VIDÉO | La grève à la SNCM met en danger l’activité économique des agriculteurs corses

Alors que s’ouvre ce mardi une nouvelle journée de négociation entre les représentants des salariés et les actionnaires de la SNCM, les agriculteurs corses sont inquiets. La grève, qui dure depuis bientôt trois semaines, perturbe l’acheminement des marchandises. Conséquence: les agriculteurs commencent, par exemple, à manquer d’engrais ainsi que d’emballages pour transporter leur production.

Autres articles

7 Commentaires

  • charles-de , 9 juillet 2014 @ 14 h 57 min

    Je crois que la Corse ferait bien de se rattacher à l’Italie !

  • Balou , 9 juillet 2014 @ 18 h 45 min

    Les Corses… gavés de subventions, avec 2 départements et une région… Difficile de les plaindre. En plus, ils ne disent rien devant les indépendantistes ; donc ils consentent.
    Alors qu’ils se débrouillent eux-même pour une fois.
    La Corse n’est plus intéressante stratégiquement… Qu’elle aille donc ailleurs, seule ou avec l’Italie, c’est égal.
    Au fait, combien de Corses travaillent à la SNCM ?
    Combien de corses parmi les grévistes ?
    Demandez donc au DRH… vous aurez une jolie surprise.
    Respectueusement.

  • esperance , 10 juillet 2014 @ 1 h 59 min

    Il y à 15 ans je vivais avec une marseillaise dont une amie proche était mariée à un navigant de la SNCM, aujourd’hui décédé et qui m’avait décris les conditions de vie quasi inhumaines de ses collègues …

    – un mois à la mer, un mois à terre (c-à-d sans aller au travail, même à terre)
    – paye tous les mois bien sur
    – que faire pendant le mois à terre pour ceux qui bricolent ?
    (du travail au noir bien sur)
    – alcool et tabac vendus pendant les traversées dans les eaux internationales
    et dont les profits étaient destinés aux salariés et non à la compagnie.
    Vous comprendrez donc que je puisse pleurer sur le sort qui s’acharne sur ces malheureux, et qui n’acceptent pas la concurrence …
    Mais au fond quelle importance cela peut il avoir puisque les impôts payés par les français sont là pour éponger les déficits …
    Combien de temps avant le coup de sifflet annonçant la fin de la partie ?
    Gémissons pendant qu’il nous reste un peu d’énergie …

  • lhemeu , 10 juillet 2014 @ 7 h 30 min

    Il y a deux autres compagnies , corsica ferries , et une compagnie française dont je ne sais pas le nom , et qui fonctionnent très régulièrement .
    Les corses feraient bien d’abandonner la SNCM une bonne fois pour toutes , et de s’abonner à une des deux autres compagnies .Le problème ne se poserait plus . Les corses qui travaillent ne seraient plus les otages des autres .

  • carolo85 , 10 juillet 2014 @ 10 h 28 min

    La CGT n’en a rien à faire des travailleurs corses, leur gueule avant tout.
    Il faut vendre leurs bateaux à Corsica Ferries qui elle sait gérer sans accrocs leur entreprise.

  • Fikmonskov , 10 juillet 2014 @ 11 h 59 min

    Très bien : ils cultiveront sans engrais et réinventeront les circuits courts. Ils ont de la chance, en fait.

  • Radius , 10 juillet 2014 @ 18 h 08 min

    C’est vrai qu’il existe d’autres compagnies, mais la SNCM a choisi pour elle-même les bons horaires (départ le soir, arrivée le lendemain matin) tout en les refusant aux autres compagnies.

Les commentaires sont fermés.