DISSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE  INTERDITE PENDANT L’ÉTAT D’URGENCE!

DISSOLUTION DE L’ASSEMBLÉE  INTERDITE PENDANT L’ÉTAT D’URGENCE!

Vous avez compris ce que cela signifie? Certes, qui observe la voit à l’oeuvre au quotidien… Il suffit de mettre en perspective les innombrables lois liberticides qui s’accumulent, l’iniquité des décisions de justice, les répressions sans pitié contre les ennemis de la pensée unique, etc. La dictature  n’est pas une invention complotiste, elle n’est  plus en marche, elle est déjà fort bien installée. Les députés lui ont donné un petit coup de pouce supplémentaire pour mieux verrouiller encore la système, votant lundi soir l’interdiction de dissolution de l’Assemblée nationale pendant l’état d’urgence. Ils ont adopté un amendement du socialiste Sébastien Denaja disposant que “pendant toute la durée de l’état d’urgence, le Parlement se réunit de plein droit et l’Assemblée nationale ne peut être dissoute”.

Par 103 voix contre 26 et 7 abstentions,  ce vote s’est fait en l’absence de 441 députés – ce qui représente plus de trois-quarts des élus du palais Bourbon, prouvant à nouveau combien les intérêts de leurs concitoyens sont indignes d’intérêts, seul comptent leurs émoluments et autres avantages.

 

Articles liés