Wisconsin : promulgation d’une loi pour décourager le meurtre de l’enfant à naître dans le sein de la mère

Scott Walker, le gouverneur républicain du Wisconsin, vient de promulguer une loi qui conditionne l’avortement au visionnage par la femme d’une échographie du fœtus agrémenté d’une description et aux « privilèges d’admission » du médecin en milieu hospitalier à moins de 30 miles. Votée par les deux chambres du Parlement (contrôlé par les Républicains) en juin dernier, elle va contraindre au moins deux centres d’avortements à fermer. L’organisation Planned Parenthood a déjà prévenu qu’elle allait saisir la justice afin de bloquer l’application de la loi. Selon Scott Walker, cette mesure “renforce la capacité d’une femme à faire un choix éclairé”.

Autres articles

26 Commentaires

  • Francois Desvignes , 8 juillet 2013 @ 3 h 58 min

    Rapportée à la france (donc à l’Europe) je proposerais d’aller encore plus loin, encore moins discutable :

    1/ Ce sont LES lois sur l’avortement qui ont changé la nature et le volume de l’immigration en France nous faisant passer d’une immigration de travail à une immigration de peuplement et d’une immigration de peuplement à une immigration de remplacement.( c’est depuis l’avortement comme “droit” qu’il y a une parité exacte chaque année entre le nombre d’avortements , 200 000, et le nombre d’immigrants, 200 000).

    2/ Si l’on veut inverser la tendance et rapatrier les 10 000 000 d’immigrés afro-musulmans ataviquement hostiles au christianisme (et donc à la France), c’est donc à la législation sur l’avortement qu’il faut s’attaquer.

    3/ Faire visionner des échographies à la mère pour ce faire, c’est très bien : il est toujours bon à celle que l’on veut enseigner (édifier) de lui faire appeler un chat un chat.

    4/ Mais on peut aussi décréter qu’en vertu du serment d’Hippocrate, les personnels médicaux qui participent à l’acte d’avorter seraient objectivement en contradiction avec leur serment de protéger la vie surtout s’ils le font moyennant rémunération et qu’ainsi, et à tout le moins, tous les actes ayant participé à l’avortement doivent être essentiellement GRATUITS sous peine de radiation de ceux qui auraient contrevenu à cette gratuité.Merci Hippocrate.

    5/ Il s’en suivra alors une baisse drastique des avortements , toute la gynécologie française se redécouvrant “des exigences déontologiques” , celles-là même que l’odeur de l’argent leur avait fait perdre légèrement de vue ces dernières années.

    6/ Seuls les riches en voyageant très loin et pour très cher iront immoler leurs enfants, et comme ils sont de moins en moins nombreux et heureusement pour eux de plus en plus riches , ils seront tous certainement très contents de perpétrer leurs crimes ailleurs que sous nos yeux. Nous aussi, merci.

    7/ La sécurité sociale rira sous cape, trop contente en ces périodes de disette de pouvoir faire enfin une vraie économie qui ne porte pas atteinte ni à son statut ni à sa légitimité. D’ailleurs sur ce point, très vite elle déchantera : la gratuité de l’avortement deviendrait, à terme, la démonstration in situ, que la secu ne peut revenir à l’équilibre …qu’en arrêtant de travailler ! Et donc qu’elle ne sert à rien, merci.

    8/ Et pendant ce temps là que feront nos 10 000 000 d’immigrés ayant religieusement juré notre génocide depuis l’an 632 ? Réponse : les comptes de la protection sociale ne pouvant en aucun cas supporter le doublement de leur charge puisqu’ils n’arrivent mêm plus à supporter leur charge ordinaire, à la manière de Pétain, Marianne, cette ogresse, reniera tous ses serments et ses engagements, pour ne plus appliquer qu’une seule politique : ” supprimer l’accessoire pour conserver l’essentiel”. (les Pharisiens n’ont jamais eu beaucoup de difficulté à justifier l’injustifiable par des mots).

    9/ Et pourquoi devrat-on être si surs que Marianne protègera ses enfants plutôt que les ennemis de ses enfants qu’elle délibéremment importés pour nous nuire ? Parce que tout bien pesé, elle sait que seuls ses enfants la nourissent !

    10/ D’ailleurs, si elle ne comprend pas cette évidence, les parents des bébés ,eux, la comprendront pour elle : par l’insurrection.

    Allons, courage, la Vertu est de notre côté !

    Il ne faut plus demander que la mise hors commerce de l’acte d’avorter au nom du serment d’Hippocrate.

    Nous obtiendrons cette gratuité qui seule nous sauvera, les dieux de la médecine étant déjà avec nous.

  • GV , 8 juillet 2013 @ 7 h 40 min

    Oui, mais aussi favoriser la contraception qui seule (avec l’abstinence peu credible actuellement) empechera les avortements

  • xrayzoulou , 8 juillet 2013 @ 8 h 08 min

    Je dis bravo à ce gouverneur ! comme le dit François on remplace les enfants français que l’on massacre dans le sein de leur mère, par des immigrés qui petit à petit prennent notre place dans notre pays et qui finiront par nous dominer (il y a longtemps qu’ils l’ont dit).
    J’approuve d’autre part le commentaire de GV : la contraception et l’abstinence oui, l’avortement (qui est un crime) non.

  • Boby59 , 8 juillet 2013 @ 8 h 22 min

    Stupide et régressif …
    Lire des âneries pareilles !!!

  • Christin , 8 juillet 2013 @ 10 h 52 min

    Ce serait bien aussi de faire voir l’enfant à naître au père… car derrière beaucoup d’avortements, il y a un père qui se débine. Ève n’est pas seule responsable…!

  • penelope , 8 juillet 2013 @ 12 h 18 min

    Ça pousse dans les seins les bébés ?

  • scaletrans , 8 juillet 2013 @ 14 h 10 min

    Planned Parenhood va refaire le coup de la Californie pour les mariages gays, annulation par la Cour Suprême du référendum négatif. si le peuple n’a pas bien voté, les Cours Suprêmes ou quel que soit le nom de l’entité en question, annulent son vote. Vive la démo(n)cratie !

Les commentaires sont fermés.