Avenir pour Tous et Manif pour Tous : la même phobie de l’homosexualité

Le coup de gueule est signé Philippe Ariño, un catholique qui a choisi de vivre son attirance homosexuelle dans la continence :

Tolérer l’Union civile, c’est reconnaître qu’un amour pourrait se baser sur l’exclusion de la sexualité et de la différence, et en particulier de la différence la plus fondatrice de notre existence : la différence des sexes. Et ça, c’est une croyance grave, en plus de surréaliste. Je me demande même comment une femme qui se dit catholique arrive à soutenir une telle exclusion de la différence des sexes. Tout comme je me demande comment une Ludovine de la Rochère, qui soi-disant ne tiendrait pas le même discours que Frigide Barjot, arrive à faire croire qu’elle s’oppose au PaCS tout en s’interdisant de parler d’homosexualité. Cette attitude relève de la même stratégie d’évitement du vrai. Les deux femmes adoptent exactement le même discours, finalement : l’une comme l’autre soutiennent le PaCS en ne parlant pas d’homosexualité, en disant « oui » à l’Union civile sans s’expliquer ou en lui disant « non » sans s’expliquer non plus. Frigide soutient le PaCS plus ouvertement et franchement que Ludovine; Ludovine, par un « non » jamais explicité, le soutient par défaut, par omission. La cohérence et la franchise dans l’erreur d’un côté, la lâcheté silencieuse et l’incohérence dans la Vérité de l’autre. La peste ou le choléra. La même phobie de l’homosexualité (qui s’appelle au fond homophobie).

Articles liés

25Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pascal GANNAT , 9 octobre 2014 @ 13 h 44 min

    Pascal63
    On pet dire que l’homosexualité n’est pas un comportement qui pérennise la société et qui permet de ”faire famille”. Il fallait aussi oser rappeler que la nature chez les mammifères dont nous sommes, n’est pas homosexuelle quand elle veut se reproduire. Ce qui est discriminatoire, c’est le fait que certains qui y sont attachés veulent en faire un modèle social au détriment de la nature et des citoyens qui vivent selon leur nature.
    A force de ne rien dire, on plait à la presse dans un premier temps puis on échoue dans un second, puis on se prostitue à l’UMP dans un troisième temps.
    Avec un exemple qui confine au paroxysme du ridicule et de la tartufferie : SENS COMMUN vient de se féliciter du fait que les 3 candidats à la présidence de l’UMP se soient prononcés pour l’abrogation de la loi TAUBIRA : double mensonge car pour N. SARKOZY c’est peu clair, pour Lemaire également, mais les trois Mariton compris, sont pour un statut matrimonail homo : le CUC. Dont la nature permettra ensuite à l’Europe de lui adjoindre obligatoirement PMA, filiation et GPA.
    Ah l’hyprocrisie catholique, c’est vraiment une quintessence du mensonge consenti par omission volontaire !

  • Luc+ , 9 octobre 2014 @ 14 h 10 min

    Ce n’est pas l’église qui condamne l’homosexualité ce sont les écritures…Elle condamne aussi la prostitution et pourtant Jesus a dit :”celui qui n’a jamais péché jette la première pierre….non? Le role de l’église devrait ètre de porter la bonne parole… pas de condamner mon ami SEUL DIEU juge En voulant prendre la place de Dieu en jugeant et non en témoignant l’église se condamne elle mème…

  • Placide , 9 octobre 2014 @ 14 h 14 min

    Je suis bien d’accord avec vous : CUC et trou du cul riment (+ ou – grossièrement !), mais je mets encore ma confiance dans Ludovine et Tugdwald. Ils ont fait beaucoup pour la cause que nous défendons et je les en remercie. On peut certes les stimuler pour aller plus loin, parler plus vrai, être moins compromis avec des politiciens girouettes et hypocrites, etc., mais quand même pas tirer dessus à boulets rouges… sans se tirer en même temps une balle (un obus !) dans le pied !
    Réservons nos “balles” aux trous éponymes !
    Quant à abroger la loi Taubira, je vais même plus loin que vous : j’attends l’abrogation de toutes lois mortifères, contre-nature ou esclavagistes…
    Je vous donne donc aussi Rv aux marches pour la vie !

