Salarié Cricri l’Arsouille, vous me plaisez de plus en plus!

Salarié Cricri l’Arsouille, vous me plaisez de plus en plus!

De chef de la police politique d’une république bananière, vous avez le passé, le regard et le total look. Aucune erreur de casting et l’on se demande pourquoi le salarié Manu a mis quinze jours avant de vous promouvoir Premier castagneur de France.

“A l’ultra violence nous opposerons l’ultra fermeté”!  Vous êtes parfait, ne changez rien. Vous n’hésitez jamais. vous avez toujours le propos juste et de circonstances.

Vous savez repérer cibles et adversaires, laissant tranquilles les racailles laborieuses des banlieues qui ne font que leur job, cognant et tirant, à juste titre, sur ces Gilets jaunes, feignants, ignares, capricieux, avides d’augmentations imméritées et de défiscalisations éhontées…

“Faut travailler pour se payer un costard” avait habilement répliqué le ministre Macron à un ouvrier, c’est vrai : faut bosser les Gilets jaunes pour conquérir votre pouvoir d’achat.

Certes, Manu vient d’interdir les grosses promos sur la bouffe mais ils bénéficieront de celles sur les lessives et les couches. Quelle bande de geignards!

Cricri l’arsouille, il me faut donc vous féliciter pour l’arrestation d’Eric Drouet. Un coup de maître! Il fallait oser affronter ce dangereux personnage avec seulement cinquante flics et vous avez osé. Désormais, la France des Gilets jaunes et leurs soutiens vont trembler. Ce qui s’est vérifié lors de l’acte VIII, ils n’étaient que 25 000 et encore… je crains que par diplomatie, vous ayez gonflé les chiffres.

Vous tenez si bien le pays que le boxeur s’est rendu de lui même. Vous veillez tellement à tout que vous avez très vite fait bloquer son importante cagnotte Leetchi de 120 000 euros. Un tel soutien était indécent. A juste titre, vous l’avez traité de lâche. Son comportement, sa  vidéo… tout le prouve. Vous avez vraiment le sens du mot exact et percutant. Ce lâche étant gitan, les Gitans ayant un certain sens de l’honneur, de la solidarité… Je fais confiance à votre grande acuité intellectuelle pour avoir, préalablement, tout réfléchi, tout envisagé et faire face à ce qui pourrait advenir, si le peuple gitan s’invitait à l’acte 9.

Quant à Didier Andrieux, le commandant boxeur de Toulon, il faut absolument continuer à le protéger: il a la Légion d’honneur. On ne la donne pas à n’importe qui, pour n’importe quoi.

Il me fallait aussi vous reparler de la virulente attaque du Porteparolat du si sympathique et très avenant Benjamin Griveaux, que des êtres malveillants surnomment tête à claques.

Quel scandale! Comment se fait-il qu’un simple transpalette ait pu défoncer une si grosse porte?

Vous avez dit que c’était un engin de chantier. Je ne voudrais pas que vous soyez ridicule: vérifiez, c’est un simple transpalette, c’est dire… (J’espère que vos n’avez pas d’actions Fenwick.)

A quoi sert le loto du patrimoine? Je pensais que c’était pour restaurer les hôtels particuliers hébergeant, comme il se doit, la fine fleur de nos élites politiques. La salle de bal de l’Elysée est en cours de restauration mais c’est insuffisant, entre autre, il faut aussi absolument faire construire une piscine en sous-sol à Brégançon, au lieu de se barbouiller de fond de teint, Brigitte et Manu useront d’auto-bronzant.

Les temps deviennent difficiles pour Manu… Est-ce une bonne idée que de le laisser gambader dans des villages?

Avez-vous prévu des cordons de sécurité cinq kilomètres avant et localement, cent applaudisseurs rémunérés,  filmés en plan serré à chaque étape?

J’imagine que vous avez déjà organisé la retape pour la manif du dimanche 27 janvier, en soutien à la juste et novatrice politique de Macron et de Maastricht.

Je compte sur vous pour que ce soit une réussite réussie.

Vraiment, votre clairvoyance a dû faire beaucoup d’envieux au Parti Socialiste pour y être surnommé Simplet. Quels abominables jaloux!

C’est pour cela que Hollande ne vous a jamais nommé ministre. Heureusement que Manu, le cerveau complexe, vous a immédiatement repéré.

 Vous avez passé plusieurs années à taper le carton à Marseille. Avant vous, de célèbres truands Corses/Phocéens s’étaient essayés à la création de cercles de jeux à Paris. Une histoire qui a mal fini pour un mauvais timing. Il s’appelaient Guérini, un patronyme rare…  exactement comme celui qui a pris votre succession à la tête de LREM… et se targue d’un clan de 400  000 suiveurs. Un choix fort  judicieux.

Il se dit que vous brigueriez la mairie de Marseille, avec un Guérini à vos côté, ce serait un atout majeur… Ca leur rappellera Defferre… et le bon temps d’avant Jean-Claude Gaudin.

Mais il parait que vous étiez plus proche du clan Zampa…

Tout le prouve, vous savez toujours bien choisir votre clan. Désormais, vous roulez pour celui de Macron et vous savez pourquoi. Moi aussi.

Si au lieu de tripatouiller de la politique,  vous aviez monté des tripots de luxe, vous seriez beaucoup plus riche, tant au vu de vos qualités et qualifications, nous vous versons un salaire de misère…

Cependant, nous serions si pauvres de vous…

 

 

Edmond Furax

Articles liés