La peur du Diable au Moyen Âge

Comment était perçu le Malin au Moyen Âge ? Omniprésent dans les esprits pieux de nos ancêtres, Lucifer était le prince de ce monde, terrorisant toutes les couches de la société. Laissez-vous conter cet aspect aussi fascinant que crucial de l’époque médiévale. Par Christopher Lings, notre ami du Bréviaire des Patriotes :

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • HuGo , 9 octobre 2015 @ 13 h 26 min

    Point de vue qui se veut ‘neutre’ face au Diable. Intéresant !
    Tous les chrétiens savent que le Diable(Satan et autres noms….) est inhérent à l’Homme depuis la chute des anges déchus (dès la Genèse). Le Tentateur (ou légions) est nommément cité par Jésus-Christ. Nous sommes soumis à la tentation, mais le Christ peut nous délivrer du Mal si on l’invoque. (NotrePère)

  • xrayzoulou , 9 octobre 2015 @ 17 h 30 min

    Le démon existe. Ange déchu pour avoir voulu désobéir à son Créateur. Il nous “titille” tous, mais n’oublions pas que nous avons une arme la prière ; une aide Précieuse en Marie et Un archange et ses légions Saint Michel. Nous devons les prier.
    De plus il s’est infiltré parmi les hommes (francs maçons, secte diabolique) ; l’islam qui se veut une religion mais qui est une secte Satanique et les les banques, la richesse quand elle est cupidité et que l’on aide pas les plus pauvres.

  • peripathos , 9 octobre 2015 @ 23 h 33 min

    La présentation du “conte” semble assez fallacieuse et farfelue , ignorante de la tradition chrétienne orale et écrite ….

    La “peur” salutaire du diable ( avec un petit d ) était toute relative pour la vraie foi en la Victoire définitive du Christ sur le mal et la mort . Elle stimulait plutôt une vie chrétienne conçue comme un combat , individuel et collectif , contre “le mauvais” avec l’assurance de la victoire .

    La “peur” , et même la soi-disant “terreur” , relevait plutôt de la superstition paienne ordinaire commune à beaucoup de traditions depuis la nuit des temps .
    Notre époque “in-chrétienne” , comme disait Péguy , dépressive et sous sédatifs et substances addictives est remplie de peurs et de terreurs

  • Lorong , 10 octobre 2015 @ 5 h 05 min

    Etait-ce le diable qui a poussé Saint Paul a faire l’apologie de l’esclavage ou est-ce tout simplement la volonté de Dieu, Jesus n’ayant rien dit pour contredire ce que son père disait aux Juifs (droit de tabasser son esclave notamment s’il met plus de 2 jours à agoniser… dans l’Ancien Testament)?

  • peripathos , 10 octobre 2015 @ 8 h 34 min

    Lorong

    retournez chez votre maitre , j(ai vu le bout de votre “queue fourchue” .

    Vous savez très mal lire ou vous tordez les textes avec un esprit tordu .

    “Il n’y a plus ni homme ni femme ni esclave ni hommes libres” dans le Christ , c’est dire que tout être humain a égale dignité .
    A la suite des enseignements , des paroles et des actes du Christ , cela a dynamité une fois pour toutes les esclavages anciens et modernes ….
    Même si “le mauvais” fait de la résistance et même revient en force avec la déchristianisation-islamisation et si les peuples retombent en esclavage plus en moins volontaires pour une bouchée de pain et un tout-petit confort et une toute petite vie

Les commentaires sont clôturés.