Zoom sur le “Dark tourism”

Visiter les vestiges d’une partie sombre de l’histoire. C’est le concept du “Dark tourism” qui touche aujourd’hui les zones sinistrées de Fukushima au même titre que Tchernobyl ou Hiroshima :

Autres articles

1 Commentaire

  • Boutté , 9 Mar 2016 à 8:07 @ 8 h 07 min

    Si la défaite économique, si l’échec politique, si la mise à mort idéologique des fleurons de l’industrie (Areva mon amour) et le Grand Remplacement sont des plus touristiques , alors nous sommes sauvés !

Les commentaires sont fermés.