sectaire et anticléricale , qui veut les remplacer par la communauté musulmane dont les privilèges qui lui sont accordés ont font des super français ( de papier).

  • sergio , 9 janvier 2015 @ 10 h 01 min

    La liberté d’ expression à géométrie variable !
    Les ” défenseurs de la liberté d’ expression ” sont les mêmes qui interdisent cette liberté à leurs contradicteurs ( voir Zemmour …..) . Ils sont décidément à ch… !

Les commentaires sont clôturés.