Fisc : des milliers de postes bientôt supprimés

Fisc : des milliers de postes bientôt supprimés

En raison de la suppression de la taxe d’habitation et de la mise en place du prélèvement à la source, l’administration fiscale pourrait perdre 20 000 postes, dans le cadre d’une restructuration massive :

Autres articles

3 Commentaires

  • C.B. , 9 Juil 2018 à 18:50 @ 18 h 50 min

    On peut être sceptique sur la bonne volonté desdits fonctionnaires (et de leurs syndicats) pour accepter sans rechigner ces suppressions de postes. Quant aux entreprises, elles devraient réclamer d’être rémunérées pour leur travail de perception d’un impôt (mais elles ne l’ont sans doute pas fait à l’époque où a été instaurée la TVA).

  • borphi , 10 Juil 2018 à 15:16 @ 15 h 16 min

    Je ne vois pas très bien comment le PLS pourra Produire des gains de personnel et de coûts de traitement de l’IR-CSG:
    1/ c’est déjà faire fi des coûts que le PLS occasionnera dans les entreprises en matériel informatique, en personnel comptable (saisies+transmission des données , fonds et réclamations), en personnel RH (médiations fisc/salariés d’entreprise). Sans compter que cette surcharge liées à l’emplois de personnel risque tout simplement de décourager les petits entrepreneurs d’embaucher du personnel , voir de conserver leur personnel à terme.
    2/ Il faudrait que l’on nous explique en quoi le fait de prendre des intermédiaires pour la collecte de l’IR-CSG soulagera le travail des administrations fiscales!
    Il subsistera le même travail de vérifications, de régularisations ,de traitement de contentieux… Bref un tsunami de demandes de clarifications à l’horizon assaillira les fonctionnaires de Bercy.

    Quand à la taxe d’habitation, c’est tout un poème que le gouvernement nous prépare , avec un paquet de strophes au vu de la dépense publique qui ne baisse pas et de la dette qui n’a pas cessé sa crue.

  • appeals , 12 Juil 2018 à 18:06 @ 18 h 06 min

    A quand la suppression de ce gouvernement de prédateurs ?

Les commentaires sont fermés.