  • Gisèle , 9 octobre 2014 @ 14 h 57 min

    L’homosexualité est une désobéissance à Dieu dans son plan d’Amour pour les Hommes .
    Mais ça … qui le comprend ??? pourquoi ?? dans quel but ??
    L’homophobie devrait plutôt être appelée homosexualitophobie .
    En faisant soufflant l’amalgame entre l’ homosexualité et l’homosexuel , le grand menteur ne donnet aucune chance à ceux qui font le distinguo …. c’est tout le package ou rien .
    Tant que ce sera comme ça , pour moi ce sera RIEN !
    Parce qu’on ne juge pas la valeur d’un humain à sa façon de faire l’amour . Et , vu le matraquage médiatique qui s’acharne à nous faire admettre que c’est le cas …. rien qu’en voyant les personnes interrogées dans la rue ou dans les entreprises …. ou les reportages …
    Comment voulez vous ????

  • Gisèle , 9 octobre 2014 @ 15 h 00 min

    Désordre ..mettre le désordre … n’est ce pas le travail du N.O en ce moment ? et cela dans tous les domaines , sur tous les fronts , dans tous les cœurs ?????

  • Voyageur , 9 octobre 2014 @ 17 h 47 min

    Chers amis si l’on utilise les concepts linguistiques de nos adversaires la bataille est perdue d’avance ! Je récuse le terme “d’homophobie” qui fait partie de la Novlangue inventée par la bien-pensance, et lui préfère le terme (peut-être pas très élégant mais c’est le seul que j’ai trouvé) de “anti-homosexuel”, plus politique. Le suffixe ‘phobie’ (de phobos, peur de, frayeur ou crainte) dit bien ce qu’il veut dire. En même temps qu’il enferme celui à qui il s’adresse dans le rôle d’un dangereux malade mental qu’il faut mettre en quarantaine, ce terme assimile ceux que les biens-pensants considèrent comme des ‘homophobes’ à des gens qui souffrent d’une pathologie dont il faudrait absolument les guérir. « Calomnions, calomnions, psychiatrisons, psychiatrisons ! il en restera toujours quelque chose ! » De nos jours, tous ces termes utilisés par les biens-pensants auxquels ils accolent ce suffixe contribuent à la censure des idées considérées comme subversives par le gouvernement. Si vous utilisez les mêmes termes vous participez implicitement à cette censure gouvernementale. Quant à la MPT, L. de La Rochère n’a pas pu (ou n’a pas voulu ?) jusqu’à ce jour faire ce qu’il fallait pour sortir cette manifestation de son caractère ‘bon enfant’ mais niai et même cul-cul-la-praline où F. Barjot (toujours accompagnée des ses deux ‘invertis de service’) l’avait plongée dès le départ en se répandant en excuses toutes plus grotesques et ridicules les unes que les autres devant les caméras à l’adresse des homosexuels. Tant que les dirigeants de la MPT ne seront pas carrément contre l’homosexualité et toute les dérives qu’implique la loi taubira et qu’ils ne le diront pas clairement, l’audience de ce mouvement s’amenuisera. La preuve en est qu’il y avait moitié moins de manifestants que pendant les manifs de 2013. On peut donc se poser légitimement la question de savoir : Quelle est la stratégie de L. de La Rochère concernant la MPT ? J’avoue que ce n’est pas la seule question que je me pose à son sujet. Et je ne suis pas le seul.

  • Luc Ravary , 9 octobre 2014 @ 18 h 32 min

    Bientôt en France :

    http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2014/10/detourner-la-lutte-contre-lintimidation.html

    Carla Sarkozy a participé à une vidéo contre l’« intimidation » de ce Jasmin Roy qui trouve qu’il faut lutter contre la transphobie à l’école…

Les commentaires sont clôturés.