“Nos amis les Français”, manuel de propagande pour les GI’s (1944)

“Nos amis les Français”, manuel de propagande pour les GI’s (1944)

” Les Français sont sales. C’est vrai, ils ne se lavent pas assez mais ce n’est pas leur faute”. Etc.
Manuel pratique distribué par le gouvernement américain aux GI’s stationnés en France à la Libération afin de répondre à toutes les questions qu’ils se posaient sur nos compatriotes.
Unknown-1

Bien plus qu’un guide pratique, il s’agit en fait d’une véritable oeuvre de propagande pro-française de la part du gouvernement américain. Celui de l’époque bien sûr. …Voici quelques exemples tirés de ce livre qui est, il faut bien le dire, un véritable joyau :- « Les Français sont sales ». C’est vrai, ils ne se lavent pas assez mais ce n’est pas leur faute. Ils ne disposent que d’ersatz de savon et encore en très faible quantité ! – « Ils sont paresseux ». Certains oui, d’autres non. (Notons au passage que les Américains ont très vite adopté la philosophie de la première région française libérée !!!) Les paysans français par exemple sont des modèles de courage ! –

« Les Françaises sont des filles faciles ». Dites donc les Boys, faudrait voir à ne pas exagérer tout de même ! Et la loi de l’offre et de la demande alors ?

Et puis deux pages avant vous vous plaigniez du fait que les Français ne soient pas assez reconnaissants de ce que vous avez fait pour eux ! Faudrait savoir ! Plus sérieusement, la collaboration est largement minimisée et le rôle de la Résistance, notamment dans la libération du territoire, quelque peu surestimé.

Quant aux Allemands, ils en prennent pour leur grade. En effet, tous les malheurs des Français leur sont tout simplement imputés. La démonstration qui vise à montrer en 112 questions-réponses que les Français sont les amis des Américains et qu’à ce titre il est légitime de les aider, se compose ainsi surtout de généralités étayées par des exemples « concrets » dont on sent bien qu’ils ont été parfois totalement inventés. Mais elle s’appuie également sur des citations du New York Times ou du livre de l’Ecclésiaste (« N’oublie pas le vieil ami, parce que le nouveau ne lui est pas comparable »), sur des exemples historiques en particulier, mais aussi sur des listes impressionnantes de statistiques pour expliquer la situation dramatique dans laquelle se trouve le pays (pertes humaines et financières).

Et, pour prouver la contribution essentielle de la France à l’histoire de l’humanité, vient également la liste des inventions françaises (au sein desquelles les allumettes au phosphore et la poudre sans fumée…), ainsi que trois pages remplies de noms d’écrivains, explorateurs, scientifiques et inventeurs, musiciens, peintres, sculpteurs, philosophes et historiens « qui méritent le respect de toutes personne éduquée ». Les Français n’auraient pas dit mieux eux-mêmes…Mais l’argument le plus fort et peut-être le moins contestable, est celui qui tout au long du manuel met en avant le lien qui unit les deux pays depuis l’aide de la France, celle de Louis XVI, lors de la guerre d’Indépendance américaine. A la lecture de ce guide, on a presque l’impression que, un siècle et demi plus tard, le seul nom de La Fayette est toujours capable de mettre un terme à n’importe quelle querelle entre les deux peuples.

Alors oui, les Français et les Américains sont différents et ils se prennent souvent le bec mais ils partagent pourtant les mêmes valeurs, celles de la démocratie : « Oui, nous nous querellons avec les Français. Les membres d’une même famille se querellent assez librement sous leur toit. Nous nous querellons avec nos alliés. Nous ne nous querellons pas avec nos ennemis : nous les combattons. »

A voir ! 16 affiches alertant les GI’s en quant aux MST des Françaises !!!

 

Nos amis les Français, Le cherche midi éditeur

 

Source

Articles liés