Wisconsin : un juge fédéral bloque l’entrée en vigueur d’une loi «pro-vie»

William Conley, un juge fédéral du Wisconsin, a bloqué temporairement l’entrée en vigueur d’une loi restreignant les possibilités de tuer l’enfant dans le sein de sa mère votée en juin 2013 par le Parlement (républicain) de l’État et promulguée la semaine dernière par le gouverneur (républicain) Scott Walker, après que Planned Parenthood of Wisconsi ait déposé une plainte. L’organisation “pro-choix” juge que l’obligation donnée au personnel avorteur d’avoir des « privilèges d’admission » en milieu hospitalier à moins de 30 miles discrimine les “médecins” qui pratiquent des avortements par rapport aux médecins qui pratiquent d’autres interventions. Le juge Conley va dans le sens de Planned Parenthood et écrit dans un jugement de 19 pages qu’“il y a un manque troublant de justifications pour cette exigence de privilèges d’admission », n’y voyant notamment aucune raison médicale. L’objectif des défenseurs de la loi est d’empêcher le plus possible les complications lorsque la femme décide d’avorter mais aussi de faire fermer des centres d’avortement (au moins deux). À noter que Planned Parenthood ne conteste pas la partie de la loi conditionnant l’avortement au visionnage par la femme d’une échographie du fœtus agrémenté d’une description. Le texte de loi doit être examiné en détail le 17 juillet prochain. En attendant, la question d’un gouvernement des juges se pose…

Lire aussi :
> Wisconsin : promulgation d’une loi pour décourager le meurtre de l’enfant à naître dans le sein de la mère

Autres articles

3 Commentaires

  • Saz , 10 juillet 2013 @ 8 h 43 min

    Personnellement je suis pro-choix donc c’est une bonne nouvelle.

  • propatria , 10 juillet 2013 @ 9 h 11 min

    pro-choix pour qui? pour vos descendants?
    c’est une bien triste et morbide nouvelle pour vous!

  • Philippe Aucazou , 10 juillet 2013 @ 9 h 16 min

    Et la démocratie alors ?

Les commentaires sont fermés.