Reims : tensions entre l’archevêché et la mairie

Selon l’adjoint au maire à la Culture de Reims, Jacques Cohen, “on a du se battre avec l’archevêque (Mgr Thierry Jordan, ndlr) pour que le Notre Père ne soit ni chanté ni récité” lors de la cérémonie du huit-centenaire de la cathédrale de Reims. “Nous (l’équipe du maire socialiste Adeline Hazan, ndlr) sommes des laïques”. Ils ont finalement obtenu gain de cause. Et si l’Ave Maria a été toléré, c’est parce que la cathédrale s’appelle Notre-Dame… “Il a fallu négocier, ça s’est passé directement entre le cabinet du maire et l’archevêque. Ça n’a pas été simple” a confié en marge de la cérémonie l’évêque auxiliaire Mgr Joseph Boishu

L’archevêque Mgr Thierry Jordan avait aussi demandé à ce qu’il n’y ait pas d’applaudissement dans la cathédrale, sauf après le Te Deum. L’assistance a applaudi à chaque intervention du maire et du préfet… Et lors de l’Ave Maria, le successeur des apôtres a dû insister pour que l’assistance se lève.

Autres articles

23 Commentaires

  • HONORE Charles , 9 Mai 2011 à 15:46 @ 15 h 46 min

    je suis très surpris de cet article et de ce qu’il m’apprend. D’après la loi de séparation, les églises sont affectées au culte de façon totale et définitive. Et tout ce qui s’y passe est sous la responsabilité de l’évêque et/ou du curé et rien, ni personne ne peut s’opposer à cela. C’est la loi : dura lex sed lex ! Pour cette fête il fallait donc avoir une intervention à l’intérieur pour la partie religieuse et à l’extérieur pour les “laïcs”. Il faut résister. certes l’Etat est propriétaire, mais à l’intérieur c’est l’évêque et/ou le curé qui est affectataire avec toutes les conséquences. Appliquons la loi. En tout cas c’est un scandale que le Notre Père n’ait pu être chanté ou récité dans la cathédrale de Reims. pourquoi doit-on toujours se coucher devant des personnes à l’intelligence étroite !

  • Jean , 9 Mai 2011 à 16:33 @ 16 h 33 min

    Adeline Hazan est-elle franc-maconne ? Je ne sais pas, mais cette intolérance laïcarde (appelée, bien sûr, par antiphrase, « tolérance », selon l’inversion du langage caractéristique du totalitarisme orwellien) est typique des Loges.
    Ces gens-là, qui ripaillent avec l’argent des Français, sont des menteurs (inversion du langage), des voleurs (ils ont volé tout le patrimoine religieux de l’Église), des assassins (avortement de masse encouragé et remboursé), des profanateurs, des génocideurs (que restera-t-il du peuple français après eux ?). Comment s’étonner qu’ils haïssent l’Église ? En fait, ce qu’ils lui reprochent, c’est de leur donner mauvaise conscience. Et c’est pour essayer d’étouffer cette mauvaise conscience qu’ils poursuivent le christianisme de leur christophobie.
    (NB : vous auriez pu agiter ce mot « christophobie » dans les “tags” à la fin de l’article. C’est une clé importante pour comprendre l’actualité…)

  • Denis Merlin , 9 Mai 2011 à 17:29 @ 17 h 29 min

    Bravo à Monsieur HONORE pour son commentaire très juste.

    J’ajouterais que les laïcistes s’opposent une fois de plus à la liberté religieuse. Les constructeurs de la cathédrales l’ont conçue pour que l’on puisse y réciter le “Notre Père” et personne au monde n’a le droit de s’y opposer parce que ce droit, les chrétiens le tiennent de la nature.

  • diego , 9 Mai 2011 à 17:59 @ 17 h 59 min

    Une église est un lieu de culte. Ce qui se passe dans une église ne regarde pas les élus.Ras le bol de ces bouffeurs de curés qui se trompent d’époque. Laïc signifie qu’on est neutre et non anti religieux comme tous ces socialos franc maçons.

  • Chouanne , 9 Mai 2011 à 19:03 @ 19 h 03 min

    En effet c’est de pire en pire! Et les affectataires des lieux doivent certainement être soumis à de durs chantages, cependant quel qu’en soit le prix, ils ne devraient jamais céder sur les questions de foi.
    Si ces personnes de la mairie sont si susceptibles sur leur laïcité, qu’elles restent donc dehors. A l’intérieur d’une cathédrale, ceux qui ne croient pas devraient, ou se soumettre, ou se démettre!
    La résistance catholique ne fait que se réamorcer, cela n’ira pas sans persécutions contre nous, ni résistances opiniâtres, mais comme sainte Jehanne d’Arc, nous avons le Seigneur-Dieu avec nous et Il doit être premier servi!

  • Jean-Vincent , 9 Mai 2011 à 20:49 @ 20 h 49 min

    Voici ce qui arrive lorsque l’on concilie avec la Franc-Maçonnerie !!!! Pas de compromission un point c’est tout. L’Eveque DEVAIT imposer, et si cela ne plaisait pas aux séculiers et bien qu’ils restent dehors sur le gentil parvis, en attendant la fin de la cérémonie.
    DIEU PREMIER SERVIT !!! Certes si la tradition de l’Eglise était encore au goût du jour soyons certain que les francs-mac et autres hérétiques n’oseraient pas imposer cela au sein même de la maison de notre Seigneur. Une fois de plus c’est la symbolique qui est visée, la cathédrale de Reims appartient à notre seul Roi et Seigneur, cela depuis Clovis. Alors Veillons et Prions.

  • Lecteur , 9 Mai 2011 à 21:12 @ 21 h 12 min

    Puis-je suggérer aux personnes amenés à rencontrer les évêques ci-dessus cités de leur témoigner leur sympathie ? En effet, il est important qu’ils ressentent le soutien des laïcs au moment où ils doivent faire face à une opposition aussi désagréable.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen