Dans plus de 440 villes de Pologne, les rois mages et leur cortège, accompagnés de foules chantant des cantiques de Noël, sont venus s’incliner devant le petit Jésus

C’est sans doute à Varsovie, d’où cette tradition récente en Pologne est partie, que la marche des rois mages est la plus importante. Avec des centaines d’enfants et d’adultes en costumes, des rois mages à dos de chameau et de cheval qui passent devant la cour d’Hérode pour aller jusqu’à la crèche vivante s’incliner devant le petit Jésus en présence de l’archevêque et du président Duda, suivis par la foule qui chante des cantiques de Noël, les cortèges des rois mages qui se déroulent chaque année sont devenu un grand événement populaire et religieux.

Tout a commencé avec une crèche vivante dans une école catholique de Varsovie au début des années 2000. La crèche vivante attirant de plus en plus de monde, il a fallu louer une scène de théâtre, puis sortir dans la rue, et c’est ainsi qu’en 2008 Varsovie a vu passer ses premiers cortèges des rois mages. La fête a encore pris de l’ampleur quand en 2011 le 6 janvier, jour de l’Épiphanie, est redevenu férié comme c’était déjà le cas avant la Deuxième guerre mondiale.

Les cortèges des rois mages ont essaimé dans tous le pays et ont défilé cette année dans plus de 440 villes. Un record !

 

Photos de la marche des rois mages à Varsovie ici.

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • borphi , 8 janvier 2016 @ 15 h 11 min

    Votre rapprochement n’est p

  • borphi , 8 janvier 2016 @ 15 h 13 min

    Votre rapprochement n’est pas anodin , il est pour partie ,certainement non négligeable, pertinent !

  • rosaline , 8 janvier 2016 @ 16 h 45 min

    Detrompez vs il y en a qui aime satan, vs avez pas vu le reportage de ces 2 rescapes du bataclan qui se sont fait tatoués sur leur bras ‘ Love Devill” ! La pologne a toujours ete tres chretienne !

  • KAMISAN , 8 janvier 2016 @ 17 h 31 min

    @Rosaline : Aucune crainte à avoir le “devill n’a pas plus d’existence réelle que le “petit jésus” !

  • Trahi , 8 janvier 2016 @ 18 h 42 min

    Josèphe : Peut-être le témoignage le plus significatif de la vie de Jésus dans la littérature antique se retrouve dans les écritures de Joseph Ben Matthias, mieux connu comme Flavius Josèphe (nommé d’après ses commanditaires, les Empereurs Flavian, Vespasien, Titus et Domitien). Josèphe a vécu de l’an 37 à 100 de notre ère et a écrit deux travaux célèbres

    ” Dans ces temps-là, apparut Jésus, un homme sage, si en effet on doit l’appeler un homme. Car il faisait des œuvres étonnantes, et enseignait à des gens qui recevaient la vérité avec plaisir. Et il s’est fait une suite parmi laquelle il y avait beaucoup de Juifs et beaucoup d’autres d’origine grecque. Il était le Messie. Et quand Pilate, à cause d’une accusation faite par nos dirigeants, l’a condamné à la croix, ceux qui l’avaient aimé n’ont pas cessé de l’aimer. Car il leur est apparu le troisième jour, de nouveau vivant, tel que les prophètes divins en avaient parlé et d’innombrables autres choses à son sujet. Et jusqu’à ce jour, la tribu des chrétiens, nommés d’après lui, ne s’est pas éteinte.”

  • Trahi , 8 janvier 2016 @ 18 h 56 min

    Par ailleurs, Albert Einstein n’a jamais senti la nécessité de dénigrer ceux qui croient en Dieu, il avait plutôt tendance à dénigrer les athées comme dans les citations suivantes (ISAACSON; 2007)
    :”Ce qui me sépare de la plupart de ceux ainsi appelés athées, c’est le ‘sentiment dune humilité totale devant les secrets inaccessibles de l’harmonie du cosmos.”. Plus loin il ajoute : “ Les athées fanatiques sont comme des esclaves qui sentent toujours le poids de leurs chaînes qu’ils ont rejetées après une lutte acharnée. Ce sont des créatures qui – dans leur rancune contre la religion traditionnelle comme “ opium du peuple ” – ne peuvent pas entendre la musique des sphères célestes. ”.

  • Trahi , 8 janvier 2016 @ 19 h 00 min

    Albert Einstein et la foi.

    Il faut reconnaître, toutefois, que notre connaissance actuelle de ces lois est fragmentaire et imparfaite et que, d’une certaine manière, cette croyance en l’existence de lois fondamentales régissant la nature repose, elle aussi, sur une manière de foi. Il n’en reste pas moins que cette foi est largement justifiée par les succès de la recherche scientifique. D’autre part, tout individu réellement passionné par l’évolution de la science est convaincu de la présence d’un esprit derrière les lois de l’univers, un Esprit bien supérieur à celui de l’homme, et devant lequel on doit se montrer fort humble

Les commentaires sont clôturés.