Condamné à deux mois de prison pour avoir sauvé une amie d’une agression sexuelle

News360x.fr raconte cette histoire hallucinante :

En mars 2013 lors d’une soirée en discothèque à Paris, Arnaud Gonnet, un père de famille de 36 ans, frappe violemment Émeric, un fêtard qui tente d’agresser sexuellement une de ses amies endormie sur une banquette. Dans la bagarre, l’agresseur sexuel est sévèrement blessé et décide de porter plainte pour coups et blessures contre Arnaud. Le 21 novembre 2014, le tribunal correctionnel de Paris rend son jugement, l’agresseur est condamné à 4 mois de prison avec sursis pour les attouchements sexuels commis sur la jeune femme, tandis qu’Arnaud écope d’une peine de 2 mois de prison avec sursis. Un comble selon Vincent de la Morandière, l’avocat d’Arnaud, qui explique que s’il n’était pas intervenu, il y aurait eu un risque pénal pour non assistance à personne en danger.

Articles liés

20Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Isaïe , 9 juin 2015 @ 7 h 41 min

    Le juges devraient être condamnés pour soutien à malfaiteur dans l’exercice de leur fonction et être jetés dehors pour ne plus avoir ce pouvoir de rendre une soi-disant justice.
    Il serait même souhaitable, que si ce sont des hommes que leur femme ou leur fille se fasse violer devant tout le mode comme cela s’est déjà produit sans que personne ne réagisse.

  • Guy Marquais , 9 juin 2015 @ 7 h 42 min

    Encore heureux que le libidineux se nomme Emeric…. Avec un Mouloud le justicier ne s’en serait peut-être pas si bien tiré ! En effet nos juges se déterminent plus souvent sous l’effet de la pétoche que selon les règles du code pénal !
    Ah ! pauvres de nous ….quels temps vivons nous !

  • Bedel , 9 juin 2015 @ 8 h 45 min

    Il y a bien longtemps que la justice française s’est déhonnorée !

  • Marino , 9 juin 2015 @ 13 h 58 min

    Arnaud Gonnet‬ est condamné par la justice pour avoir stoppé un viol, demandons sa relaxe en appel ! Arnaud est poursuivi pour s’être battu dans une boîte de nuit dans le but de stopper une agression sexuelle sur une amie.
    Pour s’être interposé contre l’innommable, il a été condamné à 2 mois de prison avec sursis et risque plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts.

    “Le message des magistrats est donc de dire qu’il valait mieux laisser faire l’agression. A une époque où l’on reproche aux passants de ne pas intervenir lorsqu’ils sont témoins de scènes de violence, c’est un jugement incompréhensible mais surtout dangereux”, s’indigne Me Vincent de la Morandière, l’avocat d’Arnaud.

    * Signons la pétition en sa faveur !

    http://www.mesopinions.com/petition/justice/relaxe-arnaud-gonnet-condamne-mis-fin/14528

  • Janvier , 9 juin 2015 @ 14 h 00 min

    Tapez : mes opinions/Arnaud Gonnet et signez la pétition
    On veut faire de nous des zombies, amorphes, sans réaction , on nous façonne. Disons NON

  • Marino , 9 juin 2015 @ 14 h 04 min

    À l’attention : du Parquet de Paris

    Bonjour à tous,

    Je sollicite votre aide afin de m’aider à obtenir la relaxe. J’ai en effet été condamné à 2 mois de prison avec sursis et je risque plusieurs dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts. J’espère pouvoir faire bouger les choses avec votre soutien. J’adresse mes pensées et mon affection aux personnes qui se sont trouvées dans ma situation et qui n’ont pas pu bénéficier d’exposition médiatique pour contrer l’injustice, aux victimes d’agressions sexuelles et à vous tous qui m’avez témoigné votre soutien. J’espère que la force du nombre fera bouger les lignes et le verdict en appel.

    Le Parisien : “Il était poursuivi pour s’être battu dans le but de mettre fin à une agression sexuelle. Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement hier dans le dossier qui opposait Arnaud Gonnet, un client de boîte de nuit, à l’agresseur qui s’en était pris à l’une de ses collègues lors d’une soirée en mars 2013. L’agresseur a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour des attouchements commis alors que la victime était endormie. Témoin de la scène, Arnaud s’était interposé sans violence avant de prendre un coup puis d’en asséner deux à son tour. Une réponse jugée disproportionnée par le tribunal qui l’a condamné à deux mois de prison avec sursis. « Le message des magistrats est donc de dire qu’il valait mieux laisser faire l’agression. A une époque où l’on reproche aux passants de ne pas intervenir lorsqu’ils sont témoins de scènes de violence, c’est un jugement incompréhensible mais surtout dangereux », s’indigne M e Vincent de la Morandière, l’avocat d’Arnaud, qui annonce vouloir faire appel.”

    Merci à ma famille, à mes employeurs, à la victime, à mes proches et à vous tous de me donner la force de me battre pour rétablir la justice dans cette affaire.

    Amitiés

    Arnaud GONNET

  • Pierre , 9 juin 2015 @ 15 h 25 min

    Si je vois Christiane Taubira Gardes des sceaux agressée sexuellement, je ne me risquerai pas à la défendre, car je risquerai de rejoindre son fils en prison…..Mais c’est pure fiction, car qui voudrait agresser Christiane Taubira sauf un malade ?

Les commentaires sont clôturés.