Belgique : bientôt l’euthanasie des nouveaux-nés ?

Eugénisme. Le 6 octobre 2013 dans l’émission “Controverse”, le sénateur MR Jacques Brotchi et le chef de groupe cdH au Sénat, Francis Delpérée, débattent de l’opportunité d’élargir l’euthanasie (légalisée en 2002 pour les adultes) aux nouveaux-nés en cas de handicap.

Voir aussi :
> L’euthanasie, jusqu’où ? Un documentaire (censuré) sur les dérives belges et néerlandaises

Autres articles

20 Commentaires

  • Jean , 9 Oct 2013 à 18:18 @ 18 h 18 min

    ???

    Réflexion 0 made in FN ou PCF

  • Jean , 9 Oct 2013 à 18:19 @ 18 h 19 min
  • eric-p , 10 Oct 2013 à 13:14 @ 13 h 14 min

    La “cathosphère” ne peut tout de même pas s’occuper de tout le monde !!!
    Vous êtes tout de même incroyable !
    Que proposez-vous aux divorcés ? Qu’on lève leur excommunication ?
    Ça ne provoquera qu’un appel d’air et un malentendu de plus entre l’église et ses fidèles.
    L’église a assez fait de conneries comme ça avec Vatican II !

    Ne croyez surtout pas (aussi paradoxal que celà puisse paraître) que je sois
    un “intégriste” borné.
    Nous sommes nombreux à avoir écouté les propos de feu Mgr Martini,
    que je respecte profondément.
    Le problème de ce “courant de pensées” est qu’il propose un remède pire que le mal.

    Le Christ est opposé au divorce. Ce n’est pas pour rien.
    Il n’est donc pas question que l’église dénature la parole du Christ ou
    alors l’église “catholique” ne sera plus chrétienne.

    Je vous invite à méditer la parole d’un grand catholique peu connu des médias ,
    Paul Germain (ancien secrétaire perpétuel à l’académie des sciences,
    1920-2009 ):

    “Le mariage n’est pas un aboutissement, ce n’est qu’un commencement.”

    Quand les gens catholiques ou non-catholiques auront assimilé cette maxime,
    un pas vers la fidélité aura été accompli.

    En vérité je vous le dis: “Dans la religion catholique, le divorce n’existe pas.”

  • eric-p , 10 Oct 2013 à 13:25 @ 13 h 25 min

    Ça peut se faire mais ça prendra du temps.
    La société totalement amnésique et anesthésiée n’a pas
    été capable de mesurer les conséquences du PACs.
    Certains catholiques en signe de “bonne volonté”
    ont approuve le PACs afin qu’on ne les traitent pas d’homophobes
    et dans un certain esprit de “tolérance”.

    Malheureusement, ce succès du LGBT, n’a eu pour effet qu’encourager la secte à revendiquer “toujours plus”
    (Ben voyons,puisque ça a marché la première fois,ça marchera bien pour les autres…)

    C’est ce que certains appellent :

    LA POLITIQUE DES PETITS PAS (La sodomie progressive diront les mauvaises langues !).

    Pour revenir en arrière , bon courage !

    Une bonne partie de la “gauche” persiste à penser que la “tolérance” doit être la règle absolue et ils ne se rendent absolument pas compte qu’ils cultivent en réalité…”l’intolérance”
    (celle des gays, pas la notre)

  • eric-p , 10 Oct 2013 à 13:26 @ 13 h 26 min

    C’est un peu ce que je me dis.
    Arrêtons de lire NdF, c’est démoralisant ! :- /

  • eric-p , 10 Oct 2013 à 14:46 @ 14 h 46 min

    Vous ne voudriez tout de même pas qu’on vous applaudisse, non ?

    Je me suis fait une petite idée de votre idéologie (et hélas celle de nombreux français) qui sous couvert de “la modernité”,
    “la tolérance” voudrait qu’on laisse faire un peu
    “tout ce qu’on veut” à “tout le monde” et qu’on arrête de culpabiliser
    la sainte société laïcarde !

