Sous la pression des LGBT, «Elle» censure un quiz

Sous la pression de militants homosexuels très remontés sur Twitter et du site internet Yagg.com qui dénonce un quiz “hétérocentré”, Elle a modifié un test figurant sur son site et fait sauter certaines questions.

Autres articles

33 Commentaires

  • mariedefrance , 9 Août 2013 à 12:42 @ 12 h 42 min

    La dhimmitude se conjugue sur tous les tons !

    En France, ce sont les minorités qui décident.
    et avec en tout premier, pépère 1er élu par défaut avec une minorité de votants.

    c’est vraiment la misère dans ce pays.

  • xrayzoulou , 9 Août 2013 à 13:38 @ 13 h 38 min

    Oui nous avons des minorités agissantes et il faut s’en méfier comme de la peste ! Bidochon élu avec à peut près 20% des inscrits (ne parlons pas des bulletins blancs ou nuls) et qui se prend pour un grand potentat ! qui, avec sa clique ne fait de des conneries (heureusement, déjà qu’ils sont trop payés, ils ne sont pas payés à la connerie : on aurait plus que les larmes pour pleurer !). les malfrats, voyous etc….. font leur loi et tout le monde doit se conformer à leurs manières de faire (nos gouvernants sont à genoux devant eux !). Les islamistes (qui sont aussi parfois des malfrats) veulent imposer leur mode de vie. Merde ! moi j’en ai marre : je suis française née en Algérie (qui est mon pays aussi même si je n’ai pas comme tous ces immigrés, le droit d’avoir la double nationalité : mon nom est bien français). Quand nous étions là-bas ils vivaient comme ils voulaient : j’allais à l’école avec des petites mauresques : on jouait ensemble, on se disputait comme tous les gamins, il n’y avait pas de ghetto (c’est eux qui les font ici). Dans les campagnes où il y avait peu de français, des écoles ont été construites (c’est la première chose qu’ils ont démoli !).
    Il y avait des médecins (même des femmes), des professeurs, des députés, des pharmaciens (Ferra Abbas était pharmacien) etc…. C’est une minorité d’anti français, comme Messali Hadj qui voulant le pouvoir et surtout dans un second temps envahir la France qui ont fomentés ces événements. Combien d’arabes ont supplié les français de les amener avec eux ! Mais les Pieds Noirs ne sachant pas comment ils allaient reçu, n’ont pas pu accéder à leur demande (ils n’ont pas eu tort car nous n’étions pas les bienvenus dans cette France gauchiste (beaucoup de politiques de gauche étaient les “portes-valises du FLN”.
    Un jour un ouvrier a demandé à un de mes cousins qui avait une “plâtrière” : “dis moi Norbert, combien de temps ça va durer la pendance ?” ; mon cousin lui a dit, nous allons partir et c’est vous qui resteraient seul. “C’est ça la pendance ?” il a répondu oui.
    Alors l’ouvrier s’est tourné vers les autres employés et a dit en arabe “La pandence, la pendance ! z’emmerde avec la pendance”.
    Je peux vous jurer que ceci est vrai, et ce n’est qu’un seul exemple j’ai ai d’autres !…
    Nous avons laissés beaucoup de gens qui ne voulaient pas nous voir partir, cela a été un désastre, voulu par nos politiques et Degaulle qui ne voulait qu’on ne ramène pas les harkis qui s’étaient battus aux côtés de la France (d’ailleurs quand un général lui a demandait ce qu’il comptait faire pour eux, il a répondu “on les laisse” ; le Général lui a rétorqué “mais ils vont se faire massacrer !”. Sans broncher il a dit “ils mourront!”.
    Voilà, depuis 58 de droite ou de gauche, nous sommes gouvernés par des enfoirés (un bémol Pompidou , n’était pas mal. Et Monsieur PAUHER qui a été Président par intérim pendant quelques mois, avait réussi à faire pas mal d’économie.
    Maintenant il nous faudrait un PAUHER avec une poigne de fer pour redresser tout cela et renvoyer tous les cons qui veulent faire n’importe quoi (en particulier au gouvernement), dans leurs paddocks bien enfermés qu’ils ne ressortent pas (pourquoi ne pas reconstruire la Bastille ?) ou les renvoyer dans leur pays !!!

  • Républicain non aliéné , 9 Août 2013 à 14:16 @ 14 h 16 min

    Donc en gros, parce que cinq folles sur 100 se sont senties insultées dans leur absence de moeurs il faudrait punir toute la communauté du lectorat de ce magazine féminin qui s’adresse en premier lieu aux femmes qui s’assument comme telle.

    Le plus étonnant dans cette affaire c’est son retentissement : la minorité “offensée” ne représentant rien ni personne quels intérêts financiers ont-ils pu faire pression sur la rédaction du tabloïd pour en écarter un malheureux questionnaire ?

    Ce doit être la liberté d’expression selon nos LGBT.

  • J.75 , 9 Août 2013 à 14:38 @ 14 h 38 min

    N’oubliez pas qu’ils ont les Bergé, Fourest, Ribes, J-P Michel, Bachelot, ceux d’Actup et toute la clique de gauchistes brailleurs avec eux, cette minorité! En bref, le “showbiz”!

  • monhugo , 9 Août 2013 à 14:58 @ 14 h 58 min

    “Poher” ?

  • monhugo , 9 Août 2013 à 15:23 @ 15 h 23 min

    Il faut bien sûr aller consulter la prose de “Yagg” (organe des LGBT). On apprend que l’on est “hétérote”. Sic. C’est nouveau, cela vient de sortir en sémantique. Il est vrai que réformer la langue permet ensuite de tout faire. Ou plutôt n’importe quoi. Genèse des délires à répétition : quand on inventa le concept “d’orientation sexuelle”, qui permit de sortir uranisme, tribadisme et autres déviances du même tonneau, de la liste officielle des paraphilies. Et hop ! Les homophilies, “orientations sexuelles”, sont permises. Mais ni plus ni moins que les autres 500 et quelques paraphilies (seules exceptions : sont pénalement répréhensibles les paraphilies pédophile, zoophile et nécrophile), si consenties et entre partenaires d’âge minimum. Puis, grâce à la Taupe, c’est recommandable socialement que d’être déviant homophile – pardon, “orienté sexuel” LGBT (mariage et filiation). Demain, cela deviendra probablement la norme, le modèle, l’idéal (plus d’identité sexuelle, mais un “genre” en la matière). Chaque “orientation sexuelle” acquiert droit de cité en droit tout court (il y en aurait 7 !). Dès maintenant, c’est une certification morale – voir la censure des homosexualistes LGBT, fustigeant les “hétérotes”. La police de la pensée à l’oeuvre (a priori, dans les médias). Dehors, la police politique relaye et amplifie, a posteriori : il est interdit de gêner les “Zomocrates” (à chacun son néologisme – j’ai la décence de mettre le mien entre parenthèses), en prétendant manifester en sens contraire de la doxa désormais officielle.

  • J.75 , 9 Août 2013 à 15:27 @ 15 h 27 min

    Les pays occidentaux soumis au lobbys (notamment LGBT) finiront par mourir d’overdose de politiquement correct si cela continue…

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France