“Je me méfie des métiers de demain, ce sont de faux métiers!” (Vidéo)

“Je me méfie des métiers de demain, ce sont de faux métiers!” (Vidéo)

Une épopée sur les routes de France et celles de l’enfance, un récit de voyage palpitant et enjoué qui réenchante le territoire et ses habitants.
Pierre et Philibert sont deux amis d’enfance, majeurs mais pas tout à fait vaccinés, que l’envie de décamper pousse à faire le tour de France en posant leurs pas dans ceux des frères Volden, les héros du très populaire Tour de la France par deux enfants, le livre d’Augustine Feuillée, dite G. Bruno, célèbre manuel scolaire de lecture courante, qui fut aussi un ouvrage de propagande civique de la IIIè République et vendu depuis à 10 000 000 exemplaires.

” Depuis 1877, la France avait bien changé. Des villes nouvelles étaient nées, d’autres avaient périclité mais le gros des communes restait en place. Voilà qui était rassurant. Avec Philibert, on voulait faire au mieux. Suivre leur route et se permettre quelques incartades en pays étrangers. Faire un pas de côté sur la carte. Surtout, il fallait qu’on se perde un peu. Les trains grande vitesse, les autoroutes et le GPS avaient supprimé le goût d’un risque : celui de se perdre. On filait sur des routes à quatre voies sans une halte dans les sous-préfectures. Le Morvan, le Gâtinais, Le Perche, le Beaujolais… On prendrait le chemin des écoliers. Départementales, nationales, et roule ! On dormirait dans des petites chambres d’hôtel en centre-ville, chez des amis et chez des amis d’amis. On dormirait dans notre vieille 204 s’il le fallait. Ouais, on serait les Kerouac lorrains. “

Voilà les deux ” enfants ” partis sur les routes de France pour un road trip drolatique et passionnant à travers l’Histoire et la Géographie. Un voyage sur les chemins buissonniers et une plongée dans la France d’aujourd’hui. Celle des élections, de la désindustrialisation et de la mondialisation, celle des LIDL et des ronds-points, mais aussi celle des villes fortifiées, des bar-tabac-presse-loto-pmu-jeu, des rallyes automobiles, des fermes à l’abandon et des grands espaces vides.

À leurs côtés, nous embarquons, tantôt à pied, à bicyclette, en 204, et même en bateau, en écoutant Alain Souchon et Mylène Farmer, pour sillonner les paysages et écouter les vies de tous ceux qui se trouvent sur le chemin, comme autant de contes pour enfants : les hôtes de passage, le directeur d’une carrelagerie, un manoeuvre alsacien, un autostoppeur dreadeux plus savant que le guide bleu, etc

Une épopée sur les routes de France et celles de l’enfance, un récit de voyage palpitant et enjoué qui réenchante le territoire et ses habitants.
Pierre Adrian est lauréat de nombreux prix littéraires : le Prix des Deux-Magots 2016 et le Prix François-Mauriac de l’Académie française. Le Prix Roger Nimier 2017 et le Prix Spiritualités d’Aujourd’hui du roman.

Articles liés