VIDÉO | Pierre Conesa : Arabie Saoudite, Théâtre de Dupes, Stratégie planétaire

L’équipe de Thinkerview a interrogé Pierre Conesa, ancien membre du Comité de réflexion stratégique du ministère de la Défense, au sujet de l’Arabie Saoudite. Il y explique quelle est la stratégie de l’Arabie Saoudite pour imposer l’islam sunnite. Il rappelle aussi les liens troubles qu’entretient le royaume avec la diplomatie occidentale, et notamment celle des États-Unis, liens qui n’ont pas été pour rien dans la situation actuelle du Proche-Orient.

Autres articles

6 Commentaires

  • Marino , 8 Oct 2015 à 21:53 @ 21 h 53 min

    Pierre Conesa est un ancien haut fonctionnaire du Ministère de la Défense. Il détient une agrégation d’Histoire, a étudié à l’ENA et au Centre des Hautes études de l’armement.

    Spécialiste des questions stratégiques internationales et en particulier militaires. Pierre Conesa est un praticien des relations internationales et stratégiques qu’il a pratiqué pendant une vingtaine d’années au ministère de la Défense dans différents services (autres qu’administratifs). Il a participé à la création de la Délégation aux Affaires stratégiques comme sous directeur Questions régionales puis comme Adjoint au Directeur. Il a été rédacteur du Premier plan stratégique de soutien aux exportations d’armements, Adjoint au Directeur des Relations internationales de la Délégation Générale à l’Armement chargé de la politique d’exportations, puis chargé auprès du CEMA d’un rapport sur le Renseignement d’Intérêt militaire. Il a conçu le Campus de Défense de l’Ecole militaire. Il a dirigé pendant les huit dernières années un important cabinet d’Intelligence économique.

    Dans votre rapport, vous affirmez qu’il faut désigner une cible. Laquelle ?
    Oui, je pense qu’il est stupide et très dangereux de faire des contorsions de langage : « terrorisme international » étant la phrase la plus stupide, la plus dangereuse étant celle de « terrorisme islamiste ».
    La matrice idéologique de la violence est le salafisme, pratique la plus obtuse et la plus intolérante de l’islam.
    La désigner est le bon moyen pour que les autres musulmans ne se sentent pas visés, parce que la totalité de la communauté musulmane n’est évidemment pas concernée par ces comportements.
    Vous dites que les salafistes seraient des « enfants trahis par la République »… Pourtant, il en existe partout dans le monde qui ne sont pas passés par la France.
    Pour comprendre pourquoi le salafisme a pu s’installer en France, oui, je crois qu’il faut revenir sur les ratés de la République : la Marche des beurs dans les années 80 revendiquait les principes républicains : Liberté, Égalité, Fraternité.
    La classe politique a instrumentalisé le mouvement en le déviant (demande de carte de séjour de 10 ans alors que les marcheurs étaient français, par exemple), et surtout en créant SOS Racisme sans aucun des leaders de la Marche.
    Les enfants des marcheurs ont considéré que ces faux-fuyants étaient la preuve de l’inutilité du débat républicain, et ils se sont réislamisés pour certains.
    Aujourd’hui cela risque d’être pareil si la classe politique ne comprend pas.
    Nos ministres affirment souvent ce qu’est ou n’est pas l’islam… Est-ce à eux de le faire ?
    Nos ministres devraient d’abord examiner les ressorts de la radicalisation : sociaux, politiques et religieux, et surtout diplomatiques.
    Des imams républicains souhaiteraient émettre un discours de la contre-radicalisation, mais ils ne veulent pas apparaître comme des auxiliaires du ministère de l’Intérieur, ministère de la police. Or, il faut compter sur ces élites musulmanes pour lutter contre la radicalisation.
    Plus de police, plus de militaires, plus de surveillance, des bombardements ici et là dans le monde… Est-ce tout ce que nous devons faire ?
    Il fallait réagir à l’émoi. De plus, la gauche a toujours eu une réticence sur les questions sécuritaires. Valls est le plus cohérent sur ce sujet.
    Maintenant, il faut passer à l’étape suivante qui est plus politique que sectorielle : c’est-à-dire parler politiquement de la cible et de la diplomatie aberrante menée à l’encontre du monde arabe…
    Le salafisme a été largement répandu par l’Arabie saoudite dans les années 80, royaume qui est aujourd’hui notre allié…
    Est-il temps de changer de politique extérieure ?
    Plus que temps ! Aller combattre l’État islamique parce qu’il décapite, coupe les mains des voleurs, opprime les femmes et interdit les autres religions pour défendre ensuite l’Arabie saoudite qui a exactement les mêmes pratiques ? Ce n’est pas une politique c’est du mercenariat.
    L’Arabie saoudite est le problème principal !

  • Gisèle , 8 Oct 2015 à 23:49 @ 23 h 49 min

    Sujet brûlant ce matin sur RCF . Il a aussi été question des liens occultes de la France , avec le Qatar .

  • pauledesbaux , 9 Oct 2015 à 8:44 @ 8 h 44 min

    occulte dites-vous ? le monde entier est au courant de cet occultisme à savoir . que TOUS les dirigeants encaissent des royalties de ce pays de MRD sans honte ni HONNEUR, ils vendent la FRANCE à ce pays de MRD, ils accepte que ce pays de MRD ouvre sa banque dans notre PAYS j’en passe et des meilleures sur l’ocCULtisme…..ce n’est un secret pour personne ……

  • Catholique & Français , 9 Oct 2015 à 9:03 @ 9 h 03 min

    Après 30mn, à la fin de son entretien, ce monsieur dit une énorme ânerie ou, plutôt, un énorme mensonge, hélas très commun de nos jours : “…Toutes les religions mono-théistes ont été intolérantes. Premier principe : “Y-a que mon Dieu qui est le bon !”; c’est la légitimation du massacre des autres…” > on peut et on doit répondre à ce monsieur ignare ou mal intentionné que le Catholicisme, religion mono-théiste, s’est toujours prétendu la seule religion véritable; mais cette certitude n’a jamais “légitimé” le “massacre des autres”; bien au contraire, la définition et l’affirmation de la Vérité ont eu pour corollaire la tolérance de l’erreur, en attendant et en agissant pour la conversion de l’infidèle. S’il y a eu, hélas, des violations de ces principes sacrés, ce furent fautes humaines hautement répréhensibles, d’ailleurs relativement peu nombreuses en 2000 ans ! Si un Catholique massacre un infidèle à cause de son erreur, il le fait CONTRE les principes sacrés de sa Religion, contrairement à un musulman, par exemple, qui massacre un infidèle SELON LES PRECEPTES de sa religion !

  • Parole , 9 Oct 2015 à 18:42 @ 18 h 42 min
  • xrayzoulou , 9 Oct 2015 à 19:04 @ 19 h 04 min

    Quand les Français sont partis faire les croisades en Terre Sainte, c’était pour libérer les lieux Saints et les Chrétiens d’Orient. Les croisades ne furent pas nombreuses. Parlons par contre des invasions arabes regardez, si vous êtes curieux ou intéressés, tout autour de la méditerranée vous verrez que pour 1 croisade il y a 100 invasions environ. Donc acte !!!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen