Le Comte de Paris aux 800 ans de la cathédrale de Reims

Cette fin de semaine a été l’occasion pour les Reimois et les autorités françaises de célébrer le huit-centenaire de la cathédrale de Reims. C’est à Reims que les rois de France étaient traditionnellement sacrés. Le premier d’entre eux, Clovis, y a été baptisé en 496. Devant l’édifice religieux, il avait demandé à l’archevêque Rémi : “est-ce cela le Paradis dont tu m’as parlé ?” “Non”, lui avait répondu l’homme d’Église, “mais c’est le chemin qui y mène”. En 1825, Charles X fut le dernier roi à se faire sacrer dans l’illustre cathédrale.

Le Comte de Paris a été reçu vendredi à l’hôtel de ville par le maire (PS) de Reims, Adeline Hazan, en compagnie de Richard Finell, secrétaire général de l’Institut Maison Royale de France ainsi que des Princesses Marie-Caroline et Marie-Thérèse de Bourbon-Parme. Le Comte de Paris et sa délégation ont reçu des cadeaux : moutarde, vinaigre, biscuits, champagne.

Ils ont ensuite rejoint la cathédrale de Paris où se pressaient 2 600 invités dont Patrick Poivre d’Arvor ou le député Charles de Courson. Après un mot de bienvenue de l’archevêque de Reims Mgr Thierry Jordan et le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, le Préfet de la Marne et le maire ont chacun prononcé un petit discours. S’en est suivi une réception au Palais de Tau, lieu de résidence des rois lors de leur couronnement. Le Comte de Paris a même eu droit à une visite privée de la chapelle classée au titre des monuments historiques depuis le 12 juillet 1886.

Autres articles

10 Commentaires

  • Philippe Boehler , 9 Mai 2011 à 16:38 @ 16 h 38 min

    Le Comte de Paris, descendant de Philippe d’Orléans, devenu à la Révolution…Philippe Egalité devrait s’appeler Henri Egalité….Il n’est que le chef de la branche cadette, les Orléans.Le VRAI REPRESENTANT DES ROIS EST LE DESCENDANT DIRECT DES CAPETIENS, HENRI IV, LOUIS XIII, LOUIS XIV .C’ EST LE DUC ‘ANJOU, LE PRINCE LOUIS-ALPHONSE DE BOURBON , EN FAIT LE ROI LOUIS XX….

  • henri solignac , 9 Mai 2011 à 19:16 @ 19 h 16 min

    Le Comte de Paris a répondu à une invitation officelle . Il n’est pas responsable de la faute de son ancétre philippe Eglalité. Etrange morale si peu chrétienne que de faire porter la faute des pères sur les fils. Au traité d’Utrech les ancétre de m Louis Alphonse de Bourbon ont renoncé au trone de france. ce monsieur est bi national il a servi dans l’armée espagnole il a prêté serment à l’espagne. Il n’est pas légitime, d’ailleurs personne ne le connait contrairement au comte de paris qui a servi dans notre armée et qui est titutlaire de la légion d’honneur à titre militaire et de nombreuses décorations. Rien n’empéche ce monsieur d’aller en visite privée à reims.

  • SAINT MARTIN Louis , 10 Mai 2011 à 9:25 @ 9 h 25 min

    M. Solignac votre argumentation est lamentable. C’est le couplet habituel des orléanistes qui ne tiennent aucun compte de la réalité des faits (historiques, juridiques, institutionnels) car ils savent que les Français les ignorent et qu’on peut leur raconter n’importe quoi.
    “Etrange morale que de faire porter la faute des pères sur les fils”. C’est beau comme de l’antique. Mais lorsqu’on se déclare “héritier” il faut prendre le “passif” comme “l’actif”. C’est une loi universelle qui n’a jamais été démentie nulle part….sauf dans la famille d’Orléans.
    Mais quand, de plus, la faute des pères (en fait leur crime et leur double forfaiture : en 1792 et en 1830) constitue l’acte fondateur du “droit” revendiqué par les fils, même les pierres se mettent à crier au sacrilège.