    Je vais être sympa avec vous et je vais faire semblant d’imaginer que l’horreur nazie et son idéologie nauséabonde n’ont jamais existé !

    Autorisons-donc la déchristianisation de la société au profit de la
    “vertueuse” société romaine (Le père avait par exemple droit de vie et de mort sur sa femme et ses enfants).

    Bien sûr, vous allez me dire (enfin j’ose espérer !) que non, les époux n’auront pas droit de vie et de mort sur leur conjoint
    et tout ira mieux dans le meilleur des mondes en permettant simplement la suppression de ces “vies inutiles” qui coûtent si
    chère à la sécurité sociale et qui ne servent à rien !

    De vous à moi, que va-t-il se passer ensuite ?
    Eh bien d’autres citoyens un peu plus hardis que vous diront que la société ne peut plus se contenter d’éliminer les handicapés.
    On va s’en prendre à d’autres catégories de personnes pour essayer d’exorciser le “trou de la sécurité sociale” ou le déficit budgetaire ou je ne sais quel malheur qui frappe ou frappera la société.

    Comme d’autres l’ont déjà annoncé, la société française sera redevenue une société de violence, des petits intérêts particuliers
    où le confort et l’hédonisme doivent régner avant toute chose.
    Une société en réalité sans foi ni loi.

    Si c’est cette société que vous souhaitez, à votre bon coeur !
    Mais n’oubliez pas qu’au premier faux pas, le premier accroc, vous serez la première victime de ce système.

    L’histoire (Société Maya/Incas/Rome/etc…) l’a déjà maintes fois démontré.

    Vous voyez donc bien que, même en cherchant à faire abstraction des valeurs du christianisme, l’humanité ne peut pas échapper
    à celui-ci.

  • eric-p , 10 Oct 2013 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Je vais donner un témoignage de ce qui se passe en réalité sans doute en Belgique et tres probablement dans l’ensemble de l’occident.

    La réalité, malheureusement, c’est que des nouveaux-nés sont plus ou moins euthanasiés
    parce qu’on ne sait pas les soigner, qu’ils coûtent trop cher et qu’ils constituent
    “une charge insupportable” pour leurs parents.

    J’ai bien connu le cas de ma nièce née en Espagne dans un hôpital catholique
    (Hôpital St Jean de Dieu)
    qui est née avec une maladie probablement génétique rare qui entre dans ce qu’on appelle
    “Le syndrôme de West”. Dans 95%, la personne atteinte ne guérit pas .
    Dans 5% des cas, la personne meurt des suites de complications dues à la maladie avant l’âge de 5 ans.
    Enfin dans 5% des cas, la personne parvient à guérir ou du moins ne pas avoir “trop de séquelles”.

    Malheureusement dans le cas de ma nièce, le traitement (des antiépileptiques) n’ont eu aucun effet.
    …Les médecins ont donc décidé de la traiter….avec des opiacés(Oui, sur un nourrisson de 4 mois).
    IL M’A ÉTÉ IMPOSSIBLE DE DÉTERNMINER SI LA DÉCISION A ÉTÉ PRISE EN CONCERTATION AVEC LES PARENTS OU SI LES MÉDECINS ONT MENTI AUX PARENTS.
    Vous imaginez bien évidemment ce qui arriva: Le bébé est décedé à l’âge de 5 mois.

    J’imagine bien la réthorique habituelle des médecins pro-euthanasie:
    “La loi permettra d’encadrer strictement une pratique déjà répandue” !

    …ce qui est un gros mensonge.
    Même en considérant que ce nourrisson serait probablement resté lourdement handicapé,
    qu’il aurait probablement gêné la carrière professionnelle d’au moins un des parents,
    la société n’a-t-elle pas les moyens de s’offrir le luxe de les garder en vie au delà de toutes
    ce considérations matérielles liées à notre mode de vie ?

    En permettant une telle loi, dont on sait qu’elle n’encadrera rien du tout, bien au contraire
    (les faits le démontre parfaitement en Belgique), nous perdrons certainement une part de notre humanité, la petite chose qui fait qu’on se lève chaque matin motivé par l’espérance.

Les commentaires sont fermés.