Bernard Arnault bientôt belge ?

Bernard Arnault, premier actionnaire du groupe LVMH, première fortune de France et quatrième du monde, aurait demandé fin août la nationalité belge, révèle La libre Belgique. Georges Dallemagne, le président de la commission des naturalisations à la Chambre, a d’ailleurs confirmé cette information. Il a assuré que “le dossier sera traité comme tous les autres. Il y en a 47 000 sur notre table. Notre commission a reçu cette demande la semaine dernière. L’article 19 du Code de la nationalité belge prévoit qu’un candidat à la naturalisation doit avoir 18 ans accomplis, prouver trois ans de résidence en Belgique et, si ce n’est pas le cas, démontrer qu’il a des attaches véritables avec la Belgique”.

La taxation à 75% des hauts revenus serait-elle la cause de cette demande de naturalisation au moment où Pierre Moscovici, ministre des Finances, vient d’affirmer à l’AFP que cette promesse de taxe sera “strictement respectée” ? Bernard Arnault, dont le salaire fixe s’élève à 10,7 millions d’euros par an, ne serait pas le premier à tenter de fuir la France pour des raisons fiscales. Ainsi, en 2007, Johnny Halliday avait, lui aussi, demandé la nationalité belge pour ces motifs. Le chanteur avait déclaré en avoir “marre, comme beaucoup de Français, de payer ce qu’on nous impose comme impôts”.

Plus récemment, Patrick Bruel s’était prononcé, en pleine élection présidentielle, contre la taxation à 75% des hauts revenus : C’est trop, ça tourne à la confiscation. Les gens qui ont de l’argent sont aussi des gens qui génèrent du travail, de l’emploi, qui génèrent des richesses et qui font tourner aussi une économie.”

La Belgique accueille quelque 200 000 Français, dont environ 2 000 exilés fiscaux. Si les impôts sur le travail demeurent importants dans ce pays, la fortune n’est en revanche pas taxée.

Addendum 15h : Bernard Arnault dément samedi vouloir s’exiler fiscalement en Belgique, confirmant cependant avoir “sollicité la double nationalité franco-belge” pour développer ses investissements dans le pays. « Contrairement aux informations publiées ce jour, Bernard Arnault précise qu’il est et reste résident fiscal français », indique un communiqué diffusé par le service communication du milliardaire qui rappelle aussi que “le groupe LVMH embauche, chaque année, plusieurs milliers de personnes en France et ce depuis plus de 20 ans » et « contribue massivement aux exportations françaises ».

Autres articles

10 Commentaires

  • Charlhenri , 9 Sep 2012 à 13:23 @ 13 h 23 min

    M. Arnault est natif de Roubaix,homme mondialiste par le commerce et les lieux où il séjourne et il est vrai que ses entreprises sont fleurissantes malgré la crise ce qui explique sa 4e place fortune mondiale, mais le luxe cache bien d’autres déboires comme Carrefour …..Embaucher du personnel ? dans 90% des cas ce sont des remplacements de postes très souvent à l’étranger et dans le cas de la France des postes subventionnés.M.Arnault fait des affaires pour faire du profit ce qui est le fondement même d’entreprendre, mais sa position de dominant économique ne le place pas au dessus de l’effort national français dans le cas contraire alors, oui, il doit quitter le territoire accompagné de ses semblables et comme la nature a peur du vide un autre viendra le remplacer,un chinois ,un indien ,un brésilien le monde est vaste et de voir ces français vouloir devenir Belges et les Belges francophones devenir français. Tout ceci explique pourquoi l’Europe ne fonctionne pas, non?

  • Aaron , 9 Sep 2012 à 22:09 @ 22 h 09 min

    Cette “malédiction” comme vous le dites à juste raison a pris naissance en 1936, lors de la première arrivée au pouvoir des socialo-con munistes; depuis cette date, le ver est dans le fruit…….

  • Aaron , 9 Sep 2012 à 22:15 @ 22 h 15 min

    Trois ans de résidence ou prouver ses attaches avec la Belgique….
    Mais alors comment ce pays s’est-il laissé envahir par l’immigration??

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France