    “Le traité d’Utrecht” : nul et non avenu. D’abord parce que les clauses n’en ont jamais été remplies du côté espagnol; ce qui délie la France de son propre engagement. Mais, le plus important, c’est qu’on ne peut pas “renoncer” à ce qui ne vous “appartient” pas. La couronne de France est successive et non héréditaire; ce qui veut dire que c’est la Loi (l’ordre de primogéniture mâle) qui désigne le successeur et non la volonté humaine. On ne peut pas plus se désigner comme “héritier” qu’on ne peut renoncer à la couronne….ou alors on applique d’autres principes que les principes de la monarchie française.

    Autre chose. En 1948 Louis Philippe fut obligé lui aussi de “renoncer aux droits de ses enfants à la couronne”. Que fit-il ? Il fit publier une étude très approfondie par ses juristes pour montrer que le renoncement d’Utrecht était invalide…et que le renoncement pour ses propres enfants était lui aussi contraire au droit royal français.
    Belle manifestation de l’hypocrisie et de duplicité de cette famille que vous voulez reconnaître comme “légitime”.

    La nationalité maintenant. Le principe des nationalités est purement révolutionnaire.
    Les princes français le sont par le sang. Celui de saint Louis qui coule dans leurs veines et non par le lieu où les circonstances les ont amenés à naître. Jus sanguinis et non jus solis.
    C’est pourquoi on parle des “princes du sang” et non des “princes de sang” comme le disaient stupidement les acteurs d’une récente fiction (La dame de Montsoreau) récemment diffusée à la télé.
    Henri IV était béarnais et navarrais (et non français) avant de devenir roi de France – Henri III était roi de Pologne avant de devenir roi de France, etc….Mais ils étaient tout deux “successeurs par ordre de primogéniture mâle” c’est à dire plus proche successeur du roi défunt par le sang de saint Louis qui coulait dans leurs veines.
    C’est un principe extraordinaire qui a assuré l’unité et la cohésion françaises même aux heures les plus sombres de son Histoire : quand les Anglais, les Espagnols, les Autrichiens – et j’en passe – menaçaient l’existence même de notre pays, nous savions que là où était le roi, là survivait la France et qu’il ne pouvait y avoir aucun doute sur ses droits.
    Renoncer à ce principe serait ouvrir la porte à des candidatures encore plus nombreuses que celles du parti socialiste à l’Elysée. Ce serait donc stupide et contraire à la restauration de cette identité française dont la royauté légitime serait la clé de voûte.
    Mais y renoncer au profit d’une Maison qui, depuis Charles VI au moins, a toujours été associée aux malheurs de la France et à la trahison de son chef légitime, serait d’une totale aberration.

    Au demeurant, les Orléans n’ont jamais dénoncé les principes de la révolution française qui avait emporté cette institution royale qui, en quarante rois, avait fait la France. Mieux : le défunt duc d’Orléans – que d’aucun s’obstineront à appeler l’ex-comte de Paris – les a clairement approuvés dans plusieurs de ses déclarations.
    A quoi donc nous servirait de rétablir une royauté bancale en France si elle devait appliquer les principes qui ont amené notre nation là où elle en est et renoncer à ceux qui pourraient la restaurer et la guérir ?
    Orléans sur le trône de France, c’est la F…M… accédant au plus haut niveau à laquelle elle ait jamais rêvé. C’est le renard dans le poulailler ou le loup dans la bergerie, comme on voudra.

    Fasse le ciel que jamais une telle éventualité ne se présente dans notre Histoire : installer un Orléans sur le trône de sa victime. Pourquoi pas le petit-fils de Caïphe ou de Pilate prétendant pouvoir “hériter” du trône de David ?

    Mes 72 ans ne m’empêcheraient pas de descendre dans la rue pour y faire le coup de feu, même seul. Pour sauver l’honneur. Pour le service du roi, du vrai, choisi et établi par Dieu. Et pour dénoncer l’imposture de cet Iznogoud de bazar.

