Mohammed V ou la monarchie populaire, à l’origine de l’«exception marocaine»

À l’heure où de nombreux pays du monde arabe connaissent des changements chaotiques et subissent la montée en puissance de courants extrémistes, le Maroc donne l’exemple d’une évolution dans la stabilité, à tel point qu’on peut parler d’une « exception marocaine ».

Dans son ouvrage consacré au roi Mohammed V, Charles Saint-Prot explique que cette exception doit beaucoup à une monarchie dont l’une des figures tutélaires demeure précisément le roi Mohammed V qui fut à la fois le père de l’indépendance et celui qui fit passer le pays dans le monde moderne. Mohammed V ou la monarchie populaire (aux éditions du Rocher) est le premier livre en français consacré à l’action de ce souverain qui a marqué l’histoire de son pays et est un personnage de premier plan de l’histoire du XXe siècle.

Publié par l’un des meilleurs spécialistes du monde arabe et de l’islam, ce livre constitue tout ensemble une réflexion sur les grandes lois de la politique du Maroc et un document historique retraçant l’action du Compagnon de la Libération, du « Roi libérateur », du monarque éclairé et réformateur qui a fait passer le vieux Maroc dans le monde moderne en combinant harmonieusement tradition et progrès. Du coup, écrit Charles Saint-Prot, Mohammed V a consolidé « ce lien entre le monarchie et le peuple qui est la grande chance du Maroc ». Finalement, au début du XXIe siècle, sous le règne éclairé d’un autre grand souverain réformiste, le roi Mohammed VI, le Maroc se présente comme la nation d’équilibre dans la région, ce qui lui permet d’être « le pivot nécessaire » entre le monde européen, le sud de la Méditerranée et l’Afrique subsaharienne. Indispensable pour comprendre l’exception marocaine, Mohammed V ou la monarchie populaire par Charles Saint-Prot s’adresse aussi bien aux amateurs d’Histoire qu’à tous ceux qui veulent mieux connaitre un pays clé du sud de la Méditerranée situé au cœur des grands enjeux de cette partie du monde.

Autres articles