Christine Boutin : « Nicolas Sarkozy ne comprend que la force »

Interrogée par Valeurs Actuelles du 8 décembre, Christine Boutin rappelle qu’en 2007, “[son] ralliement [à Nicolas Sarkozy] était soumis à deux conditions : pas de mariage homosexuel, pas d’euthanasie”. Sauf que “la conviction [du président] sur ces sujets” paraît à la présidente du Parti chrétien-démocrate “très légère”. “Il n’a pas d’exigences anthropologiques suffisamment importantes pour pouvoir résister aux lobbies qui l’entourent”, explique-t-elle. Car “Nicolas Sarkozy pense à sa personne, pas à ses idées. Il raisonne en parts de marché. Il acceptera de légaliser le mariage homosexuel s’il croit que c’est une part de marché.” Parce que le président sortant “ne comprend que la force”, “je souhaite atteindre les 3 %” au premier tour annonce Christine Boutin.

Autres articles