  • durieux jacquy , 10 Mai 2011 à 9:46 @ 9 h 46 min

    Légitime ou pas , je n’ai pas entendu le comte de Paris manifester son mécontentement lorsque la mairie de Reims a interdit le Notre Père durant la céremonie.

  • SAINT MARTIN Louis , 10 Mai 2011 à 14:00 @ 14 h 00 min

    Et pour cause, “Monseigneur” préfère probablement la prière au Grand Architecte de l’Univers…

  • henri solignac , 10 Mai 2011 à 15:13 @ 15 h 13 min

    Il faut étre juste et raisonnable .Pouvez vous admettre que Monseigneur le Comte de Paris n’était pas au courant de cette interdiction du Notre Pere ? Il:est evident qu’il n’etait pas au courant, tout simplement. il est bien évdent que cette nouvelle fut connue et reprise qu’aprés le passage à Reims de Mgr le comte de Paris. Cette info a été reprise par le forum catholique et même le salon beige qui a osé écrire que le duc d’Anjou était à Reims ce qui est faux, n’étant rien il n’était pas convié.mais personne ne dit que le comte était au courant.t . Donc vos jugements sont téméraires ,par ailleurs vous médisez en insinuant que le Prince est franc-maçon.Vous n’apportez aucune preuve !
    .Je ne relévrai pas votre argumentation sur la prétendue illégitimité d’Henri d’Orléans sauf sur le point des nationalités qui sont un “acquis” révolutionnaire pour dire que rien n’empéche M de bourbon de choisir une seule nationalité. et de servir la France au lieu de servir ses intérets. No’oubliez pas qu’un prince d’Orleans est tombé au champas d’honneur en Algérie pendant que les ailleux de votre Louis-Alphonse terrifiait l’Espagne! royaliste ne veut pas dire d’extrême droite, je dis ça face à vos écrits violents et fanatique “faire le coup de feu”

  • Reine Marie Anne , 17 Mai 2011 à 14:59 @ 14 h 59 min

    Cher Henri Solignac
    que je sache, Dieu lui même a montré que le péché originel d’Adam et Eve les excluait de la béatitude éternelle tellement était grave la faute accomplie contre son infinie Divinité. (nota: la gravité d’une faute se juge par rapport à l’importance de la personne contre laquelle la faute a été commise). Dieu nous aime tellement qu’il a envoyé le Verbe de sa Sainte Trinité pour réparer la faute originelle et ainsi nous avons par le baptême et l’observance fidèle de ses commandements l’assurance de le voir un jour en sa béatitude éternelle.
    Que je sache, en immitation peut-être du Christ, jusqu’à ce jour aucun membre de la famille d’Orléans n’a réparé la faute de régicide de son ancêtre; en Droit tout acte régicide exclue de la couronne toute la descendance d’une famille de régicide.
    Y-a-t’il eu acte rédempteur de la descendance d’Orléans?
    NON, au contraire, la descendance des Orléans continue à briguer le pouvoir comme son ancêtre Philippe dit égalité qui provoqua les émeutes de la faim à Paris en bloquant les convois alimentaires royaux à quelques lieux de la capitale suscitant ainsi les évènements que l’on connait.
    Les descendants des Orléans qui veulent toujours le pouvoir (il faut vraiment avoir un comportement spécial pour briguer une charge aussi lourde, nos rois se seraient bien passés de cette charge écrasante, même Louis XIV l’a dit). La descendance d’Orléans friande de pouvoir a cette attitude car elle sait que pour avoir la charge suprême elle doit se “débarasser” de huit dizaines de princes de Bourbon avant elle dont le Roi Juan Carlos d’Espagne, et le grand Duc Henri de Luxembourg qui sont princes régnants. même en copiant le “personnage clé” du film “Noblesse Oblige” cela va tout de même être difficile de les tuer tous. alors cette descendance utilise toutes les ficelles usées à sa disposition y compris la dérision, deux siècles ont passé et les moyens sont les mêmes, dérision, médisance, calomnie, mépris, tout est bon pour essayer de rabaisser celui que l’on veut abattre. C’est du joli……..!…..

Les commentaires sont fermés.